Recherche

« Les ingrédients du truquage toujours présents »

6 septembre 2002 - 11h38 - Maroc

Annahj Addimocrati a opté, dans la phase actuelle pour la lutte démocratique radicale comme voie devant conduire au changement dans l’intérêt du peuple marocain et de ses masses laborieuses.

A cet égard, Annahj Addimocrati lutte pour que le peuple marocain puisse exercer, de façon souveraine, le pouvoir à travers l’expression de sa volonté, en particulier par le biais d’élections libres et honnêtes.
Or, la constitution actuelle ne permet pas au peuple marocain d’être la source de tous les pouvoirs puisque le pouvoir réel est concentré entre les mains du monarque. Par ailleurs, tout le processus électoral (amendement des listes électorales truquées au lieu de les changer complètement, âge de vote fixé à 20 ans, découpage électoral sur mesure, supervision des élections par le ministère de l’Intérieur responsable de la falsification de toutes les élections précédentes, prolifération de partis créés sur commande, partis « cocotte-minute », alors que des forces, dont Annahj Addimocrati, se voient refuser la délivrance du récipissé du dépôt de leur dossier de constitution en dépit de leur légimité militante…) montre que tous les ingrédients qui ont conduit au trucage des élections précédentes sont toujours là.
Aussi la position d’Annahj Addimocrati n’est-elle pas nihiliste, comme se plaisent à le répéter ceux qui sont pressés de profiter des avantages et privilèges attachés à la participation aux institutions. Elle se base sur le fait que les conditions pour une véritable alternance et pour l’expression libre et honnête de la volonté populaire sont totalement absentes.
Le peuple marocain a massivement boycotté les précédentes élections et cette attitude va continuer parce que, en plus de ce qui a été souligné plus haut, la situation économique et sociale de l’écrasante majorité du peuple n’a pas cessé de se dégrader. Aussi, ce ne sont pas les forces qui appellent au boycott qui ont besoin de convaincre la population de leur position, mais celles qui appellent à la participation. Car, non seulement le bilan des forces qui ont participé au gouvernement est désastreux, mais de plus, le peuple est conscient que les élections n’apporteront aucune amélioration de sa situation et permettront, tout au plus, l’ascension sociale de quelques « opportunistes ».Cependant, Annahj Addimocrati ne ménagera aucun effort, tout seul ou avec ses alliés du Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste, pour expliquer sa position, dénoncer les manœuvres et complots visant à dévoyer la démocratie et démasquer les intérêts qui se cachent derrière.

La Gazette du Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact