>

Les (probables) futurs ministres du gouvernement Benkirane

6 décembre 2011 - 15h01
Les (probables) futurs ministres du gouvernement Benkirane

Le Parti Justice et Développement multiplie les contacts avec la Koutla pour former le prochain gouvernement. Plusieurs noms sont déjà proposés, mais le PJD tient à conserver les ministères de la Justice et des Finances.

Les candidats du PJD en lice pour diriger le ministère des Finances seraient les députés Lahcen Daoudi et Najib Boulif. Mustapha Ramid, le turbulent membre du parti islamiste, serait quant à lui le candidat idéal pour occuper le poste de ministre de la Justice, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum.

Pour le ministère de l’Agriculture, le PJD proposerait Abdelkader Amara ou Réda Benkhaldoun. Le Ministère du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité serait confié à Bassima El Hakkaoui ou à Jamila El Mossali, toutes deux très influentes au sein du PJD.

Mustapha Khalfi, directeur du quotidien Atajdid, serait lui appelé à occuper les fonctions de directeur de cabinet du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

Au sein du parti de l’Istiqlal, ce seront probablement Nizar Baraka, beau fils d’Abbas El Fassi, Abdallah Bakkali et Bouâmar Taghaouane qui feront partie du prochain exécutif, renforcé par le secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme Nabil Benabdellah, et Amine Sbihi, neveu de l’ancien président du PPS Ismaïl Alaoui.

Le secrétaire général du Mouvement Populaire (MP) Mohand Laenser et Lahcen Haddad, membre du bureau politique de la même formation, feraient également partie des ministrables.

La présidence du parlement serait confiée à Saâdine El Othmani si les partis qui formeront la coalition gouvernementale se contentent des portefeuilles qui leur seront accordés, sinon ce poste devrait être attribué à Nouredine Mediane, figure amazighe de l’Istiqlal, ou à Mohand Laenser du Mouvement Populaire.

Taïb Fassi Fihri, l’actuel ministre des Affaires étrangères se vanterait de sa relation directe avec le palais, mais semble ne pas être concerné par la formation du futur gouvernement. La nomination ce mardi de 29 ambassadeurs à leurs postes, dont le plus en vue est le secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur, Saâd Hassar qui deviendrait ambassadeur du Maroc en Arabie Saoudite, semble conforter sa position.

L’exécutif Abbas El Fassi ne gouverne plus depuis le 29 novembre. Sa mission se limite aujourd’hui à la liquidation des affaires en cours, conformément à un dahir publié au dernier bulletin officiel.

- Par: Jalil Laaboudi



Ces articles peuvent vous intéresser
Trois ans de prison pour un Marocain se faisant passer pour Mohammed VITrois ans de prison pour un Marocain se faisant passer pour Mohammed VI
Un homme originaire de la ville de Rabat a été condamné hier, lundi, par le tribunal de première instance de Tetouan à 3 ans de prison pour s’être...
Les sportifs algériens interdits de stages au MarocLes sportifs algériens interdits de stages au Maroc
C’est une décision incompréhensible que viennent de prendre les autorités algériennes, en interdisant tout bonnement à leurs sportifs de se rendre au...
Iliass Azaouaj, Imam d'origine marocaine décapité par l'Etat islamiqueIliass Azaouaj, Imam d’origine marocaine décapité par l’Etat islamique
Iliass Azaouaj, imam belge d’origine marocaine parti en Syrie avec la ferme volonté de ramener avec lui des jeunes Belges ayant rejoint les...
Une plage marocaine parmi les plus belles plages du mondeUne plage marocaine parmi les plus belles plages du monde
Voilà un nouveau classement qui devrait ravir les plus chauvins d’entre nous. Une plage marocaine vient d’être élue parmi les plus belles plages du...
Maroc : le gasoil approche les 10 dirhams le litreMaroc : le gasoil approche les 10 dirhams le litre
Les Marocains paient plus cher leur essence à partir d’aujourd’hui. Si vous n’êtes pas encore passé dans une station-service aujourd’hui, attendez vous...
Réactions de fans suite à l'annulation du combat de Badr HariRéactions de fans suite à l’annulation du combat de Badr Hari
Déçus. Et le mot est faible après la décision du kick-boxeur marocain Badr Hari d’annuler le combat qu’il devait disputer ce soir contre le Français...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014