Recherche

L’immigration choisie de Sarkozy avance au ralenti

15 mars 2008 - 18h52 - Monde

es chiffres, les vrais. D’après le rapport statistique que le Haut Conseil à l’intégration (HCI) présente en exclusivité à « 20 Minutes », avant de le rendre public aujourd’hui, 184.134 immigrés sont entrés légalement en France en 2006, soit autant que l’année précédente. Signe que l’immigration régulière est davantage contrôlée que limitée.

Le gouvernement voulait « choisir » ses immigrés et non plus les « subir », c’est-à-dire accueillir moins de membres de la famille et davantage de travailleurs, 50% à terme. On en est encore loin : plus d’un étranger sur deux admis à s’installer au moins un an dans l’Hexagone l’est toujours pour des raisons familiales (+4,8% par rapport à 2005). Ce sont d’abord des Algériens et des Marocains, puis des Turcs. Parmi ces raisons familiales (au nombre de trois), le regroupement familial en lui-même a diminué d’environ 20%.

Au final, seul un étranger sur six est admis pour des raisons professionnelles (+15%). Ce sont surtout des travailleurs saisonniers (43%) - en majorité polonais - venus ramasser les fruits et légumes ou pour les vendanges. Mais aussi des travailleurs permanents, de plus en plus cadres et ingénieurs (55%, +10 points), de moins en moins ouvriers et employés (35%, -7points). Moins polémique, mais surprenant : en 2006, plus d’un étudiant sur trois en doctorat est étranger, et les Chinois constituent le gros des troupes. La France attire, et accueille de plus en plus de jeunes cerveaux. Et de salariés. Quant aux conjoints, parents ou cousins, les portes se ferment moins vite que prévu. Mais le « rééquilibrage » est en route.

Source : 20 Minutes - Laure de Charette

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact