>

Mohamed Merah et le tandem Sarkozy-Le Pen

31 mars 2012 - 10h02
Mohamed Merah et le tandem Sarkozy-Le Pen

Il y a encore des Français qui ne seront jamais assez français aux yeux d’autres Français... Sauf à remonter jusqu’à Clovis, et encore, combien sont-ils réellement ces Français qui se disent de souche qui ne soit pas déjà, elle-même, de sang mêlé, comme dirait l’autre ? Une souche, aussi « vieille » soit-elle, n’a pas qu’une racine mais plusieurs. Pour certains, en tout cas, il y aurait ainsi des Français (toujours) d’origine étrangère. Par opposition aux Français (AOC) d’appellation d’origine certifiée... « pur porc » ?

Qu’on nous le dise : au bout de combien de générations nées et/ou installées en France va-t-on considérer des Mohamed, des Fatima et autres Mamadou comme des Français tout court ?! Cela n’aurait rien enlevé à la barbarie- bien au contraire- du multimeurtrier Mohamed Merah d’annoncer qu’il s’agissait simplement d’un Français. Alors, pourquoi ajouter « d’origine algérienne » ? Quand on parle de Platini, précise-t-on qu’il est d’origine italienne ? Non. Est-ce-qu’on renvoie Zidane, le champion du monde de football 1998, à ses origines (kabyles) algériennes ? Oui, encore et toujours. La religion et le passé colonial (ou pas) y sont peut-être pour quelque chose dans cette différenciation.

En effet, la famille de Platini, blanche et chrétienne, a émigré d’Italie qui n’est pas une ex-colonie française ; la famille de Zidane, arabe et musulmane, a émigré d’Algérie, colonisée depuis 1830 jusqu’à l’indépendance obtenue dans la guerre- pudiquement appelée par la France, à l’époque, « événements d’Algérie » ou « mission de pacification ». Et la douleur de part et d’autre, y compris les Pieds-noirs et les Harkis, qui n’a pas dû arranger les choses, on peut encore en faire le constat aujourd’hui.

Sans tomber dans l’amalgame où tous les Français seraient racistes, le rapport dominant-dominé, voire supérieur-inférieur qui a prévalu pendant la colonisation, et les préjugés qu’elle a véhiculés, ne se sont-ils pas transmis de génération en génération dans l’inconscient collectif ? La « droitisation » de la droite classique française et la « lepenisation » des esprits, ainsi que des thèmes nauséabonds qui ont jalonnés le quinquennat de Nicolas Sarkozy, tendraient à accréditer cette thèse.

Il suffit de se rappeler, entre autres, le discours de Dakar (2007) où « l’homme noir n’est pas assez entré dans l’histoire », selon Nicolas Sarkozy ; le débat sur l’identité nationale (2009) organisé par Éric Besson ; le discours présidentiel de Grenoble (2010) sur les Roms « indésirables » et, dernièrement, les déclarations de Claude Guéant sur les Comoriens « envahisseurs » à Marseille ou encore sur la hiérarchie des « civilisations »...

Quoi qu’il en soit, l’origine algérienne (des parents) du Français Mohamed Merah a vite resurgi à la lumière de la tuerie de Toulouse, où il a exécuté, le 19 mars, quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive. Et parce qu’ils étaient trop français à ses yeux, il avait également abattu, la semaine d’avant à Toulouse et à Montauban, le 11 et 15 mars, trois parachutistes, dont deux d’origine maghrébine comme lui : Mohamed Legouad et Imad Ibn Ziaten qui a été enterré à M’diq, au Maroc, d’où est originaire la famille.

Des funérailles plutôt simples pour un soldat de l’armée française, en présence d’un secrétaire d’État aux Anciens Combattants, comparées à celles, diplomatiques et protocolaires, réservées aux victimes juives accompagnées vers Israël par un ministre d’État aux Affaires étrangères, qui porta une kippa- un signe religieux et un outrage à la laïcité de la République par un ministre en exercice- lors de l’enterrement, à Jérusalem. Pourquoi une telle différenciation entre les victimes juives et la victime musulmane, toutes tombées sous les balles d’un seul et même tueur ? Deux poids, deux mesures, même dans la mort ? Il y aurait une certaine propension de la classe politique française à en faire trop, dès lors qu’il s’agit de victimes juives. Comme si, à ses yeux, il y a des victimes françaises qui sont plus françaises que d’autres...

Aussitôt connue et opportunément communiquée par Claude Guéant- l’occasion était trop belle pour la laisser passer en période électorale-, l’origine algérienne du tueur français « au scooter », dépeint comme un « prédateur » et un « loup solitaire », est un bonus pour les droites, une épine dans le pied de la gauche et un boulet pour les « musulmans de France », qu’il va falloir traîner.

Mohamed Merah aura ainsi marqué contre « son » camp et desservi « ses » causes perdues d’avance, embarrassé le candidat Hollande et offert sur un plateau une occasion en or au tandem Sarkozy-Le Pen qui n’en attendait pas plus. Il ne s’agissait pas, chez Mohamed Merah, de croyance mais d’ignorance et surtout d’errance. Et la question essentielle qu’auraient dû se poser les experts de tous poils qui se sont succédés- certains depuis le 11 Septembre- sur les plateaux de télévision et les radios, est la suivante : comment un jeune Français de 23 ans, né dans un pays riche, peut-il devenir terroriste ?

Avec les tueries de Toulouse et de Montauban, ne comptez pas sur des politiques en campagne électorale d’aborder le problème sous l’angle social, et encore moins de proposer des solutions, et de plaider pour un vivre ensemble ou une représentativité de la diversité en politique, entre autres. Hélas, çà sera plutôt sécurité, immigration, islam(isme), terrorisme... Comme d’habitude.

Ainsi que l’a si justement souligné Lilian Thuram, un autre champion du monde français de football 1998, à propos du Noir : on ne naît pas terroriste, on le devient.

Ali Darhlal



Ces articles peuvent vous intéresser
Hassan Baghli, Marocain de Belgique, suspecté d'être l'auteur du braquage de TangerHassan Baghli, Marocain de Belgique, suspecté d’être l’auteur du braquage de Tanger
Hassan Baghli, un Marocain de Belgique, est suspecté d’être l’auteur principal du braquage du fourgon de transport de fonds d’Attijariwafa bank, à...
Un député du Bahreïn en mission au Maroc arrêté ivre-mort avec des prostituéesUn député du Bahreïn en mission au Maroc arrêté ivre-mort avec des prostituées
Un député du Bahreïn en mission au Maroc a refusé de retourner dans son pays avec la délégation officielle qui l’accompagnait, sous prétexte qu’il...
Un élu marocain censé être en prison fait des déclarations à la télévisionUn élu marocain censé être en prison fait des déclarations à la télévision
Zoubir Bensaadoun, élu communal de la ville d’Asilah condamné à trois ans de prison ferme pour trafic de drogue, a fait un passage au journal...
Des fillettes de 9 ans exploitées dans des orgies dans une école primaire à RabatDes fillettes de 9 ans exploitées dans des orgies dans une école primaire à Rabat
Plusieurs dizaines de jeunes filles âgées de 9 à 11 ans, pensionnaires d’un orphelinat de Rabat, étaient exploitées sexuellement dans des orgies...
Une Marocaine tente de déposer 400.000 dirhams en faux billets à la banqueUne Marocaine tente de déposer 400.000 dirhams en faux billets à la banque
Une jeune Marocaine de 21 ans a été arrêtée en début de semaine par la police, pour avoir voulu ouvrir un compte bancaire dans lequel elle comptait...
Les Etats-Unis vont aider le Maroc à combattre "Tcharmile"Les Etats-Unis vont aider le Maroc à combattre "Tcharmile"
L’Agence américaine de coopération internationale aidera les forces de police marocaines à développer leur action sur le terrain pour combattre la...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics