>

La liste des ministres du gouvernement Benkirane revue par le Palais

2 janvier 2012 - 22h07
La liste des ministres du gouvernement Benkirane revue par le Palais

Le ministère des Finances aurait été divisé en deux départements. Le premier reviendrait au PJD avec à sa tête Najib Boulif. Le deuxième département serait celui du budget, des impôts et des comptes privés, et serait dirigé par l’istiqlalien Nizar Baraka.

D’autres départements devraient changer de mains tel que celui de l’Industrie et du Commerce qui reviendrait au PJD et serait réservé à Abdelkader Amara. Le ministère de l’Equipement et des Transports serait quant à lui géré par Abdelaziz Rebbah du PJD.

Liste des ministres revue par le Palais :

  •  Abdelilah Benkirane : Président du gouvernement
  •  Abdellah Baha : Ministre d’Etat sans portefeuille
  •  Saâdine El Othmani : Ministre des Affaires étrangères
  •  Mustapha Ramid : Ministre de la Justice
  •  Abdelaziz Rebbah : Ministre de l’Equipement et du Transport
  •  El Habib Choubani : Ministre chargé des relations avec le parlement
  •  Lahcen Daoudi : Ministre de l’Enseignement supérieur
  •  Bassima Hakkaoui : Ministre de la Solidarité et de la Famille
  •  Najib Boulif : Ministre des Affaires générales et de l’arbitrage
  •  Driss Azami : Ministre du Budget et des Comptes publics
  •  Abdelkader Amara : Ministre du Commerce et de l’Industrie
  •  Nizar Baraka : Ministre du Budget et des Impôts
  •  Fouad Douiri : Ministre de l’Energie et des Mines
  •  Abdallah Bakkali : Ministre de la Culture et de la Communication
  •  Mohamed El Ouafa : Ministre délégué aux Affaires étrangères
  •  Mohand Laenser : Ministre de l’Intérieur
  •  Lahcen Haddad : Ministre du Tourisme
  •  Nabil Benabdallah : Ministre de l’Habitat
  •  Lhoucine Ouardi : Ministre de la Santé
  •  Gajmoula Bent Abi : Ministre déléguée chargée de la communauté marocaine à l’étranger
  •  Abdelouahed Souhail : Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle

    Les ministères de l’Artisanat, de l’Education, de la Jeunesse et des Sports et de la Modernisation feraient toujours l’objet de tractations entre les partis de la coalition gouvernementale.

    Aziz Akhannouch qui a démissionné dimanche du Rassemblement National des Indépendants (RNI), resterait à la tête du département de l’Agriculture mais sans couleur politique. Dans les coulisses, il est également annoncé comme ministre de l’Intérieur.

    - Par: Jalil Laaboudi


  • Ces articles peuvent vous intéresser
    Deux ans de prison pour avoir hissé un drapeauDeux ans de prison pour avoir hissé un drapeau
    Arrêté en août dernier pour avoir hissé un drapeau du Tawhid sur le toit de la maison de ses parents à Tétouan, Abdelmalik El Makrini, jeune Marocain...
    Vidéo : inauguration de l'exposition « Le Maroc contemporain » à ParisVidéo : inauguration de l’exposition « Le Maroc contemporain » à Paris
    Le président de la République française, François Hollande, a inauguré hier l’exposition « Le Maroc contemporain » à l’Institut du Monde arabe à Paris,...
    En représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d'un million d'eurosEn représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d’un million d’euros
    Le Tropenmuseum (musée tropical) d’Amsterdam aux Pays-Bas pourrait perdre une subvention d’un million d’euros promise par le Maroc. Cette décision...
    Badr Hari : "Les comptes Twitter, Facebook et Instagram sont faux"Badr Hari : "Les comptes Twitter, Facebook et Instagram sont faux"
    Le kick-boxeur marocain Badr Hari a fait savoir dans une vidéo publiée sur internet que tous les comptes à son nom sur les réseaux sociaux sont...
    Marrakech : il lui défigure le visage pour que personne ne se remarie avec elleMarrakech : il lui défigure le visage pour que personne ne se remarie avec elle
    Parce qu’elle a décidé de le quitter, un homme a tailladé à coups de rasoirs le visage et le corps de sa jeune femme, afin que personne « ne se...
    Tirs à la frontière : escalades verbales entre le Maroc et l'AlgérieTirs à la frontière : escalades verbales entre le Maroc et l’Algérie
    La réaction algérienne était attendue après les propos de Salaheddine Mezouar, ministre marocain des Affaires étrangères, qualifiant l’attitude de...


    Les rubriques de Bladi.net

    MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

    Bladi.net

    Qui sommes-nous?
    Notre équipe
    Charte de confidentialité
    ContactPublicité
    › Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
    › Bladi.net : 2002 - 2014