>

Le Festival de Marrakech : ouverture sur le monde et enjeu économique

2 octobre 2003 - 17h56
Le Festival de Marrakech : ouverture sur le monde et enjeu économique

Le Festival international de Marrakech propose du 3 au 8 octobre dans cette ville impériale du sud marocain plus de 70 films, depuis les avant-premières en plein air dans le cadre féerique du Palais El Badii aux projections populaires sur la place Jemaa El Fna.

Cette troisième édition d’un festival, dont "l’enjeu économique est majeur", selon André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI, sera présidée par l’actrice française Nathalie Baye.

Un hommage sera rendu au réalisateur américain Oliver Stone, qui a donné le 22 septembre au Maroc le premier tour de manivelle d’"Alexandre le Grand", avec Colin Farrell et Alexandra Jolie.

Seront également honorés l’Américain Ridley Scott - qui y a tourné des scènes de "Gladiator" et de "La chute du Faucon noir", et y prépare son prochain tournage -, Alain Delon et les comédiennes Yousra (Egypte), Amina Rachid (Maroc) et la star indienne Amitabh Bachchan, qui recevra vendredi soir une Etoile d’or des mains du comédien Gad Elmaleh.

Le Festival saluera la mémoire de son président Daniel Toscan du Plantier, dont la disparition brutale en février dernier a assombri les préparatifs de la manifestation.

La préparation de l’édition 2003 a également été marquée par les attentats de Casablanca, en mai dernier. "L’adversité ne nous décourage pas", assure André Azoulay, vice-président de la Fondation du Festival. "On continue et il est hors de question de remettre quoi que ce soit en cause parce que justement certains veulent nous terroriser".

Après Casablanca, le festival "ne peut pas se contenter de n’être qu’une vitrine de divertissement, il doit être une ouverture sur le monde", estime-t-il.

Ce qu’il fait en proposant des films d’Inde, de Bosnie, de Russie, d’Iran, des Etats-Unis, de Cuba, du Japon et dans la nouvelle section "Mawahib" (Talents), consacrée à la découverte d’oeuvres novatrices, des films d’Argentine, d’Afrique du Sud, du Kazakhstan, d’Irak et d’Israël.

"Mille mois", premier film de Faouzi Bensaïdi, primé à Cannes, ouvre le Festival vendredi soir. "S’il fait l’ouverture, c’est d’abord parce qu’il est très bon, avant d’être marocain", souligne André Azoulay. "Le cinéma n’est pas un art dont on apprécie la qualité en fonction du passeport".

"Ce n’est pas un festival ethnographique, ni national, ni géographique, ni tiers-mondiste, ni sud-nord, ni nord-sud. C’est un festival international dont les films sont choisis à partir des mêmes critères de qualité qu’à Berlin, Venise et Cannes", des aînés que Marrakech aspire un jour à égaler.

Sa création a été "inspirée par une réflexion à la fois artistique, esthétique, événementielle et surtout économique", précise André Azoulay. Le Maroc, qui a prêté ses paysages à "Lawrence d’Arabie", "L’hommme qui voulut être roi", "Othello" ou "Kundun", est "une sorte de terre élue pour le cinéma", selon lui.

"Ce sont plusieurs dizaines ou centaines de millions de dollars qui sont à la clé en termes d’investissement. Ce sont des dizaines de milliers d’emploi, dit M. Azoulay. Et le festival est une plate-forme privilégiée pour faire connaître et apprécier ce que nous pouvons offrir en termes de beauté, de lumière, de diversité et en termes de compétitivité".

"C’est une motivation stratégique qui s’inscrit sur le long terme et un enjeu économique majeur car l’industrie du cinéma a une valeur ajoutée, notamment sociale, en terme de création d’emploi et que nous voulons fonder une partie de notre croissance sur ces métiers là".

Source : Courrier International avec l’AFP

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Polémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s'occuper de leurs foyersPolémique : Benkirane conseille aux Marocaines de s’occuper de leurs foyers
L’appel adressé par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux femmes marocaines, les invitant à abandonner leur emploi hors de la maison pour...
Un Marocain en prison pour ce sms : « Le roi est en danger en Russie »Un Marocain en prison pour ce sms : « Le roi est en danger en Russie »
La cour d’appel vient d’ajourner la sentence concernant un jeune marocain, Mohamed Zoujani, de la ville de Berkane, qui a été condamné à 6 mois de...
Ramadan 2014 au Maroc : les horaires à retenirRamadan 2014 au Maroc : les horaires à retenir
Vous n’avez sans doute pas oublié de remettre vos pendules à l’heure GMT en reculant votre montre de 60 minutes depuis cette nuit, soit la veille du...
La Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à IsraëlLa Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à Israël
La productrice et réalisatrice marocaine Sanaa Hamri vient de signer, avec plus de 200 stars hollywoodiennes, dont Sylvester Stallone ou encore...
Ramadan 2014 en France : samedi pour l'UOIF, dimanche pour le CFCMRamadan 2014 en France : samedi pour l’UOIF, dimanche pour le CFCM
Le ramadan en France commence cette année le dimanche 29 juin, selon un communiqué publié dans la soirée par l’organe représentant les musulmans de...
Maroc : des températures frôlant les 50 degrés ce week-endMaroc : des températures frôlant les 50 degrés ce week-end
Le Maroc devrait connaître des températures frôlant les 50 degrés dès vendredi sur la partie sud du pays, vient d’indiquer la direction de la...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014