>

Les Italiens prospectent l’aéronautique marocain

3 avril 2008 - 23h35
Les Italiens prospectent l'aéronautique marocain

A l’heure où les entreprises internationales du secteur aéronautique accélèrent les délocalisations, les acteurs italiens s’intéressent à leur tour au Maroc. Il faut dire que le marché est en pleine mutation : explosion des besoins, carnets de commandes complets, professionnalisation des équipementiers, développement des partenariats industriels avec l’étranger…

Plusieurs opérateurs italiens étaient en visite la semaine dernière à Casablanca pour une mission de prospection organisée par le ministère du Commerce international italien. Objectif : faire le point sur les caractéristiques, les perspectives de développement du secteur ainsi que les opportunités de marché pour les entreprises italiennes.

La délégation, composée de professionnels du secteur ainsi que de cadres du ministère du Commerce international, a rencontré les représentants de l’ONDA, du CRT et du Gimas (Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial). Elle a également visité la zone industrielle de Casablanca et des usines d’équipements aéronautiques. Des représentants du Simest étaient aussi de la partie.

L’institution financière italienne de développement et de promotion des entreprises italiennes à l’étranger est chargée de gérer des fonds au nom de l’Etat afin de financer les investissements à l’étranger et les études de faisabilité. Conscients des enjeux technologiques et internationaux de l’industrie aéronautique, les équipementiers italiens se sont ouverts aux partenariats européens, et ils comptent les étendre au Maroc.

Etant donné l’orientation du secteur aéronautique sur la zone marocaine, ses perspectives de progression sont excellentes, selon Ivana Sacco, chef de la délégation italienne, ravie de voir aboutir plus de 2 ans de préparation avec les autorités marocaines du commerce extérieur et de la douane. « Ce projet ne date pas d’aujourd’hui », ajoute-t-elle. Une première mission a d’ailleurs déjà eu lieu lors du salon Aéro-expo qui s’est tenu du 23 au 26 janvier dernier à Marrakech.

Interrogé à l’issue des différents entretiens tenus avec les responsables marocains, Sacco retient une excellente impression. « Le climat est propice à l’établissement de coopération. Le gouvernement accorde un caractère prioritaire à l’industrie aéronautique grâce à une politique attractive. A ajouter à cela, les meilleurs coûts de production », assure-t-elle. Les acteurs du secteur expriment par ailleurs la nécessité de disposer d’espaces physiques plus importants. « Les opérateurs sont venus à la base aéronautique pour se rendre compte de l’expertise locale, notamment dans les domaines de l’aérostructure, les composites, la mécanique aéronautique et le traitement des surfaces », explique Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Gimas.

Plusieurs points ressortent de cette mission selon Benbrahim : les métiers des entreprises italiennes existent au Maroc avec cependant un avantage compétitif par rapport aux pays de l’Est, notamment l’existence préalable d’un réseau de sous-traitants, dont quelques-uns travaillent déjà avec certains de leurs clients. Rendez-vous donc dans 2 mois. Les entreprises devront jusque-là se prononcer sur l’étude de faisabilité du projet.

Coup de projecteur

Le secteur aéronautique italien compte d’importants opérateurs au niveau mondial. Finmeccanica, second groupe industriel italien, est le premier dans la haute technologie en Italie et un des 5 premiers dans le monde. Il est présent, entre autres, dans les secteurs de la défense, des hélicoptères et de l’aéronautique. Ses principales activités, à travers sa filiale Alenia Aeronautica, concernent la construction d’avions régionaux avec EADS et la participation dans la construction de Boeing. Finmeccanica est le premier constructeur mondial d’avions de 100 places et le second d’hélicoptères. Rappelons qu’en Europe, l’essentiel de l’aéronautique en 2006 se concentre sur la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Italie.

Source : L’Economiste - Jihane Kabbaj

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Insolite : Rabat sauvée par Super AllalInsolite : Rabat sauvée par Super Allal
Depuis hier, on ne parle que de lui sur les réseaux sociaux. Il s’appelle Allal, enfin Super Allal, puisqu’à lui seul il a remplacé les autorités et...
Espagne : l'histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au cinéEspagne : l’histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au ciné
C’était prévisible. Le film El Niño, qui raconte l’histoire du narco-trafiquant marocain Mohamed Taieb El Ouazzani, alias El Nene, cartonne au cinéma...
Le Rabbin accusé de viols, longtemps en fuite au Maroc, arrêté aux Pays-BasLe Rabbin accusé de viols, longtemps en fuite au Maroc, arrêté aux Pays-Bas
La police néerlandaise a enfin mis la main sur le rabbin de 77 ans, chef d’une secte juive hassidique, en fuite depuis plusieurs mois et poursuivi...
Voici les salaires des ministres marocainsVoici les salaires des ministres marocains
Dans une "opération de transparence", le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Driss El Azami, vient de...
Une athlète marocaine complètement nue dans un magazineUne athlète marocaine complètement nue dans un magazine
L’athlète espagnole d’origine marocaine Jadilla Ramouhni vient de faire la couverture du magazine espagnol Interviú, sur laquelle elle apparaît...
La romance entre French Montana et Khloe Kardashian est finieLa romance entre French Montana et Khloe Kardashian est finie
La romance entre Karim Kharbouch, alias French Montana et la star de la téléréalité Khloe Kardashian serait déjà finie. C’est du moins ce que rapporte...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014