Recherche

La Belgique veut durcir la loi sur le regroupement familial

1er octobre 2004 - 18h15 - Maroc

Le ministre belge de l’Intérieur, Patrick Dewael a fait part de sa détermination de durcir la loi sur le regroupement familial, rapporte vendredi le quotidien belge "Le Soir".

Répondant, mercredi, à une série d’interpellations de députés flamands sur les abus des mariages de complaisance, le ministre, qui intervenait en commission de l’intérieur de la Chambre des députés, a affirmé que le contrôle de la cohabitation, actuellement de six mois, sera porté à trois ans. Dans la foulée, Dewael a également fait état d’un durcissement des conditions de prise en charge des autorisations de séjour pour parents et grands parents ainsi que de la loi sur l’acquisition de la nationalité belge. Selon des chiffres officiels, 10.552 autorisations de regroupement familial ont été accordées en 2003 contre 8.999 en 2002, 53% de ces autorisations concernant des ressortissants marocains et turcs et 47% des ressortissants de l’espace économique européen. Depuis quelques années, la Belgique s’est engagée dans un processus de durcissement des conditions d’accueil. Selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de l’Intérieur, le nombre des demandeurs d’asile en Belgique continue de baisser. Pour 2004, le nombre de demandeurs devrait ainsi passer sous la barre des 15.000. Pour le ministère de l’Intérieur, cette baisse continue est le résultat de la suppression du soutien financier direct aux demandeurs d’asile et le fruit de la politique de découragement au départ menée dans les pays tiers.

Map - L’économiste

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact