> >

Rachid El Ouali

Rachid El Ouali

Né le 3 Avril 1965, dans un quartier populaire à Rabat, et issu d’une famille nombreuse et modeste, ce jeune prodige a eu un parcours qui pourrait se résumer entre difficile et en même temps chanceux.

Dans son enfance, très souvent cloué au lit, suite à plusieurs maladies successives, il commence à s’engouffrer dans les livres, et autres publications dans le domaine de l’art et à faire le clown dans l’hôpital pour faire oublier la douleur aux autres patients. c’est ainsi qu’il fait ses premiers shows live devant les médecins et les malades.

Son Bac en poche, Rachid El Ouali, ayant passé un concours d’Art Dramatique « pour rigoler », se vit admis au prestigieux cours de Mr Abbes Brahim, grand maître de l’Ecole d’Art Dramatique du Théâtre National Mohamed V à Rabat. Il délaissa les études classiques pour se consacrer au théâtre.

Il monte sur les planches pour la 1ére fois, en 1986 , dans un petit rôle, avec un cachet de 70 dhs, point de départ pour une carrière dont il espérait un jour toucher la lumière.

Tout s’enchaîne rapidement. De petits rôles dans des pièces théâtrales et des séries télévisés pour la RTM le poussent rapidement vers le rôle bien précisdu jeune homme sympathique et serviable.

Un troisième rôle dans « Un amour à Casablanca » de abdelkader Lagtaa, le prépare à être consacré meilleur second rôle au festival de Tanger en 1995 pour le film « Voleur de rêves » de Hakim Noury. Il sera ensuite sollicité pour plusieurs longs métrages à succès, comme l’excellent « Mektoub » de Nabil Ayouch, présélectionné aux Oscars en 1998, le merveilleux « Kied ensa » de Farida Belyazid , qui sera lui aussi primé dans plusieurs festivals internationaux, et le grand comique de l’année 1999 « Diabetique et hypertendue...et elle refuse de crever » de Hakim Nouryqui a battu tous les records d’entrée dans l’histoire du cinéma marocain.

Dans des rôles de prince, d’homme d’affaires ou de comique, tout lui réussi. Le magazine L’Express international a inclus Rachid El Ouali en couverture parmi les 100 personnalités, tous métiers confondus, qui font bouger le Maroc.

Après différents tournages à l’étranger, Rachid El Ouali souhaite aujourd’hui développer son métier auprès de productions européennes et autres. Il veut montrer aussi que le cinéma marocain a ses vedettes et ses acteurs de qualité et que ceux-ci peuvent apporter un air nouveau auprès des réalisations.


Mise jour : 10 janvier 2012

  • Photos Maroc
  • |
  • Marokko
  • |
  • A propos
  • Autres Plans : Tags | Archives Forums | Publicité