>

Mohammed Moussaoui, nouveau président du CFCM

22 juin 2008 - 15h29
Mohammed Moussaoui, nouveau président du CFCM

Mohammed Moussaoui, vice-président du Rassemblement des musulmans de France (RMF), a été élu, dimanche 22 juin, président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Marocain d’origine, cet homme de consensus est agrégé de mathématiques, maître de conférences à l’université d’Avignon. Il siège au conseil d’administration du CFCM depuis sa création en 2003.

Il était le seul candidat à cette élection, pour laquelle la ministre de l’intérieur Michèle Alliot-Marie, également chargée des cultes, lui a adressé ses "sincères félicitations", soulignant qu’il a "su rassembler l’ensemble des sensibilités de l’islam" autour de lui.

Les diverses composantes du CFCM, après des négociations serrées, s’étaient entendues sur sa seule candidature et doivent maintenant constituer le bureau exécutif, dont la liste devrait être annoncée dans l’après-midi. Le CFCM, créé en 2003, était présidé depuis son origine par Dalil Boubakeur, le recteur de la Mosquée de Paris, qui ne se représentait pas.

"Loin de Paris"

Marié à une assistante maternelle et père de trois enfants, Mohammed Moussaoui est né le 1er avril 1964 à Figuig, dans l’est du Maroc. Arrivé en France à l’âge de 22 ans, il est en passe d’être naturalisé.

Il y a encore quelques semaines, M. Moussaoui n’était "pas partant" pour prendre la tête de l’instance de représentation des musulmans de France. "Ma fonction d’enseignant-chercheur ne me permet pas de dégager beaucoup de temps et je suis loin de Paris", explique-t-il. "De nature, je suis plus à l’aise pour travailler dans la discrétion qu’exposé".

Mais en avril, après discussions avec les autres fédérations de mosquées, il ressort comme "le candidat qui saurait suffisamment s’ouvrir sur les autres composantes". Il se lance finalement après avoir obtenu la garantie de pouvoir déléguer et être aidé. Il continuera ses cours, la fonction de président du CFCM n’étant pourvue d’aucun traitement.

Source : Le Monde

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Un ivrogne Saoudien humilie la police marocaine à KénitraUn ivrogne Saoudien humilie la police marocaine à Kénitra
Un Saoudien arrêté en état d’ébriété très avancée la semaine dernière après s’être battu avec un homme qui l’accompagnait dans une boite de nuit de Kénitra,...
Se sentant rejeté, le beau-fils d'une actrice marocaine tue 6 personnes en CalifornieSe sentant rejeté, le beau-fils d’une actrice marocaine tue 6 personnes en Californie
Elliott Rodger, fils de Peter Rodger, un réalisateur célèbre pour avoir participé à Hunger Games, et beau-fils de l’actrice marocaine Soumaya...
Casablanca, une des villes les plus chères au monde pour les expatriésCasablanca, une des villes les plus chères au monde pour les expatriés
Casablanca figure parmi les villes les plus chères au monde pour les expatriés, dans le classement 2014 de l’indice de qualité de vie "Mercer". La...
La princesse Lalla Meryem en vacances en Croatie à bord d'un yacht de luxeLa princesse Lalla Meryem en vacances en Croatie à bord d’un yacht de luxe
La princesse Lalla Meryem, sœur aînée du Roi Mohammed VI, était en vacances sur la côte adriatique la semaine dernière, où elle a été aperçue sur le...
Les cellules dormantes de l'Etat islamique menacent le MarocLes cellules dormantes de l’Etat islamique menacent le Maroc
Un rapport publié par l’agence Middle East Newsline, cité par « Al Massae », met en garde contre les cellules dormantes au Maroc appartenant à l’Etat...
Royal Air Maroc affrète un avion Swiftair, des passagers refusent d'embarquerRoyal Air Maroc affrète un avion Swiftair, des passagers refusent d’embarquer
Le crash de l’avion de Swiftair lors d’un vol entre le Mali et l’Algérie continue de causer du tort à la compagnie marocaine, Royal Air Maroc (RAM)....


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014