Recherche

Près de 40.000 filles mineures sont mariées chaque année au Maroc

25 décembre 2013 - 20h29 - Société

Près de 40.000 mineures sont mariées chaque année au Maroc, d’après des statistiques officielles. Ces mariages précoces concernent souvent des jeunes filles âgées de moins de 15 ans, révèle Anaruz, réseau national des centres d’écoute des femmes victimes de violence.

Le phénomène est très répandu au Maroc malgré l’adoption du nouveau code de la famille (Moudawana), fixant à 18 ans l’âge légal du mariage. Toutefois le mariage de jeunes filles mineures est encore possible dans le pays, si le juge de la famille en donne l’autorisation.

La majorité des magistrats se réfèrent uniquement aux parents pour contracter ces mariages de jeunes filles mineures, dont 25% sont âgées de 15 ans, parfois moins, lors de l’authentification du mariage, relève Anaruz.

Les hommes profitent d’une disposition du code de la famille, qui leur donne jusqu’à 5 ans pour déclarer leur mariage aux tribunaux. L’alinéa 4 de l’article 16 du code la famille (Moudawana) nous apprend que "l’action en reconnaissance de mariage est recevable pendant une période transitoire ne dépassant pas cinq ans".

Plusieurs ONG de défense des droits des femmes contactées par nos soins, nous ont révélé plusieurs cas de mariage de jeunes filles âgées de moins de 12 ans dans certaines régions reculées du pays.

D’après les mêmes sources, les statistiques officielles ne reflètent pas la réalité, même si elles font état d’une hausse du nombre de mariage de mineures.

L’adoption du nouveau code de la famille n’a pas freiné cette tendance, preuve en est les statistiques officielles, selon lesquelles, le nombre de cas de mariage de mineures, est passé de 18.341 cas en 2004 à 39.000 en 2011.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact