>

"Sans titre"mais pas sans émotion

10 mai 2007 - 01h25
"Sans titre"mais pas sans émotion

Coproducteur de la manifestation pluridisciplinaire “Moussem Spring 2007”, le Muhka nous offre un intéressant aperçu d’une certaine création arabe. Dix artistes, dont huit sont originaires du Maroc et deux d’Egypte, alors que le Studio de photographie Ifriqia était actif dans les années trente à Marrakech, constituent le plateau d’un ensemble qui aurait valablement pu être élargi à des ressortissants d’Algérie ou de Tunisie notamment.

Ne chicanons pas. Voici une belle initiative pour une meilleure intégration des très nombreux Marocains de Belgique, d’Anvers en particulier. Ce festival est né d’une idée heureuse de l’artiste Charif Benhelima.

L’exposition se déroule sur deux étages du musée d’art contemporain anversois. Elle montre des créations qui interpellent l’individu par leur implication sociale et politique. Si le Maroc s’y taille la part du lion, Arabes, Berbères et mêmes juifs s’y retrouvent impliqués. Un Maroc “in” et “out”, plusieurs des créateurs présents vivant et travaillant aujourd’hui hors de leur pays.

Soucieuse de témoigner des particularités entre Nord et Sud, mais aussi des liens qui peuvent les réunir, “Untitled” ventile ses offres entre les diverses techniques actuelles, de la peinture à la vidéo, de la sculpture à la photographie, à l’installation. Retouchées selon des techniques de pointe, les images du Studio Ifriqia nous donnent un aperçu du portrait d’époque, alors que, fictions ou réalités, les peintures et dessins de Wafae Ahalouch el Keriasti nous plongent dans un présent tendu que les photographes Hicham Benohoud et Ali Chraïbi traquent, l’un, l’identité, et l’autre, l’emprise citadine anonymes. Ailleurs, place aux projections d’Abdelali Dahrouch, à une maquette significative d’Hassan Darsi, aux lumières photographiques de Touhami Ennadre, aux peintures et vidéos de Khaled Hafez. Tous travaux qui se regardent avec plaisir, sans toutefois différer de beaucoup de ce que l’on a coutume de voir.

Beaucoup plus passionnantes et troublantes sont les interventions de Safaâ Erruas, qui vit toujours à Tetouan, et parvient à créer la sensation avec ses oreillers percés de lames de rasoir pour marquer la vulnérabilité de l’être, aujourd’hui. Lauréate du Prix Blachère au Dak’Art 2006, Safaâ Erruas est à suivre de près.

La Libre - Roger Pierre Turine

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Amber Rose, la nouvelle petite amie de Badr HariAmber Rose, la nouvelle petite amie de Badr Hari
Badr Hari aurait eu un rendez-vous romantique avec le mannequin américain Amber Rose samedi à Miami.
Abdallah Baha n'avait que 15.000 dirhams sur son compte bancaireAbdallah Baha n’avait que 15.000 dirhams sur son compte bancaire
L’ancien ministre d’Etat Abdellah Baha, décédé après avoir été percuté par un train il y a trois semaines, n’avait que 15.000 dirhams sur son compte...
Maroc : humiliée et insultée par un gendarmeMaroc : humiliée et insultée par un gendarme
La scène s’est probablement passée l’été dernier. On y voit un gendarme dans une voiture de service avec plusieurs personnes, dont une jeune fille qui...
Un go-fast intercepté en France avec 630 kilos de haschich marocainUn go-fast intercepté en France avec 630 kilos de haschich marocain
Plus de 600 kilos de haschich marocain ont été saisis la semaine dernière par les services douaniers aux environs de Montpellier, dans le sud de la...
Enceinte après avoir été violée, elle garde son enfantEnceinte après avoir été violée, elle garde son enfant
Plusieurs centaines d’avortements clandestins sont effectués chaque jour au Maroc. Aya, elle, a souhaité garder son enfant, malgré toute la...
Charlie Hebdo interdit au MarocCharlie Hebdo interdit au Maroc
Comme prévu, le nouveau numéro post-attentat de Charlie Hebdo vient de sortir en France et dans plus d’une vingtaine de pays. Au Maroc, ne le...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014