>

Le Maroc commémore les attentats du 16 mai 2003

17 mai 2004 - 11h12
Le Maroc commémore les attentats du 16 mai 2003

Le Maroc a commémoré dimanche les attentats suicides du 16 mai 2003 avec notamment l’observation d’une minute de silence à l’appel de l’Association marocaine de lutte contre la haine et le racisme.

Cette association, créée au lendemain des cinq attaques qui ont fait 45 morts et une centaine de blessés, a également demandé aux Marocains de porter ou d’accrocher dimanche sur les façades des maisons le drapeau national aux couleurs rouge et vert.

"Cette minute de silence à travers le royaume ainsi que le port du drapeau marocain sont dédiés à la mémoire des victimes", a souligné un responsable de cette association dirigée par le chroniqueur, Jamal Baraoui.

Dans le cadre de cette commémoration, la radio marocaine 2 M a pour sa part diffusé dimanche une série de chansons en langue arabe dénonçant le terrorisme, "l’obscurantisme et les tueries".

Ces chansons, dont certaines s’intitulent "Ne touche pas à mon pays" (Maroc), ont appelé à "la paix, la concorde, l’amitié et l’amour".

Le 16 mai 2003, peu avant 22h00 locale, la ville de Casablanca avait été secouée par cinq attentats-suicides quasi simultanés qui ont fait 45 morts, dont 12 kamikazes, et une centaine de blessés. La majorité des victimes étaient de nationalité marocaine. Quatre Espagnols, trois Français et un italien sont également morts à la suite de ces attaques.

La commémoration des attentats du 16 mai 2003 a été également marquée à Casablanca par l’organisation de nombreuses activités sur la place Mohammed V, là où le roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol Jose Luis Zapatero avaient inauguré le 24 avril dernier une stèle à la mémoire des victimes.

A la Casa Espana - cercle hispanique où avaient péri près d’une vingtaine de personnes - des centaines de jeunes tous habillés en blanc et coiffés d’une casquette rouge se sont rassemblés pour condamner le terrorisme, a constaté un journaliste de l’AFP. La Casa de Espana doit être réouverte officiellement dimanche après un an de reconstruction.

Le secrétariat d’Etat à la Jeunesse a érigé sur la place Mohammed V, en plein centre de Casablanca, une vingtaine de stands où notamment des poèmes ont été lus et des pétitions contre le terrorisme signées.

Cette journée commémorative prévoit également dans cette ville des discours d’un rabbin et d’un imam appelant à la "tolérance, la paix et l’amitié".

Dimanche, la presse marocaine a consacré une place importante au premier anniversaire du 16 mai 2003, le journal Al Ittihad Al Ichtiraki estimant que "l’unique réponse à la menace terroriste réside dans le maintien du cap des réformes".

Son confrère Al Alam soulignait que ce "16 mai 2004 ne devrait pas être consacré aux larmes, mais à la réflexion sur les vrais causes du drame afin que nous puissions les extirper de la source".

Selon ce journal, "l’approche sécuritaire doit traiter ce phénomène, mais elle est insuffisante pour empêcher la répétition des évènements du 16 mai

"Rien ne justifie le terrorisme" a estimé de son côté le journal L’Opinion.

AFP

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Violences policières envers les Marocains aux Pays-Bas : l'Ambassadeur du Maroc furieuxViolences policières envers les Marocains aux Pays-Bas : l’Ambassadeur du Maroc furieux
L’Ambassadeur du Maroc aux Pays-Bas Abdelouahab Bellouki a exprimé son mécontentement suite à l’interpellation brutale d’un jeune néerlandais...
Les MRE bientôt libérés des contraintes de l'Office des changesLes MRE bientôt libérés des contraintes de l’Office des changes
Un projet de loi, qui sera bientôt présenté par le gouvernement Benkirane, dispense les Marocains résidant à l’étranger (MRE) projetant de rentrer...
Ilyès El-Ouadouari, jeune Marocain de 21 ans assassiné à ToulouseIlyès El-Ouadouari, jeune Marocain de 21 ans assassiné à Toulouse
Un jeune Français d’origine marocaine a été assassiné dimanche, peu avant 5 heures du matin, en plein centre-ville de Toulouse. Ilyes El-Ouadouari...
Espagne : l'histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au cinéEspagne : l’histoire du narco-trafiquant marocain « El Nene » cartonne au ciné
C’était prévisible. Le film El Niño, qui raconte l’histoire du narco-trafiquant marocain Mohamed Taieb El Ouazzani, alias El Nene, cartonne au cinéma...
Casablanca : une mosquée, deux imams, deux prières séparéesCasablanca : une mosquée, deux imams, deux prières séparées
Une nouvelle vidéo publiée hier sur Youtube montre une situation jusque là jamais vue au Maroc. Dans une mosquée casablancaise où aurait été filmée...
Une famille maghrébine sauvagement agressée en FranceUne famille maghrébine sauvagement agressée en France
Une agression raciste dont cette famille d’origine maghrébine à Bourg-Lès-Valence, dans la région lyonnaise, se souviendra pendant très longtemps....


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014