Recherche

Belgique : l’EMB se veut un rempart contre l’Islam importé par l’ambassade du Maroc

29 août 2011 - 18h00 - Monde

Privé de l’aide qui lui est octroyé par l’Etat depuis janvier dernier, l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), a du mal à assumer ses missions. L’instance ne disposerait même pas des moyens techniques nécessaires pour communiquer aux mosquées, les prisons et les associations la date exacte de la fête religieuse marquant la fin du Ramadan.

En effet, l’EMB, l’équivalent belge du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), n’a plus, ni site internet, ni fax, ni téléphone et n’aurait pas payé le loyer et l’électricité de ses locaux depuis plusieurs mois.

L’organisme reconnu officiellement par le gouvernement belge, fait face aujourd’hui à "de véritables difficultés d’organisation et de gestion", affirme la vice-présidente de l’EMB, Isabelle Praile, cité par le quotidien belge Le Soir.

La rentrée scolaire pose aussi problème, puisque l’EMB est chargé également de gérer avec les communes et les écoles, les nouvelles désignations et les réattributions de postes, car en Belgique les cours de religion sont obligatoirement dispensés à raison de deux heures par semaine dans toutes les écoles.

Toutefois le budget accordé par l’Etat à l’EMB qui était de 450.000 euros en 2010, n’aurait pas été remis en cause. Un arrêté royal serait bientôt signé et les subsides débloqués.

L’EMB qui se promet d’être un rempart face à l’Islam importé par certaines ambassades, dont celle du "Maroc ou de la Turquie", promet une représentation plus large de cette religion au sein de l’exécutif de l’EMB.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact