>

Les Maghrébins de France, force politique en devenir

8 mai 2012 - 20h13
Les Maghrébins de France, force politique en devenir

Les voix des électeurs français d’origine maghrébine ont-elles été déterminantes lors de ce deuxième tour des élections présidentielles françaises, qui ont porté le socialiste François Hollande à l’Elysée ? C’est en tout cas la première fois dans l’histoire d’un pays occidental, que les Musulmans ont le pouvoir de décider de l’avenir politique d’un candidat à la présidence.

Cinq générations d’immigrés vivent en France depuis la colonisation des pays du Maghreb, notamment le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, faisant porter le nombre de Français d’origine maghrébine à près de cinq millions, dont au moins les deux tiers sont aujourd’hui en âge de voter.

En première position de ces communautés figurent les Français d’origine algérienne, suivis des Marocains, puis des Tunisiens. Ce sont d’ailleurs ces mêmes maghrébins qui avaient voté en majorité pour Nicolas Sarkozy en 2007.

En 2002 encore, ces communautés avaient pesé de tout leur poids lors du deuxième tour des élections présidentielles, en faveur de Jacques Chirac (82,21 %) afin de barrer le chemin à son rival du Front National (FN), Jean Marie Le Pen (17,79 %).

Le président sortant avait dans le temps, séduit l’électorat immigré avec un discours volontariste, et avait réussi à convaincre de nombreux maghrébins ayant tourné le dos au parti socialiste, lequel ne leur avait pas donné l’occasion de participer aux affaires politiques.

Sarkozy avait saisi cette inadvertance socialiste et promis qu’il nommerait des Français issus de l’immigration dans son administration. Ce fût en effet le cas avec Rachida Dati, actuelle députée européenne d’origine marocaine et ancienne ministre de la Justice, et Fadela Amara, militante associative d’origine algérienne, nommée par Sarkozy secrétaire d’État chargée de la Politique de la Ville (2007-2010).

Mais cette fois-ci la donne a changé. Les prises de positions de Nicolas Sarkozy envers l’immigration, l’Islam et l’identité nationale avant et lors du débat télévisé face à François Hollande mercredi, lui ont été fatales.

Les voix des électeurs français d’origine maghrébine représenteraient selon les estimations entre 6 à 10% du total des votes. Ces voix auraient donc considérablement influencé le résultat des élections présidentielles de 2012, et ouvert les portes de l’Elysée à François Hollande.

Le Parti Socialiste a d’ailleurs, tout comme Nicolas Sarkozy, fait appel à des Français d’origine maghrébine comme Najat Belkacem}, Mohamed Oussedik, ou encore à Malek Boutih, pour influencer cet électorat.

Toutefois, aucune donnée précise ou officielle permettant de mesurer la force politique des Maghrébins dans l’Hexagone n’existe aujourd’hui. Les statistiques basées sur l’ethnie ou la religion sont en effet tout simplement interdites en France.

- Par: Jalil Laaboudi



Ces articles peuvent vous intéresser
Des Marocains échappent à une catastrophe à l'aéroport de FrancfortDes Marocains échappent à une catastrophe à l’aéroport de Francfort
Une roue d’un avion de la compagnie espagnole "Swift air" a pris feu, le 2 août, à l’aéroport de Francfort en Allemagne. L’avion affrété par Royal Air...
Une Marocaine menace de faire exploser un avion de la RAM en ItalieUne Marocaine menace de faire exploser un avion de la RAM en Italie
Une ressortissante marocaine a semé la panique la semaine dernière dans un avion de Royal Air Maroc, à l’aéroport Marconi, à Bologne, en Italie, en...
Souvenez-vous : le Marocain Otman Bakkal, première victime du "cannibale" Luis SuarezSouvenez-vous : le Marocain Otman Bakkal, première victime du "cannibale" Luis Suarez
On s’en souvient peut-être mais, en 2010, le Marocain Otman Bakkal qui évoluait alors au PSV Eindhoven, avait été mordu par l’Uruguayen Luis Suarez....
Mustapha Adib porte plainte contre le Roi Mohammed VI et des responsables marocains en FranceMustapha Adib porte plainte contre le Roi Mohammed VI et des responsables marocains en France
Les relations entre le Maroc et la France risquent de s’envenimer à nouveau, suite à la tentative d’’intrusion mercredi de Mustapha Adib, ancien...
Foreign Policy : le Maroc, pays en risque de perdition Foreign Policy : le Maroc, pays en risque de perdition
Le Maroc figure parmi les pays en risque de déperdition dans le rapport réalisé par le magazine américain "Foreign Policy" en partenariat avec le...
Contrefaçon : ce que risquent les Marocains du mondeContrefaçon : ce que risquent les Marocains du monde
Les Marocains du monde rentrés au pays pour les vacances estivales sont nombreux à faire du shopping dans les souks des anciennes médinas...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014