>

La lutte contre la haine et la xénophobie : la mobilisation s’intensifie

5 juin 2003 - 12h11
La lutte contre la haine et la xénophobie : la mobilisation s'intensifie

Lutter contre l’idéologie de la haine. La mobilisation de toutes les franges de la société marocaine et la marche de la Nation marocaine du 25 mai dernier avaient montré à quel point le peuple marocain rejette la terreur, mais aussi les discours et l’idéologie qui en sont les fondements.

Nous avons vu comment toutes les composantes et les nombreux cortèges avaient non seulement condamné les crimes abjects du 16 mai, mais aussi les discours et les formations intégristes du PJD à la secte d’Al Adl wa Al Ihssane, en passant par tous les sigles de la nébuleuse intégriste.

L’initiative mise en place par l’Organisation marocaine de lutte contre la culture de la haine et de la xénophobie, découle de cette position de la Nation, qui dit clairement, que, "désormais, le temps du laxisme est terminé".

Dans le texte d’orientation qui a servi de base de débat, à la rencontre pour la constitution de l’Organisation, les initiateurs de cette action estiment que le temps de l’ambiguïté vis-à-vis du discours de la haine est révolu, que le projet national démocratique et moderniste ne peut s’arranger du laxisme à l’égard du discours de la haine, de l’idéologie qui a, pendant des années, diffusé le poison du racisme et de l’appel au meurtre.

Et c’est sur la base de ce préalable que l’Organisation marocaine de lutte contre l’idéologie de la haine fonde son action qui consistera à lutter pour l’éradication de la culture de la haine sur tous les plans, pédagogique, social, législatif, dans les médias, etc.

Fondée, il y a à peine trois jours, cette organisation reçoit déjà des centaines de communications téléphoniques, de fax et de e-mail, parvenant de toutes les régions du Maroc.

Et dans ce flux continu, les diverses réactions venant du Nord, du Sud, des provinces du Sahara, du Centre, des milieux des universitaires, des enseignants, des fonctionnaires, des jeunes élèves et des étudiants, des milieux d’affaires, des commerçants, de beaucoup de femmes, ont un trait commun qu’il est essentiel de souligner.

Des citoyens, beaucoup de citoyens, et contrairement à ce que des esprits chagrins ont véhiculé pendant des années, sont opposés au discours et à l’idéologie de la haine que les intégristes ont fait subir, pendant longtemps au pays.

Aujourd’hui, avec la mise en place de l’Organisation marocaine de lutte contre l’idéologie de la haine et de la xénophobie, on passe du simple constat à celui de l’action contre cette idéologie. Cette grande mobilisation des citoyens, engagés politiquement ou pas, est un soutien d’une importance vitale. Pour améliorer la communication et en attendant, la très rapide mise en place des structures locales, les fondateurs de l’organisation mettent à la disposition des citoyens, l’adresse e-mail suivante :

Libération ( Casablanca )

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Le "Al Capone" casablancais sous les verrousLe "Al Capone" casablancais sous les verrous
Weld Saleh, le célèbre guerrab (vendeur d’alcool sans autorisation) de Derb Sultan a été arrêté à Casablanca après avoir échappé à la police pendant...
Transit MRE : les nouveautés 2014 à connaître Transit MRE : les nouveautés 2014 à connaître
La campagne d’accueil des Marocains résidants à l’étranger mérite bien son nom cette année. Quelques tracas habituels des MRE ont, déclare-t-on, été...
Les futurs milliardaires marocains selon ForbesLes futurs milliardaires marocains selon Forbes
Le nombre des multimillionnaires marocains ne cesse d’augmenter. Selon Forbes, outre les noms facilement identifiables comme Othman Benjelloun ,...
Marine Le Pen interdite de meeting à Casablanca le 10 maiMarine Le Pen interdite de meeting à Casablanca le 10 mai
Le parti d’extrême droite français, le Front National, ne fera pas de meeting à Casablanca le 10 mai prochain. Les organisateurs auraient manqué de...
Lynché à mort pour s'être séparé d'une Marocaine Lynché à mort pour s’être séparé d’une Marocaine
Un homme a été lynché à mort lundi, vers 16h45, dans les rues de Bruxelles par plusieurs personnes, probablement de la même famille. Son seul tort :...
Une Marocaine sauvagement agressée par un tueur à gagesUne Marocaine sauvagement agressée par un tueur à gages
Jamila Addi, une ingénieure marocaine qui travaille dans une commune à Rabat, a réalisé un audit qui allait lui coûter la vie. Elle aurait dénoncé des...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014