>

La vie rêvée de Fatna présentée à Paris

20 février 2005 - 21h51
La vie rêvée de Fatna présentée à Paris

La jeune humoriste marocaine Rachida Khalil présente sur les planches parisiennes « la vie rêvée de Fatna », un spectacle engagé et léger sur la condition de la femme, sous le parrainage de l’humoriste français Guy Bedos.

Nourrie de sa double culture marocaine et française, Rachida Khalil dresse dans cette pièce de théâtre, le portrait croisé de trois femmes d’aujourd’hui, prisonnières de leur quotidien : Fatna, sa tante restée au Maroc, sa nièce Karima, comédienne habitant dans la banlieue parisienne et Sophie, sa voisine raciste mais gentille.

A part Karima qui est plus une caricature d’elle-même, Fatna est sa vraie tante et Sophie réellement sa voisine de palier.

« J’ai voulu montrer, à travers ce spectacle, comment des personnages si différents s’agitent avec leurs chaînes et leur envie de liberté. L’humour, c’est une façon de désamorcer quelque chose de grave. La meilleure des armes », Confie-t-elle à l’hebdomadaire français , Le Journal du dimanche.

Rachida Khalil partage avec l’humoriste Guy Bedos, qui a collaboré avec elle à l’écriture du scénario de cette pièce, le même désenchantement amusé sur la société.

Dans ce one-woman-show où elle campe avec doigté et brio, les trois rôles, Rachida Khalil pointe du doigt le fanatisme, l’exclusion et l’intolérance.
A propos de Guy Bedos, elle dit que « Nous sommes tous les deux des gens du Sud. Nous avons une grande gueule mais aussi une grande sensibilité ».

Après cinq ans passés dans les montagnes du Rif, Rachida Khalil (32 ans) rejoint son père, cheminot à la société nationale des chemins de fer (SNCF). A Mantes-La-Jolie (banlieue parisienne), elle fait ses débuts au théâtre après avoir quitté l’école à l’âge de 16 ans.

Elle a toujours refusé les rôles réducteurs et imposé sa manière de voir les choses.

Map

-


Ces articles peuvent vous intéresser
Une Marocaine tue son époux pour être rentré en retard à la maisonUne Marocaine tue son époux pour être rentré en retard à la maison
Une jeune femme a poignardé son époux la semaine dernière, le tuant sur le coup à El Marsa, une commune située à vingtaine de kilomètres de Laâyoune....
Moi, Soukaïna, malade mentale, attachée à un poteau Moi, Soukaïna, malade mentale, attachée à un poteau
Selon une enquête publiée par le ministère de la Santé, 40% des Marocains âgés de 15 ans et plus souffre ou on déjà souffert d’un trouble mentale. Cette...
Charlie Hebdo : des manifestations de soutien au MarocCharlie Hebdo : des manifestations de soutien au Maroc
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Rabat et Casablanca en solidarité avec les victimes des attentats terroristes qui ont touché...
Voilà pourquoi le Maroc n'a pas participé à la marche parisienneVoilà pourquoi le Maroc n’a pas participé à la marche parisienne
Le Maroc était représenté aujourd’hui par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, à la marche républicaine qui se...
Vidéo : Une Roumaine qui parle parfaitement "darija"Vidéo : Une Roumaine qui parle parfaitement "darija"
Au Maroc, il est très courant de voir des Marocains parler français, espagnol ou même anglais, mais saviez que des ressortissants européens peuvent...
Abdeljalal Brahim, MRE spolié de son terrain à CasablancaAbdeljalal Brahim, MRE spolié de son terrain à Casablanca
Abdeljalal Brahim, un Marocain originaire de Tinghir, résidant en France depuis 1965, s’est fait voler un terrain de 518 m2, à Casablanca. (...) Je...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015