>

8,3 milliards de DH d’investissements étrangers à fin mars 2008

5 mai 2008 - 20h25
8,3 milliards de DH d'investissements étrangers à fin mars 2008

Alors que le commerce extérieur affiche un déficit abyssal de 20,5 milliards de DH  fin mars 2008 (en augmentation de 127,5% par rapport au 1er trimestre 2007), les recettes provenant de l’étranger se portent au mieux. Elles augmentent de 42%, s’établissant à 9,8 milliards de DH contre un peu moins de 7 milliards de DH de janvier à mars 2007.

En comparaison avec la moyenne des recettes des années 2003 à 2007, les rentrées engrangées sur le premier trimestre 2008 enregistrent une expansion de 84,6%. Sur le total des recettes réalisées, les investissements directs étrangers (IDE) se taillent la part du lion puisqu’ils pèsent pour 86,5% de l’ensemble. Quant aux investissements de portefeuille et prêts privés, ils interviennent respectivement pour 12,6% et 0,9% dans le volume global.

Pour Hassan Bernoussi, responsable de la direction des investissements, ces bonnes performances prouvent que « le Maroc demeure attractif pour les investisseurs ». Néanmoins, tempère le directeur, « cet engouement doit être accompagné d’une amélioration de la gestion du process administratif ». « Certains opérateurs le jugent en deçà des attentes », nuance Bernoussi. Logique, après tout, lorsqu’on apprend que « les IDE sont par définition exogènes à la situation d’un pays et qu’ils résultent du simple constat de l’existence d’opportunités dans ce pays », selon les experts d’Anima Investment Network.

Mais à quel secteur profite l’engouement des investisseurs étrangers ? Sans surprise, le tourisme, l’immobilier, l’industrie automobile ou l’offshoring... « En droite ligne du plan Emergence », résume Bernoussi. Mais encore ? Selon le directeur, le tourisme et l’immobilier s’accaparent le tiers des fonds captés par le Maroc. L’agriculture et l’industrie s’octroient une part équivalente, tout autant que le secteur tertiaire et plus particulièrement la banque-finance.

A noter qu’en parallèle, les dépenses effectuées à l’étranger ont doublé pour s’établir à un peu plus de 4 milliards de DH, à fin mars 2008. Les transferts au titre des opérations de cession d’IDE en représentent 77,5%. Leur emboîtent le pas les transferts opérés par les fonds d’investissements étrangers (14,5%) et enfin les remboursements au titre des prêts, à hauteur de 8%.

Source : L’Economiste - R. H.

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Première sortie officielle de Lalla Oum KeltoumPremière sortie officielle de Lalla Oum Keltoum
Lalla Oum Keltoum, épouse du prince Moulay Rachid, est apparue hier, et ce pour la première fois, dans une photo officielle, lors de l’arrivée du...
Rabat aura son Morocco MallRabat aura son Morocco Mall
Après le lancement réussi du Morocco Mall de Casablanca, le groupe Aksal, dont la propriétaire n’est autre que Salwa Idrissi Akhannouch, va...
Vidéo : scène (hallucinante) de corruption de policiers marocainsVidéo : scène (hallucinante) de corruption de policiers marocains
Encore une scène qui mettra à mal le discours officiel sur la lutte contre la corruption, principalement dans les rangs de la police. Filmée par...
Amber Rose, la nouvelle petite amie de Badr HariAmber Rose, la nouvelle petite amie de Badr Hari
Badr Hari aurait eu un rendez-vous romantique avec le mannequin américain Amber Rose samedi à Miami.
Mondial des Clubs : fiasco financier pour le MarocMondial des Clubs : fiasco financier pour le Maroc
Le Maroc a perdu 24 millions d’euros dans l’organisation de la Coupe du monde des Clubs disputée entre le 14 et 20...
Les meurtriers présumés du Français arrêtés à CasablancaLes meurtriers présumés du Français arrêtés à Casablanca
Deux jours après la découverte du corps d’un Français « nu et ligoté », deux personnes ont été arrêtées aujourd’hui par la police. Le présumé meurtrier et...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015