>

Les MRE veulent une représentation au parlement

10 juillet 2002 - 15h15
Les MRE veulent une représentation au parlement

Les problèmes auxquels sont confrontés nos compatriotes résidents à l’étranger sont légion : résidence, enseignement de leurs enfants, insuffisance de la représentation consulaire, entraves en matière d’investissements et de statut personnel et la montée du racisme dans les pays d’accueil.

M. Mostapha Okacha, président de la chambre des conseillers, a tenu mardi, une séance de travail avec une délégation représentant les associations de la communauté marocaine installée en Italie.

Un communiqué de la chambre des conseillers indique que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des rencontres que cette délégation aura avec des parlementaires et des membres du gouvernement et qui seront consacrées à l’examen des problèmes qu’affronte cette communauté dans le pays d’accueil.

M. Okacha a souligné, lors de cette rencontre, que les questions intéressant les MRE figurent parmi les principales préoccupations de la chambre des conseillers, mettant en relief les diverses initiatives prises par celle-ci et visant notamment à attirer l’attention sur les différents questions les intéressant. Parmi les problèmes auxquels ils sont confrontés, il a cité la résidence, l’enseignement de leurs enfants et la défense de leurs intérêts économiques et sociaux. M. Okacha a mis l’accent sur l’importance du dialogue entre les représentants de cette communauté et les responsables marocains afin de définir clairement les droits et les obligations des deux parties.

De leur côté, les représentants des associations des Marocains résidant en Italie, ont souligné que cette rencontre reflète les changements profonds intervenus dans le traitement des questions concernant les MRE de manière générale, émettant l’espoir que de telles rencontres se poursuivent dans le but de consolider la coopération entre leurs associations et la chambre des conseillers.

Cette rencontre a été l’occasion pour les représentants des associations de Marocains établis en Italie d’exposer leurs problèmes tels que l’insuffisance de la représentation consulaire marocaine en Italie, le manque d’activités éducatives et culturelles, les difficultés rencontrées en matière d’investissements et de statut personnel et la montée du racisme dans les pays d’accueil. Les membres de la délégation ont plaidé en faveur "de leur représentation au
sein du parlement à l’instar des expériences précédentes".

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Ramadan : un Marocain en prison pour avoir mangé en publicRamadan : un Marocain en prison pour avoir mangé en public
Un Marocain a été condamné à de la prison ferme par le tribunal de première instance de Tzinit, 900 km au sud de Rabat, pour avoir mangé en plein...
Transit MRE : les nouveautés 2014 à connaître Transit MRE : les nouveautés 2014 à connaître
La campagne d’accueil des Marocains résidants à l’étranger mérite bien son nom cette année. Quelques tracas habituels des MRE ont, déclare-t-on, été...
Huile d'argan : Comment Israël compte mettre fin au monopole du MarocHuile d’argan : Comment Israël compte mettre fin au monopole du Maroc
Sur le marché de l’huile d’argan, le Maroc pourrait bien perdre son monopole face à Israël. L’Etat hébreu commence effectivement à se lancer dans une...
Les musulmans de France ne s'entendent pas sur la date du RamadanLes musulmans de France ne s’entendent pas sur la date du Ramadan
Les musulmans de France pourraient connaître les mêmes problèmes que lors du ramadan dernier. La date du début du mois sacré risque à nouveau de faire...
La police espagnole arraisonne le yacht du roi Mohammed VILa police espagnole arraisonne le yacht du roi Mohammed VI
Le bateau du Roi Mohammed VI aurait été arraisonné le 7 août dernier par la Guardia Civil espagnole alors qu’il se trouvait dans les eaux...
Non, la djellaba de Mme Benkirane était « élégante, belle et choisie avec goût »Non, la djellaba de Mme Benkirane était « élégante, belle et choisie avec goût »
C’est un choix de mauvais goût pour certains, une honte pour d’autres, mais pour Charafat Afilal, la ministre en charge de l’eau, la djellaba choisie...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014