>

Les Italiens prospectent l’aéronautique marocain

3 avril 2008 - 23h35
Les Italiens prospectent l'aéronautique marocain

A l’heure où les entreprises internationales du secteur aéronautique accélèrent les délocalisations, les acteurs italiens s’intéressent à leur tour au Maroc. Il faut dire que le marché est en pleine mutation : explosion des besoins, carnets de commandes complets, professionnalisation des équipementiers, développement des partenariats industriels avec l’étranger…

Plusieurs opérateurs italiens étaient en visite la semaine dernière à Casablanca pour une mission de prospection organisée par le ministère du Commerce international italien. Objectif : faire le point sur les caractéristiques, les perspectives de développement du secteur ainsi que les opportunités de marché pour les entreprises italiennes.

La délégation, composée de professionnels du secteur ainsi que de cadres du ministère du Commerce international, a rencontré les représentants de l’ONDA, du CRT et du Gimas (Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial). Elle a également visité la zone industrielle de Casablanca et des usines d’équipements aéronautiques. Des représentants du Simest étaient aussi de la partie.

L’institution financière italienne de développement et de promotion des entreprises italiennes à l’étranger est chargée de gérer des fonds au nom de l’Etat afin de financer les investissements à l’étranger et les études de faisabilité. Conscients des enjeux technologiques et internationaux de l’industrie aéronautique, les équipementiers italiens se sont ouverts aux partenariats européens, et ils comptent les étendre au Maroc.

Etant donné l’orientation du secteur aéronautique sur la zone marocaine, ses perspectives de progression sont excellentes, selon Ivana Sacco, chef de la délégation italienne, ravie de voir aboutir plus de 2 ans de préparation avec les autorités marocaines du commerce extérieur et de la douane. « Ce projet ne date pas d’aujourd’hui », ajoute-t-elle. Une première mission a d’ailleurs déjà eu lieu lors du salon Aéro-expo qui s’est tenu du 23 au 26 janvier dernier à Marrakech.

Interrogé à l’issue des différents entretiens tenus avec les responsables marocains, Sacco retient une excellente impression. « Le climat est propice à l’établissement de coopération. Le gouvernement accorde un caractère prioritaire à l’industrie aéronautique grâce à une politique attractive. A ajouter à cela, les meilleurs coûts de production », assure-t-elle. Les acteurs du secteur expriment par ailleurs la nécessité de disposer d’espaces physiques plus importants. « Les opérateurs sont venus à la base aéronautique pour se rendre compte de l’expertise locale, notamment dans les domaines de l’aérostructure, les composites, la mécanique aéronautique et le traitement des surfaces », explique Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Gimas.

Plusieurs points ressortent de cette mission selon Benbrahim : les métiers des entreprises italiennes existent au Maroc avec cependant un avantage compétitif par rapport aux pays de l’Est, notamment l’existence préalable d’un réseau de sous-traitants, dont quelques-uns travaillent déjà avec certains de leurs clients. Rendez-vous donc dans 2 mois. Les entreprises devront jusque-là se prononcer sur l’étude de faisabilité du projet.

Coup de projecteur

Le secteur aéronautique italien compte d’importants opérateurs au niveau mondial. Finmeccanica, second groupe industriel italien, est le premier dans la haute technologie en Italie et un des 5 premiers dans le monde. Il est présent, entre autres, dans les secteurs de la défense, des hélicoptères et de l’aéronautique. Ses principales activités, à travers sa filiale Alenia Aeronautica, concernent la construction d’avions régionaux avec EADS et la participation dans la construction de Boeing. Finmeccanica est le premier constructeur mondial d’avions de 100 places et le second d’hélicoptères. Rappelons qu’en Europe, l’essentiel de l’aéronautique en 2006 se concentre sur la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Italie.

Source : L’Economiste - Jihane Kabbaj

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Enquête sur les Marocains propriétaires de biens immobiliers en EspagneEnquête sur les Marocains propriétaires de biens immobiliers en Espagne
Les autorités marocaines enquêteraient sur des réseaux spécialisés dans la fuite de capitaux marocains vers l’étranger. La majorité des suspects...
Badr Hari « l'alcool est mon seul vice »Badr Hari « l’alcool est mon seul vice »
Un entretien sans concession du champion marocain de kickoboxing, Badr Hari, au journal Al Akhbar. De sa relation supposée avec le mannequin Amber...
Meilleures villes au monde : Rabat 116è, Casablanca 128èMeilleures villes au monde : Rabat 116è, Casablanca 128è
Le classement des 230 meilleures villes au monde a été publié par le cabinet de conseil Mercer. Rabat et Casablanca sont les seules villes...
Pourquoi l'Iran espionne-t-il le Maroc ?Pourquoi l’Iran espionne-t-il le Maroc ?
Le Maroc ferait partie des rares pays africains espionnés par l’Iran, révèle le quotidien britannique The Guardian. Des agents du contre-espionnage...
Samy Naceri, agent de la police secrète de Hassan IISamy Naceri, agent de la police secrète de Hassan II
L’enfant terrible du cinéma français Samy Naceri prépare un nouveau film sur la période dite des « années de plomb », dans lequel il jouera le rôle...
Maroc : course-poursuite et saisie de 24 tonnes de drogueMaroc : course-poursuite et saisie de 24 tonnes de drogue
Plus de 24 tonnes de drogue ont été saisies dans la région de Larache après une course-poursuite entre des trafiquants et la Marine...
Le Maroc, destination dangereuse pour les femmes Le Maroc, destination dangereuse pour les femmes
Le Maroc figure parmi les destinations les plus dangereuses pour les femmes. C’est du moins ce qui ressort d’un top établi par le journal anglais...
Ahmed, 8 ans, poursuivi pour "apologie d'actes de terrorisme"Ahmed, 8 ans, poursuivi pour "apologie d’actes de terrorisme"
Un enfant de 8 ans a été interrogé aujourd’hui par la gendarmerie de Nice pour « apologie d’actes de terrorisme ». Il aurait refusé de dire « je suis...
Maroc : quand ce sont des femmes qui draguent comme les hommesMaroc : quand ce sont des femmes qui draguent comme les hommes
La drague est pour certains hommes Marocains une seconde nature. Inversons les rôles et imaginons que ce sont elles qui draguent et harcèlent les...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015