Recherche

Le Polisario provoque le Maroc : « nous restons à Guergarat »

6 mars 2017 - 12h40 - Maroc

La bonne volonté affichée par le Maroc, qui a évacué les éléments des Forces Armées Royales (FAR) de la zone de Guerguerat, n’est pas partagée par les responsables du Polisario qui restent positionnés sur place.

Dans une déclaration faite à l’AFP, Mhamed Khadad, un membre de la direction du Polisario accuse le Maroc de violer le cessez-le-feu. « Nous restons sur place tant que persiste la violation manifeste du cessez-le-feu et de la zone tampon qui a été la source de la tension », a-t-il déclaré.

Cette zone de quelques kilomètres carrés est située à la frontière avec la Mauritanie de laquelle le Maroc a annoncé fin février son « retrait unilatéral », suite à l’entretien téléphonique entre le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres et le roi Mohammed VI.

Fin août, les autorités marocaines avaient entamé le goudronnage de la zone au-delà du mur défense, après en avoir fait part aux Nations Unies et la Mauritanie. Cette opération était accompagnée de « nettoyage » visant la contrebande, les échanges commerciaux illicites et l’enlèvement de plusieurs centaines de carcasses de véhicules abandonnées.

Selon des sources marocaines interrogées par l’AFP, le trafic routier a repris normalement cette semaine, même s’il avait été entravé pendant quelques jours par des combattants du Polisario. Ces derniers empêchaient la traversée de camions marocains « portant des signes de l’occupation marocaine du Sahara occidental resteront en vigueur », c’est à dire des cartes du Maroc incluant le Sahara.

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact