>

Prénoms interdits : entre l’officiel et la pratique

13 janvier 2011 - 11h34
Prénoms interdits : entre l'officiel et la pratique

Human Right Watch a adressé un courrier aux autorités marocaines à propos de la liste des prénoms interdits et plus particulièrement des prénoms amazighs. Dans ce message, l’ONG félicite les avancées tout en appelant le Maroc à lever toutes les restrictions sur le choix des prénoms.

La liste des prénoms interdits, instaurée par Driss Basri au temps de Hassan II, interdit tout prénom à caractère "non marocain" afin de "préserver identité marocaine, authenticité et traditions".

L’intervention en 2007 des Nations Unies, qui qualifiaient cette liste de discriminatoire envers les populations amazighes, avait été suivie en avril 2010 d’une circulaire du ministère de l’Intérieur. Dans celle-ci, le ministère indique que certains prénoms amazighs ont indiscutablement un "caractère marocain" et invite les fonctionnaires de l’état civil "à faire preuve de souplesse" et "à procéder à des recherches avant de refuser un prénom".

Pourtant les bureaux de l’état civil marocain continuent à refuser de nombreux prénoms. HRW, qui salue cette circulaire, demande aujourd’hui au Maroc de se conformer à la législation internationale en accordant aux parents le droit de choisir le prénom de leur enfant.



Ces articles peuvent vous intéresser
Une Marocaine élue plus belle femme d'IsraëlUne Marocaine élue plus belle femme d’Israël
Mor Maman, élue mardi Miss Israël 2014, est d’origine marocaine. La jeune femme de 18 ans originaire de Beersheva s’apprête déjà à représenter l’état...
"Il faut renvoyer les Marocains chez eux ... à Istanbul""Il faut renvoyer les Marocains chez eux ... à Istanbul"
Depuis hier, une nouvelle vidéo fait le buzz aux Pays-Bas et en Belgique. Il s’agit d’un jeune Néerlandais sympathisant du Parti pour la liberté...
Le gouvernement marocain ne subventionnera plus l'essenceLe gouvernement marocain ne subventionnera plus l’essence
Le gouvernement marocain vient d’annoncer la fin des subventions pour le carburant automobile, gasoil et essence. La mesure, très impopulaire,...
Corruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniatureCorruption : un Marocain de Belgique piège des fonctionnaires avec une caméra miniature
Quatre délégués des terres ethniques (communales)*, une fonctionnaire du ministère de l’Intérieur et un Caïd de la région d’Oulad Tayeb, province de...
Les quatre milliardaires marocains du classement ForbesLes quatre milliardaires marocains du classement Forbes
Comme l’année dernière, quatre familles de milliardaires marocaines figurent dans le classement annuel de Forbes, répertoriant les hommes les plus...
Où va le prince Moulay Hicham ?Où va le prince Moulay Hicham ?
"Journal d’un prince banni", livre dans lequel le prince Moulay Hicham, cousin du Roi Mohammed VI, étale notamment ses affaires de famille, ne...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics