>

Le Maroc baisse le ton sur la question de Sebta et Melilla

3 mai 2011 - 14h00
Le Maroc baisse le ton sur la question de Sebta et Melilla

Des officiels et certains médias espagnols ont été agréablement surpris de voir la délégation ministérielle marocaine, en tournée de séduction en Espagne la semaine dernière, focaliser son discours sur ce qui unit les deux pays et non pas sur ce qui les divise.

Salaheddine Mezouar, le ministre de l’Économie et des Finances, s’était en effet contenté de dire que l’Espagne et le Maroc devraient "travailler ensemble" pour régler le différend autour de Sebta et Melilla "de façon intelligente et calme".

Cité par le quotidien espagnol Diario de Sevilla, Mezouar s’exprimait jeudi dernier dans le cadre du forum d’affaires Espagne-Maroc organisé à Madrid par la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales (CEOE-Patronat) et la CGEM.

Rabat, indique le quotidien, considère que les villes de Sebta et Melilla sont occupées, faisant référence à la déclaration faite le 28 mars dernier par Omar Azziman. L’ex ambassadeur du Royaume en Espagne et actuel président de la Commission consultative de la régionalisation (CCR), avait en effet affirmé que la récupération de Sebta et Melilla restait un objectif prioritaire pour le gouvernement marocain (EFE).

Le fait que le premier ministre Abbas El Fassi ait osé appeler l’Espagne à ouvrir un dialogue sur la fin de l’occupation de Sebta et Melilla en mai dernier au parlement marocain, avait excédé le gouvernement Zapatero, qui s’était empressé de répondre qu’il n y avait rien à discuter, Sebta et Melilla étant des villes espagnoles.

La porte-parole du gouvernement de Sebta, Yolanda Bel (PP), a fait valoir quant à elle que le gouvernement de la ville autonome dirigé par Juan Vivas (PP), considère qu’il n’y a rien à traiter à propos de Sebta.



Ces articles peuvent vous intéresser
Corruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniatureCorruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniature
Quatre délégués des terres ethniques (communales)*, une fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et un Caïd de la région d’Oulad Tayeb, province de...
Crise diplomatique entre la France et le Maroc : la chronologieCrise diplomatique entre la France et le Maroc : la chronologie
La crise diplomatique entre la France et le Maroc prend des dimensions insoupçonnées, et la suspension par le Maroc, des conventions judiciaires...
Ce qu'a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VICe qu’a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VI
Le salafiste Mohamed Fizazi, condamné après les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca à 30 ans de prison, pour sa présumée influence idéologique sur...
Pays-Bas : la Marocaine Elou Akhiat menacée de mort pour avoir ouvert un bar à vinPays-Bas : la Marocaine Elou Akhiat menacée de mort pour avoir ouvert un bar à vin
Elou Akhiat, Marocaine installée aux Pays-Bas, a décidé de suivre son rêve. Samedi, elle a ouvert son premier bar à vin, le ’Uva Dolce’, à...
Karim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoireKarim Zaz, ancien patron de Wana, en détention provisoire
Karim Zaz, ancien directeur de l’opérateur téléphonique marocain Wana, arrêté mardi par la police judiciaire à Casablanca, pour sa prétendue implication...
Un avocat juif marocain veut adhérer au parti islamiste "PJD"Un avocat juif marocain veut adhérer au parti islamiste "PJD"
Isaac Charia, avocat marocain de confession juive du barreau de Rabat, a déposé une demande de candidature auprès du secrétariat général du Parti...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics