>

Réforme judiciaire : enfin la bonne ?

16 mai 2012 - 11h37
Réforme judiciaire : enfin la bonne ?

L’indépendance du pouvoir judiciaire est au centre du débat politique au Maroc et constitue l’un des principaux défis du gouvernement Benkirane. Malgré quelques réformes et la montée au pouvoir des islamistes, le secteur de la justice jouit aujourd’hui encore d’une mauvaise réputation.

La semaine dernière, Mohammed VI a procédé à l’installation de la "Haute Instance du dialogue national sur la réforme de la Justice", composée d’une quarantaine de membres, dont le ministre de la Justice Mustapha Ramid, des personnalités du domaine judiciaire, du gouvernement, de la société civile et du monde des affaires.

Parmi ses membres, on retrouve des représentants de la Cour des Comptes, du CNDH, du Conseil de la Concurrence et du Conseil économique et social, des militants associatifs, de grands bâtonniers et des magistrats. Leur mission aujourd’hui est "d’appeler à un dialogue élargi permettant de mettre au point un plan rigoureux de réforme profonde de la justice", dont les axes principaux avaient été fixés par le Roi dans son discours du 20 août 2009.

La refonte du système judiciaire marocain est aujourd’hui au cœur de l’action gouvernementale, une tâche difficile dans un pays où le peuple paye au quotidien "le prix de l’injustice de la justice" d’après des ONG locales.

Pourtant au Maroc, le domaine de la justice n’a jamais connu autant d’avancées en si peu de temps. Les magistrats exigent l’indépendance du parquet général vis à vis du ministère de la Justice en s’appuyant sur l’article 107 de la constitution, et pour obtenir gain de cause, menacent de manifester, de démissionner et n’hésitent pas à boycotter les activités du ministère de la Justice.

Autre fait non négligeable, en 2011, le conseil supérieur de la magistrature a suspendu huit juges pour corruption, sanctionné 44 magistrats et averti 650 membres du corps de la magistrature pour des fautes professionnelles.

- Par: Jalil Laaboudi


Ces articles peuvent vous intéresser
Mort d'Abdellah BahaMort d’Abdellah Baha
Abdellah Baha, ministre d’Etat sans portefeuille du gouvernement d’Abdelilah Benkirane, est mort aujourd’hui à Bouznika, après avoir été percuté par...
Au revoir Meditel, bonjour OrangeAu revoir Meditel, bonjour Orange
La marque Meditel pourrait disparaitre dès cette année au Maroc au profit de la marque Orange. C’est le souhait de son PDG, Stéphane...
Une famille juive marocaine victime d'injustice immigre vers IsraëlUne famille juive marocaine victime d’injustice immigre vers Israël
Un couple de Marocains de confession juive expulsé en décembre dernier d’un appartement qu’il louait depuis 46 ans, dans le quartier Gauthier, à...
France : Lalla Meryem décore des représentants des trois religionsFrance : Lalla Meryem décore des représentants des trois religions
La Princesse Lalla Meryem a décoré aujourd’hui à Paris des représentants des religions musulmane, juive et chrétienne en France, lors d’une cérémonie à...
Le sexe, l'une des principales causes de divorce au Maroc ?Le sexe, l’une des principales causes de divorce au Maroc ?
Le sexe serait l’une des principales causes de divorce au Maroc. Des recherches scientifiques menées récemment démontrent que 40% des femmes au Maroc...
Charlie Hebdo : Le Maroc inquiet pour ses ressortissants en EuropeCharlie Hebdo : Le Maroc inquiet pour ses ressortissants en Europe
Le Royaume du Maroc suit de près la situation des Marocains Résidant à l’Etranger (MRE), depuis l’attentat qui a décimé la semaine dernière la...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015