Recherche

Marrakech a toujours la cote auprès des jetsetteurs

20 juin 2007 - 10h02 - Maroc

Marrakech a indéniablement la cote auprès des stars du monde entier. Les Français, en tout cas, ne parlent que de ça. Etre vu à Marrakech, c’est le must du must.

On ne compte plus les personnalités qui y ont élu domicile ; les artistes qui y ont acheté à coup de millions d’euros une résidence secondaire. Et il y a tous ceux qui s’offrent des breaks réguliers dans les grands palaces ou ryads de la ville. Actuellement, ce sont les stars du foot qui font l’actualité people de Marrakech. Nicolas Anelka, l’enfant terrible du football français, a choisi la cité ocre pour convoler en justes noces avec une danseuse, Barbara Tausia. Il a invité ses copains de jeu, Zinedine Zidane, El-Hadji Diouf, Thierry Henry notamment. On dit que Jamel Debbouze, son copain d’enfance, aurait organisé la réception comme il sait si bien le faire. La soirée, très VIP, s’est déroulé à Kasbah Agafay. Et il fallait montrer patte blanche pour y accéder. Les photographes qui ont fait le pied de grue toute la soirée ont dû se contenter « des seconds rôles ». La rumeur dit aussi que 300 personnes triées sur le volet ont eu droit à une fête digne des « Mille et une nuits ».

Autre inconditionnel de Marrakech, David Beckam – et Victoria –, traînant dans son sillon ses potes du Real Madrid et du Onze anglais.

Outre ces stars de foot, il y a des acteurs (Brad Pitt), des mannequins (Naomi Campbell) des stylistes (Pierre Balmain, Yves Saint-Laurent, Hermès…), des chanteurs (Johnny Hallyday, Puff Daddy) et des hommes politiques. On dit qu’un ex-chef d’Etat aurait reçu à l’issue de son mandat présidentiel – en mai dernier - une maison en cadeau. A vérifier. En tout, les soirées organisées par ces VIP sont « très très privées » et font les choux gras de la presse people. Tant mieux, c’est une belle promo pour la destination.

Mais il y a aussi des stars qui se font discrètes, qui préfèrent fuir les flashs des paparazzi et qui n’aspirent qu’à profiter du climat et du bon air de la ville.

L’Economiste - Badra Berrissoule

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact