Recherche

Le printemps arabe fait fuir les touristes

9 juillet 2011 - 08h41 - Economie

Le printemps arabe a rudement mis à l’épreuve l’exception marocaine. Le secteur du tourisme perd du terrain, encore plus depuis l’attentat terroriste du café Argana à Marrakech, où les nuitées dans les hôtels ont baissé de 23% en mai dernier.

D’autres villes suivent la même tendance baissière. A Fès, les nuitées ont reculé de 13%, Ouarzazate 6% et Tanger 3%. Seule la ville d’Agadir sort du lot et affiche une hausse des nuitées de 11% selon l’observatoire national du tourisme.

Des baisses ont également été enregistrées sur les nuitées au niveau des marchés français avec moins 7% et espagnol avec moins 30%. Les marchés britannique, allemand, belge et arabe ont marqué des évolutions relativement faibles.

Au niveau national, les nuitées dans les établissements classés ont baissé d’environ 17% durant le mois de mai. Ainsi, 1,2 million de nuitées ont été enregistrées durant cette période, dont 407.645 de touristes français contre 1,5 million en 2010. Pourtant les arrivées internationales de touristes à fin mai étaient de 3,2 millions, soit 6,6% de plus qu’en 2010.

Si les révolutions arabes ont ralenti l’évolution du nombre d’arrivées internationales de 12% en Afrique du nord et dans les pays arabes, selon des chiffres révélés récemment par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), à Marrakech l’impact se fait déjà ressentir violemment. Dans la ville ocre aucune réservation n’a été faite dans les hôtels classés de la ville ocre, pour les mois de juillet et août, d’après l’association des guides touristiques de Marrakech.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact