>

Maroc - France : Inauguration du Conseil d’orientation et de pilotage

1er juin 2004 - 07h24
Maroc - France : Inauguration du Conseil d'orientation et de pilotage

Le Maroc et la France ont inauguré, lundi à Rabat, le Conseil d’orientation et de pilotage du partenariat (COPP). C’est "une étape majeure" du processus de rénovation de la coopération franco-marocaine et un outil de mise en place du partenariat stratégique décidé par les deux pays.

Au cours d’une cérémonie co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mohamed Benaïssa et son homologue français, Michel Barnier, il a été procédé à la signature du relevé de conclusions du COPP et d’une convention de financement du fonds de solidarité prioritaire "enseignement supérieur".

Le COPP comprend cinq comités sectoriels thématiques englobant l’"Enseignement scolaire, université et recherche", la "Justice, modernisation du secteur public", le "Développement humain durable", l’"Appui institutionnel aux opérateurs économiques, aux administrations financières, à l’emploi et à la formation professionnelle", et les "Echanges culturels, jeunesse et sport, et audiovisuel". "Cette instance, instituée par la convention de partenariat pour la coopération culturelle et le développement signée par les Premiers ministres des deux pays en 2003, est un véritable instrument destiné à concrétiser la rénovation et la modernisation du partenariat franco-marocain", ont souligné les deux ministres dans des allocutions à cette occasion.

Deux groupes de travail "ad-hoc" chargés de la coopération tripartite avec l’Afrique et du co-développement en faveur des communautés expatriées ont également été mis en place. A noter que la convention de financement du fonds de solidarité prioritaire (FSP) "enseignement supérieur", signée, du côté français par Barnier, et du côté marocain, par les ministres des Finances et de la Privatisation et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, respectivement Fathallah Oualalou et Khalid Alioua, a pour objectif d’accompagner la réforme de l’enseignement supérieur marocain dans une perspective globale de mise à niveau du Maroc.

D’un montant de 4,33 millions d’euro (1 euro = 10,98 DH), ce projet de FSP englobe trois volets. Le premier concerne le développement d’actions communes pour la modernisation du fonctionnement et de la gestion des universités, dans le cadre de leur autonomie. Le second s’attèlera à accompagner les efforts de réformes des contenus de formation des développements des filières professionnalisantes dans le cadre de la nouvelle architecture pédagogique (licence, master, doctorat). Quant au 3e volet, il porte sur la recherche et le développement des études doctorales par la création d’un certain nombre d’écoles opérant dans ce domaine. Ce projet sera co-financé par les deux parties avec un budget avoisinant les 80 millions de DH.

Map - L’économiste

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Réactions de fans suite à l'annulation du combat de Badr HariRéactions de fans suite à l’annulation du combat de Badr Hari
Déçus. Et le mot est faible après la décision du kick-boxeur marocain Badr Hari d’annuler le combat qu’il devait disputer ce soir contre le Français...
Vidéo : la plus belle fille arabe est MarocaineVidéo : la plus belle fille arabe est Marocaine
Chourouk Chelouati, élue récemment Miss monde arabe 2014, a accordé à la chaîne Arabiya un entretien où elle parle de sa participation au concours de...
Israël : Non, ce ne sont pas des drapeaux marocainsIsraël : Non, ce ne sont pas des drapeaux marocains
La photo illustrant un article publié par le journal le Figaro et représentant des chars israéliens évacuant les territoires palestiniens occupés, a...
Des Marocains empêchés de rentrer au MarocDes Marocains empêchés de rentrer au Maroc
Une dizaine de Marocains qui résidaient illégalement en Algérie ont été empêchés par les autorités marocaines de rentrer dans le pays. Ces personnes...
Maroc : Violée et tuée à 2 ans par son oncleMaroc : Violée et tuée à 2 ans par son oncle
Une fillette de deux ans a été violée et assassinée par son oncle à Bir Jdid, dans la région de Doukkala. Raison invoquée par l’oncle-violeur, il...
50.000 retraités français au Maroc50.000 retraités français au Maroc
Plus d’un million de Français ont décidé de passer leur retraite en dehors de l’Hexagone. Le Maroc reste une destination privilégiée pour bon nombre...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014