Recherche

Italie : xénophobie culinaire !

22 novembre 2011 - 12h00 - Monde

En Italie, pays du Slow Food, les Kebabs et autres Fast Food ne sont plus les bienvenus dans certaines régions, où le débat est relancé à chaque fois qu’une municipalité interdit dans son centre-ville l’ouverture d’établissements culinaires étrangers sentant le Kebab.

Cette xénophobie déclarée contre les nourritures étrangères, alimente la polémique depuis plusieurs années en Italie. Le pays aux traditions culinaires millénaires, est offensé par l’incursion des franchises de Fast Food américaines et autres qui menacent l’identité culinaire italienne.

Le mouvement Slow Food, créé par Carlo Petrini pour combattre l’invasion des McDo et autres enseignes Fast Food, en est la parfaite illustration. La Ligue du Nord, le parti politique anti-immigration proche de Silvio Berlusconi, en a même fait un argument de campagne.

C’est à Pistoa, en Toscane, où le Kebab est introuvable, et à Cittadella, commune de la province de Padoue, que les premières interdictions de cuisines étrangères, afin de protéger les spécificités locales, eurent lieu, rapporte Le Monde.

L’Italie septentrionale est la plus concernée par ces mesures jugées discriminatoires par la gauche italienne. Pourtant, à San Vito lo Capoen en Sicile, on organise le Championnat du monde du couscous, le "Couscous Fest", qui rassemble chaque année depuis 14 ans, des chefs venus de tout le bassin méditerranéen et notamment du Maroc.

La cuisine marocaine qui est à l’honneur à l’occasion d’une semaine gastronomique organisée dans un prestigieux palace de la capitale italienne, aura en tout cas le mérite d’avoir réussi à émerveiller les Romains d’après les organisateurs.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact