>

Des prédicateurs marocains chargés d’accompagner le Ramadan en France

2 septembre 2008 - 13h24
Des prédicateurs marocains chargés d'accompagner le Ramadan en France

Le Maroc a décidé d’envoyer cette année, pour le Ramadan, 176 prédicateurs et prédicatrices dans toute l’Europe. Ce dispositif vise officiellement à éviter « tout discours de nature extrémiste »

A la demande du roi Mohammed VI, l’État marocain a décidé d’envoyer 176 prédicateurs et prédicatrices dans toute l’Europe à l’occasion du Ramadan, qui devait très probablement commencer ce lundi matin.

Un communiqué, publié le 16 juillet par le ministère des habous (cultes) et des affaires islamiques, expliquait cette décision par la volonté du Maroc de « répondre aux besoins de la communauté marocaine résidant à l’étranger dans sa vie religieuse », de « la prémunir contre tout discours de nature extrémiste ou déviant » et d’« enraciner en elle les valeurs de la citoyenneté ».

100 imams iront en France

La communauté marocaine compte près de 3,3 millions de personnes installées à l’étranger, soit 10 % de la population du royaume. L’Europe accueille 80 % d’entre eux (1,3 million sont installés en France). Parmi ces 176 imams, 100 iront donc en France, 31 en Belgique, 10 en Italie et en Allemagne et 7 en Espagne et en Hollande. Les autres seront répartis entre le Danemark, la Suède, la Norvège, la Finlande, la Suisse et la Grande-Bretagne.

Quarante-quatre prédicateurs (wâ’iz) et neuf prédicatrices (wâ’iza) proposeront des discussions et des échanges autour de la foi, tandis que 123 « guides » (mushaffi’în) interviendront pour la prière de nuit. Ils ont été recrutés par le ministère des affaires islamiques selon leurs connaissances théologiques, leur « piété » et leurs « bonnes mœurs ».

Par ailleurs, les mushaffi’în doivent aussi « avoir mémorisé parfaitement le Coran » et « être doués d’une belle voix ». Hébergés dans des centres culturels musulmans, ils exerceront leur action exclusivement dans les mosquées. Le séjour dure un mois, et ils regagneront leur pays un ou deux jours avant la fin du Ramadan.

Pas une nouveauté

« L’envoi d’imams marocains à l’étranger au moment du Ramadan n’est pas quelque chose de nouveau », indique Mohammed Moussaoui, nouveau président du CFCM élu en juin, qui rappelle que cette tradition d’échanges avec l’Europe remonte à plus de vingt ans. D’ailleurs, l’Algérie et la Turquie, elles aussi, envoient chaque année des prédicateurs.

« C’est une aide précieuse pour les musulmans de France et un besoin évident, au cœur d’un mois d’activité intense », reconnaît Mohammed Moussaoui, pour qui leur présence permet de « soulager les imams français », « pas assez nombreux » et souvent loin d’avoir « le niveau » de leurs confrères, faute d’une formation suffisante. Et surtout, conclut-il, cela donne à voir « une expression de la diversité du monde musulman ».

Source : La Croix - François-Xavier Maigre

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Aziz Sahmaoui, artiste marocain, souhaite obtenir la nationalité algérienneAziz Sahmaoui, artiste marocain, souhaite obtenir la nationalité algérienne
Aziz Sahmaoui, marocain résidant en France, fondateur de l’University of gnawa et membre fondateur de l’orchestre national de Barbès, a déclaré, en...
Immigré clandestin : « Au Maroc je gagne 50 euros par jour, en Espagne 36 euros »Immigré clandestin : « Au Maroc je gagne 50 euros par jour, en Espagne 36 euros »
Beaucoup d’immigrés, notamment subsahariens, se trouvent actuellement au Maroc en attendant le moment propice pour se rendre en Espagne, que ce...
La folle rumeur du décès de Jacques Chirac au MarocLa folle rumeur du décès de Jacques Chirac au Maroc
Quand le site de l’hebdomadaire l’Express annonce la mort de l’ancien président français Jacques Chirac, on ne peut que croire le sérieux de...
Seriez-vous capable d'en faire autant ?Seriez-vous capable d’en faire autant ?
Une vidéo mise en ligne depuis quelques jours et montrant un Marocain d’un certain âge faire un plongeon d’au moins une dizaine de mètres, fait le...
Fès : colère royale et limogeage du préfet de policeFès : colère royale et limogeage du préfet de police
Nommé à peine il y a 6 mois, l’ex-nouveau préfet de Fès, Noureddine Sennouni, a été démis de ses fonctions par le Roi Mohammed VI pour une erreur...
En représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d'un million d'eurosEn représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d’un million d’euros
Le Tropenmuseum (musée tropical) d’Amsterdam aux Pays-Bas pourrait perdre une subvention d’un million d’euros promise par le Maroc. Cette décision...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014