>

Intégrisme, l’inacceptable silence

15 janvier 2003 - 13h54
Intégrisme, l'inacceptable silence

Le dénommé Zemzmi a de nouveau sévi dans une longue diatribe où le prêcheur intégriste continue à s’attaquer à l’histoire, aux hommes, aux morts et à toutes les valeurs qui font le Maroc.

En réalité, son discours revanchard est en totale conformité avec ce qui fonde même l’idéologie haineuse de la nébuleuse intégriste au Maroc. Il est dans la continuité qui, aux sources, a fondé l’action de personnages comme Abdel Hay Ketani, les zaouias et les autres suppôts de l’obscurantisme. Pendant la lutte pour l’indépendance du Maroc, ces personnages traitaient les militants nationalistes marocains de mécréants et ont organisé le complot pour la destitution du père de la Nation Feu SM Mohammed V.

Elément supplémentaire de cette histoire, le haineux Zemzmi a fait sa nouvelle sortie contre le martyr Mohamed Zerktouni, à l’occasion de l’anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance du 11 janvier 1944. Une double insulte à la mémoire de l’homme, à la nation et à ses valeurs fondatrices.

Après Mehdi Ben Barka qui "méritait d’être assassiné sept fois", Zerktouni "n’est qu’un suicidé" dans le langage ordurier de Zemzmi.

Et ce dernier semble à l’aise dans ses écarts de langage auxquels ses ouailles du PJD et d’autres groupes de la nébuleuse intégriste servent de caisse de résonance.

Appels aux meurtres, justification du crime, insulte de la mémoire des vivants et des morts, le révisionnisme, le racisme et la haine tous ces aspects de l’idéologie fasciste portés par ce prêcheur, comme par les autres membres de la mouvance obscurantiste, passent comme une lettre à la poste, parce ce qu’il y a eu beaucoup de complaisance à leurs égards, parce qu’ils bénéficient toujours de cette tolérance.

Alors il n’y a pas de raison à ce qu’ils s’arrêtent en si bon chemin. Le dénommé Zemzmi a même franchi le Rubicon en maudissant dans le sillage du martyr Zerktouni l’indépendance du Maroc.

Mais plus en prise avec l’actualité et les évènements en cours, aucune occasion n’est ratée, ni par cet ignoble personnage, ni par les autres membres de la nébuleuse, pour réagir aux affaires de violence et aux actes des groupes criminels qui leur sont inféodés. Ils réagissent surtout contre l’action de l’Etat pour prémunir le pays contre les actes que leurs activistes multiplient surtout ces dernières années. Après avoir insulté la gauche, les patriotes marocains, les martyrs de la Nation, ils insultent les institutions du pays et s’en prennent à l’armée.

Cette dernière avait déjà fait l’objet d’une attaque en règle dans la publication du PJD. La raison est aussi insolite que scandaleuse, le rappel banal par l’administration militaire aux membres du personnel des règles vestimentaires existant dans tous les pays du monde n’a pas plu aux intégristes qui siègent au parlement.

Alors ils ont accusé l’armée d’outrepasser les règles, de violer la Constitution et surtout de s’en prendre à la liberté d’allonger sa barbe.

Les fachos, c’est bien connu, sont les mieux placés pour faire à la nation entière la leçon sur les droits de l’Homme etla démocratie, mais seulement quand il s’agit de "gentils" terroristes et de "doux" égorgeurs qui enlèvent les "mécréants" pour les assassiner "comme ils le méritent". Quant au cinéma, aux livres, au respect de la dignité des femmes, ce ne sont là que des "idées d’infidèles" qu’il faut abolir.

Le double langage et les manoeuvres à l’égard de ces questions étaient par le passé prudents et habillés de circonvolutions pour noyer le poisson.

Aujourd’hui, les obscurantistes ne prennent même plus de gants. Ils s’attaquent aux services de l’Etat pour défendre les membres de la secte qui assassinent et s’attaquent à la liberté, à la démocratie et au droit en même temps, dans la même question orale au parlement et dans la même phrase dans leur publication.

Le culot est poussé par Zemzmi et compagnie jusqu’au bout pour insulter l’armée marocaine.

Ce n’est là, en réalité, que la suite logique de l’atonie et le manque de fermeté de l’Etat et de la société face aux écarts accumulés pendant des années et des années.

Salah Sbyea pour libération ( casablanca)

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Les cellules dormantes de l'Etat islamique menacent le MarocLes cellules dormantes de l’Etat islamique menacent le Maroc
Un rapport publié par l’agence Middle East Newsline, cité par « Al Massae », met en garde contre les cellules dormantes au Maroc appartenant à l’Etat...
Des gendarmes marocains pris en flagrant délit de corruptionDes gendarmes marocains pris en flagrant délit de corruption
Quoi qu’on en dise la corruption n’a pas baissé au Maroc. Pour preuve, une nouvelle vidéo publiée sur YouTube mardi montrant deux gendarmes lors d’un...
Le Maroc va construire 1800 km d'autoroutes nouvellesLe Maroc va construire 1800 km d’autoroutes nouvelles
D’ici une quinzaine d’années, le Maroc devrait disposer de 1800 kilomètres d’autoroutes nouvelles. C’est ce qu’a annoncé il y a quelques jours le...
Immobilier : des appartements et villas bradés à 50% au MarocImmobilier : des appartements et villas bradés à 50% au Maroc
Pour liquider son stock, un promoteur immobilier au Maroc propose jusqu’à 50% de réduction sur des appartements et même des villas, dans plusieurs...
Lune de miel à Marrakech pour George Clooney et Amal AlamuddinLune de miel à Marrakech pour George Clooney et Amal Alamuddin
Personne n’a pu rater LE mariage de l’année entre le célibataire le plus endurci de Hollywood, George Clooney, et l’avocate anglaise d’origine...
Un homme arrêté à Casablanca pour le meurtre de sa maîtresse enceinteUn homme arrêté à Casablanca pour le meurtre de sa maîtresse enceinte
Quinze jours après la découverte du corps d’une jeune femme dans une ferme à Médiouna, dans la région de Casablanca, un homme vient d’être arrêté par...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014