Recherche

Maroc Télécom reliera une fibre optique entre Laâyoune et Nouadhibou

25 février 2009 - 18h06 - Economie

L’opérateur Maroc Télécom a entamé la mise en place d’une ligne de fibre optique entre Laâyoune, Dakhla et Nouadhibou, qui s’ajoute à celle qu’il a déjà réalisée entre cette ville et Nouakchott, prélude d’une liaison qui raccordera le Maroc à une vaste zone allant de la Mauritanie, au Mali et au Burkina Faso.

Le projet annoncé mardi 24 février à Rabat, en marge de la présentation des résultats de la compagnie, dépendra en partie de l’attribution définitive de la licence de Sotelma. Interrogé sur la question, Abdeslam Ahizoun a été aussi bref que précis : « nous attendons les décisions des autorités maliennes », a-t-il dit, rappelant que Maroc Télécom s’était placé en première position à l’issue du processus d’appel de l’offre en janvier dernier.

Distribution de 100% du résultat net sous forme de dividendes

Interrogé sur les succès de ses filiales africaines, le PDG de Maroc Télécom a été particulièrement élogieux concernant l’expérience de Mauritel, commencée il y a huit ans. Et pour cause, la filiale mauritanienne occupe une position de leader avec 56% de chiffre d’affaires. Quant aux deux autres filiales africaines, à savoir Onatel au Burkina Faso et Gabon Telecom, elles sont encore « en phase de restructuration » annonce–t-on à Maroc Télécom, qui aura consacré plus de 1 milliard de dirhams à l’investissement en Afrique subsaharienne durant l’année 2008.

En dépit de la conjoncture internationale, 2008 fut,à tout niveau,un excellent exercice, de l’avis du PDG qui fait état d’une croissance de 5,8% au Maroc et de 5,4% en Afrique subsaharienne. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’établit à 29,5 millions de dirhams pour un résultat opérationnel de 13,9 milliards. Avec un résultat net de 9,5 milliards de dirhams, Maroc Télécom dégage une marge nette de 7%. Le groupe a décidé de distribuer 100% du résultat net en dividendes, ce qui revient à 10, 83% et un rendement de 7%.

Au terme de cet exercice, Maroc Télécom reste la deuxième filiale de Vivendi pour la contribution au bénéfice, mais pas sur le chiffre d’affaires. L’affluence record au siège de l’opérateur à l’occasion de l’annonce de ces résultats est à la mesure de la contribution de Maroc Télécom dans l’économie marocaine. Le groupe pourvoit pour 10% au produit global de l’Impôt sur les sociétés.

Source : Les Afriques - A. W.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact