>

Un Marocain génie de la bio-informatique

14 novembre 2007 - 00h10
Un Marocain génie de la bio-informatique

Recherche et business. Pour Mohammed Homman, jeune chercheur suédois d’origine marocaine, les deux termes sont indissociables.
Salué en Suède ainsi qu’aux Etats-Unis comme l’un des jeunes scientifiques les plus prometteurs, Homman est, à 33 ans, à la tête d’une société à la pointe de la technologie. Basée à Stockholm en Suède, son entreprise, ViroNova, opère dans le secteur de la bio-informatique appliquée à la recherche antivirale et au développement de médicaments.

La technique consiste à analyser la structure virale sur des images digitales obtenues par microscope électronique à transmission. Une méthode qui permet, selon le jeune scientifique, une détection rapide et efficace des virus. « Cette méthode permet un balayage rapide de l’image et une meilleure identification des virus. Elle donne des résultats objectifs en quelques minutes », explique le jeune chercheur. Homman est, en effet, obnubilé par l’idée d’économie du temps et des coûts dans le domaine de recherche de médicaments antiviraux. C’est d’ailleurs l’un des axes de travail de ViroNova qui vise, à travers ses solutions, à faire face rapidement aux affections virales en identifiant, répertoriant et classant les agents viraux responsables sous toutes leurs formes, initiale et mutante.

La technique développée par ViroNova est le fruit de longues années de recherche et de travaux du jeune scientifique. Elle est en cours de validation par le Centre suédois de contrôle des maladies infectieuses (SMI). Et les travaux du jeune Homman et ses recherches doctorales au Karolinska Institute à Stockholm ont été, à plusieurs reprises, récompensés par des prix aussi bien en Suède qu’à travers le monde. En 2003, il a été invité à participer à l’International Achievement Summit à Washington comme jeune chercheur prometteur. En 2005, son entreprise, ViroNova, a été référencée comme étant l’une des start-up les plus prometteuses en Suède. Ce qui lui a valu un prix dont la valeur, 42.000 euros, lui permettra de booster l’activité de son entreprise qui en était alors à ses débuts. La liste des prix du jeune chercheur ne s’arrête pas là. Pour deux années successives, 2005 et 2006, il remporte le « Stockholm city inventor’s grant », une qualification qui récompense les jeunes inventeurs en Suède. Et en 2006, Homman est consacré Inventeur de l’année par l’Almi, une structure du gouvernement suédois chargée de la promotion du business.

Mais, aujourd’hui, le jeune chercheur préfère mettre le holà à son génie innovateur. Il préfère se consacrer à son entreprise et à son développement. Pour cela, il troque sa casquette de scientifique par celle de businessman. Il est à la recherche de financement et de partenaires. Son objectif : étendre son affaire et trouver de nouveaux marchés aux solutions qu’elle développe. Homman ne cache pas son ambition. Son objectif est de devenir le partenaire incontournable des acteurs opérant dans la recherche virale ou le développement de médicaments antiviraux. Il ambitionne de devenir leader mondial en moins de 10 ans.

Conquête de marchés

Une chose est sûre, son idée séduit bien. En témoigne le succès de la start-up, créée en 2005, qui part déjà à la conquête de marchés à l’étranger. Ses clients potentiels sont des laboratoires hospitaliers, des centres de contrôle de maladies infectieuses ou encore des laboratoires militaires.

Le Maroc, son pays d’origine, figure en bonne place sur la liste des partenaires potentiels. En voyage d’affaires au Maroc, du 24 au 26 octobre, Mohammed Homman est venu chercher des collaborateurs et investisseurs pour ouvrir un laboratoire ViroNova au Maroc. « En premier temps pour l’analyse d’image et ensuite pour le développement de médicaments anti-viraux », précise le jeune chercheur. Les différents scientifiques et responsables (Institut Pasteur, Institut national d’hygiène, Bank Al Amal…) rencontrés, affirme le jeune Homman, ont montré un grand enthousiasme pour son idée.

Pléthore de projets

Plusieurs projets sont actuellement en cours de développement par les équipes de ViroNova. Parmi eux, des travaux pour l’élaboration de médicaments contre les huit virus de l’herpès. « Nous en sommes en phase pré-clinique », affirme le patron de la structure suédoise, Mohammed Homman. Son entreprise travaille également sur un autre projet relatif à l’élaboration d’un inhibiteur de la maturation du virus HIV 1. La jeune structure travaille également sur un projet de molécule contre les virus de l’Influenza A. Un projet qui bénéficie du soutien européen et d’un budget de 1,5 million d’euros.

L’Economiste - Khadija El Hassani

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Une lycéenne marocaine qui assistait sa mère malade au Maroc est sommée de quitter la FranceUne lycéenne marocaine qui assistait sa mère malade au Maroc est sommée de quitter la France
Hajar est une lycéenne marocaine de 19 ans qui vit (pour le moment) à Paris. Ayant rejoint sa mère hospitalisée au Maroc pour l’assister pendant une...
"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan
Une fausse information concernant un prétendu virus "colonat" qui contaminerait les dattes circule à la vitesse grand V parmi les musulmans de...
Une députée marocaine très critiquée pour un geste d'aumône malsainUne députée marocaine très critiquée pour un geste d’aumône malsain
Il faut réfléchir à deux fois avant de publier des photos ou des statuts sur les réseaux sociaux. Latifa Ziouani en fait aujourd’hui les frais....
Mariage de Pep Guardiola, entraîneur du Bayern Munich, à MarrakechMariage de Pep Guardiola, entraîneur du Bayern Munich, à Marrakech
Pep Guardiola, entraîneur du Bayern Munich, serait arrivé hier à Marrakech, où il compte célébrer son mariage avec sa compagne Cristina Serra, après 20...
Hollywood : une actrice américaine invoque le droit marocain pour son divorceHollywood : une actrice américaine invoque le droit marocain pour son divorce
Une actrice américaine qui se dit être une « Moorish National Aboriginal », refuse que des tribunaux américains traitent son divorce. Avec documents...
Le Maroc septième plus puissante armée d'AfriqueLe Maroc septième plus puissante armée d’Afrique
Le Maroc est la septième puissance militaire d’Afrique, si l’on en croit le classement 2014 de Global Firepower (GFP), qui accorde la 65e position...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014