>

La lutte contre la haine et la xénophobie : la mobilisation s’intensifie

5 juin 2003 - 12h11
La lutte contre la haine et la xénophobie : la mobilisation s'intensifie

Lutter contre l’idéologie de la haine. La mobilisation de toutes les franges de la société marocaine et la marche de la Nation marocaine du 25 mai dernier avaient montré à quel point le peuple marocain rejette la terreur, mais aussi les discours et l’idéologie qui en sont les fondements.

Nous avons vu comment toutes les composantes et les nombreux cortèges avaient non seulement condamné les crimes abjects du 16 mai, mais aussi les discours et les formations intégristes du PJD à la secte d’Al Adl wa Al Ihssane, en passant par tous les sigles de la nébuleuse intégriste.

L’initiative mise en place par l’Organisation marocaine de lutte contre la culture de la haine et de la xénophobie, découle de cette position de la Nation, qui dit clairement, que, "désormais, le temps du laxisme est terminé".

Dans le texte d’orientation qui a servi de base de débat, à la rencontre pour la constitution de l’Organisation, les initiateurs de cette action estiment que le temps de l’ambiguïté vis-à-vis du discours de la haine est révolu, que le projet national démocratique et moderniste ne peut s’arranger du laxisme à l’égard du discours de la haine, de l’idéologie qui a, pendant des années, diffusé le poison du racisme et de l’appel au meurtre.

Et c’est sur la base de ce préalable que l’Organisation marocaine de lutte contre l’idéologie de la haine fonde son action qui consistera à lutter pour l’éradication de la culture de la haine sur tous les plans, pédagogique, social, législatif, dans les médias, etc.

Fondée, il y a à peine trois jours, cette organisation reçoit déjà des centaines de communications téléphoniques, de fax et de e-mail, parvenant de toutes les régions du Maroc.

Et dans ce flux continu, les diverses réactions venant du Nord, du Sud, des provinces du Sahara, du Centre, des milieux des universitaires, des enseignants, des fonctionnaires, des jeunes élèves et des étudiants, des milieux d’affaires, des commerçants, de beaucoup de femmes, ont un trait commun qu’il est essentiel de souligner.

Des citoyens, beaucoup de citoyens, et contrairement à ce que des esprits chagrins ont véhiculé pendant des années, sont opposés au discours et à l’idéologie de la haine que les intégristes ont fait subir, pendant longtemps au pays.

Aujourd’hui, avec la mise en place de l’Organisation marocaine de lutte contre l’idéologie de la haine et de la xénophobie, on passe du simple constat à celui de l’action contre cette idéologie. Cette grande mobilisation des citoyens, engagés politiquement ou pas, est un soutien d’une importance vitale. Pour améliorer la communication et en attendant, la très rapide mise en place des structures locales, les fondateurs de l’organisation mettent à la disposition des citoyens, l’adresse e-mail suivante :

Libération ( Casablanca )

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Polémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s'occuper de leurs foyersPolémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s’occuper de leurs foyers
L’appel adressé par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux femmes marocaines, les invitant à abandonner leur emploi hors de la maison pour...
Contrefaçon : ce que risquent les Marocains du mondeContrefaçon : ce que risquent les Marocains du monde
Les Marocains du monde rentrés au pays pour les vacances estivales sont nombreux à faire du shopping dans les souks des anciennes médinas...
 Les téléphones des Marocains sont-ils espionnés ? Les téléphones des Marocains sont-ils espionnés ?
Le Maroc espionnerait les téléphones intelligents (smartphones) de certains de ses ressortissants si l’on en croit un rapport américain publié ce...
La folle rumeur du décès de Jacques Chirac au MarocLa folle rumeur du décès de Jacques Chirac au Maroc
Quand le site de l’hebdomadaire l’Express annonce la mort de l’ancien président français Jacques Chirac, on ne peut que croire le sérieux de...
Karima El Mahroug, la vie rêvée de RubyKarima El Mahroug, la vie rêvée de Ruby
Karima El Mahroug alias Ruby, qui aurait eu des relations sexuelles tarifées alors qu’elle était encore mineure, avec l’ancien chef du gouvernement...
Voulant fêter la victoire de la Belgique, un Marocain meurt après une chuteVoulant fêter la victoire de la Belgique, un Marocain meurt après une chute
Un Marocain, qui célébrait la victoire de la Belgique sur l’Algérie, vient de mourir des suites d’une chute. Il est tombé d’une statue. L’homme n’est...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014