>

Microcrédits, les femmes s’en sortent mieux !

12 juin 2008 - 21h09
Microcrédits, les femmes s'en sortent mieux !

Deux photos de femmes. Deux profils différents, voire « opposés ». Le premier est celui d’une dame en djellaba et n’gab. Le second est celui d’une épouse qui se balade avec son mari. Un seul point commun : elles ont toutes les deux des enfants. Sauf que dans le premier cas, la maman porte son bébé sur son dos. Tandis que dans le second, c’est plutôt le père qui pousse le landau ! Conclusion : « Si les rôles biologiques de l’homme et de la femme sont immuables, leurs rôles sociaux ne le sont pas ». Et justement, la microfinance produit à sa manière ce genre de révolution tranquille.

Comment ? C’est justement à ce type de questions qu’un atelier sur « la microfinance et genre » a été organisé dernièrement à Casablanca, par PlaNet Finance Maroc et la GTZ-Genre.

L’idée n’est pas de déclencher une guerre des sexes, mais d’évaluer la pertinence sociale et financière d’un microcrédit, dont une femme est bénéficiaire.

L’une des conclusions frappantes d’une récente enquête de PlaNet Finance Maroc démontre que « ce sont plutôt les femmes célibataires, veuves ou divorcées, qui enregistrent le taux de réussite le plus élevé dans le micro entreprenariat ! », commente Mohammed Mâarouf, directeur exécutif de PlaNet Finance Maroc.

Plus surprenant encore, ce résultat a été relevé même en Inde. Le mariage serait-il un frein à l’émancipation économique ?

Les femmes mariées développent un « plafond de verre ». « Elles réduisent le temps accordé à leur microprojet pour se consacrer aux tâches domestiques », d’après des recherches menées en Inde.

Les observations d’Isabelle Guérin, chercheuse française ayant passé deux ans à travailler sur le sujet, sont assez révélatrices. « En jouant aux équilibristes », les femmes font face à une pression morale : elles doivent gérer les dépenses quotidiennes sans maîtriser pour autant les sources de revenus du foyer ». Ces femmes assurent des revenus à leurs ménages. Pourtant, elles ne parviennent pas à reconfigurer leur rôle : l’égalité des charges n’équivaut pas à une égalité de statut. Dans des pays à forte tradition patriarcale, l’homme est souvent considéré comme pourvoyeur de fonds.

Au-delà de son impact social, le microcrédit peut se révéler parfois inadapté à l’environnement qu’il cible. Le témoignage d’une mère de famille vivant à Aït Bouhmed, dans la région de Marrakech, est plein d’enseignements. « Je m’occupe de l’engraissement des ovins et mon mari de la vente », témoigne Rzika Hind. Agée de 46 ans et ayant six enfants à sa charge, elle en est depuis 2003 à son cinquième microcrédit (de 1000 à 5000 DH). Parmi ses remarques les plus pertinentes, « l’existence d’un décalage entre le délais de remboursement de l’emprunt et le cycle de production ».

Source : L’Economiste - F. F.

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Pourquoi l'Iran espionne-t-il le Maroc ?Pourquoi l’Iran espionne-t-il le Maroc ?
Le Maroc ferait partie des rares pays africains espionnés par l’Iran, révèle le quotidien britannique The Guardian. Des agents du contre-espionnage...
Naissance du premier enfant marocain de DaechNaissance du premier enfant marocain de Daech
Le premier bébé marocain du groupe terroriste Daech (Etat islamique) est né fin mars dernier. Il est l’enfant du Marocain Mohamed Hamdouch, alias...
20 ans de prison pour le monstre de Fès20 ans de prison pour le monstre de Fès
"Le monstre de Fès", un ancien émigré marocain en France accusé d’avoir violé plusieurs dizaines femmes, mais aussi des enfants, a été condamné jeudi à...
Rachida Dati : sur les repas sans porc à l'école "il faut arrêter de délirer"Rachida Dati : sur les repas sans porc à l’école "il faut arrêter de délirer"
La députée européenne Rachida Dati s’est exprimée au sujet des repas de substitution à la viande de porc dans certaines cantines françaises et...
Photo : les princesses au dîner officielPhoto : les princesses au dîner officiel
Un dîner a été offert par le Roi Mohammed VI, hier, en l’honneur du président ivoirien Alassane Ouattara et de son épouse à l’occasion de leur visite...
Un tableau controversé classe les Marocains parmi les plus « bêtes » au mondeUn tableau controversé classe les Marocains parmi les plus « bêtes » au monde
Un tableau publié cette fin de semaine par le site du magazine Télé Loisirs, classant les Marocains parmi « les plus bêtes » au monde, fait polémique...
Voici les quatre Marocaines les plus puissantes du monde arabe Voici les quatre Marocaines les plus puissantes du monde arabe
La nouvelle liste des 100 femmes les plus puissantes du monde arabe vient d’être publiée par le magazine Arabian Business. Tous les domaines sont...
La justice s'intéresse aux investissements immobiliers d'André Ohanian à MarrakechLa justice s’intéresse aux investissements immobiliers d’André Ohanian à Marrakech
L’homme d’affaires André Ohanian, connu entre autres pour être le propriétaire du restaurant Jad Mahal à Marrakech, aurait été placé en garde à vue à...
Buzz vidéo : « Une journée avec le Roi du Maroc »Buzz vidéo : « Une journée avec le Roi du Maroc »
Le reportage sur le Roi Mohammed VI que devait diffuser Al Jazeera en 2003, n’a finalement pas eu lieu. La faute à une « vieille garde...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015