>

Retour des cerveaux : Quand AWB fait danser les jeunes !

30 mars 2007 - 00h20
Retour des cerveaux : Quand AWB fait danser les jeunes !

L’Institut du Monde Arabe à Paris accueillait, samedi 17, mars une rencontre inédite et originale entre l’univers d’une grande banque marocaine et celui d’étudiants marocains scolarisés dans les grandes écoles françaises.

C’est à l’initiative du Groupe Attijariwafa Bank et en particulier à celle de son président, M. Khalid El Oudghiri que se sont réunis de nombreux étudiants d’écoles de commerce (ESCP-EAP, HEC), d’ingénieurs, centraliens et polytechniciens, mais aussi d’étudiants de Sciences Po Paris autour de la thématique du regard sur un Maroc en mouvement.

Acteur majeur du développement économique marocain en tant que partenaire privilégié des grands institutionnels du Royaume et l’une des premières banques de dépôts et d’engagements, Attijariwafa Bank a réussi le pari d’intéresser ceux qui représentent la fine fleur de l’avenir intellectuel du pays en présentant les opportunités que revêt un retour au Maroc après des études supérieures.

C’est donc à travers des « professions de foi-débats » que quelques-uns des plus brillants dirigeants du groupe, diplômés eux-mêmes de grandes écoles françaises, ont pu présenter leur parcours personnel et le processus qui les a amené à considérer une carrière au Maroc. Chaque intervenant s’est attaché à montrer que si une expérience du monde du travail en France ou dans un autre pays étranger est enrichissante, elle ne saurait remplacer celle d’un jeune diplômé fraîchement rentré ayant l’opportunité d’apporter sa pierre à l’édifice de la construction d’un Maroc moderne et démocratique. Les différents cadres, chaperonnés par leur président, ont su montrer qu’il existe un rêve marocain, celui de pouvoir être pionnier dans une économie en pleine mutation, tandis qu’à l’étranger, les jeunes diplômés sont souvent des maillons interchangeables dans de grandes entreprises entièrement mondialisées.

Par ailleurs, bien qu’il ne s’agissait pas de faire découvrir au jeune public les métiers de la banque, Attijariwafa Bank a réussi, par son accueil notamment, à convaincre de son dynamisme et de son poids actuel en tant que championne nationale du secteur bancaire marocain. La rencontre s’est poursuivie autour d’un cocktail, puis d’une soirée dansante, agrémentée de nombreuses surprises, tombola et autres arguments de choc pour les étudiants présents qui n’hésitaient pas à avouer qu’ils imaginaient le milieu bancaire plus austère.

Il s’agit donc de saluer le succès d’une initiative audacieuse et novatrice qu’il semble désormais nécessaire d’institutionnaliser, voire de dupliquer dans d’autres villes universitaires de France et d’ailleurs.

La Nouvelle Tribune - Z.Y.

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Astuces pour suivre gratuitement la Coupe du monde de football 2014Astuces pour suivre gratuitement la Coupe du monde de football 2014
Le public marocain innove pour suivre les matchs de la Coupe du monde de football, qui commence jeudi au Brésil. beIN Sports, détenteur des droits...
Les F-16 marocains inquiètent l'EspagneLes F-16 marocains inquiètent l’Espagne
Les avions de chasse F-16 marocains inquiètent au plus haut niveau l’armée espagnole. "En cas de conflit entre le Maroc et l’Espagne, les Marocains...
Mariage d'Adriana Karembeu à Marrakech Mariage d’Adriana Karembeu à Marrakech
Adriana Karembeu, 42 ans, ambassadrice de charme de la Croix Rouge, célèbre finalement son mariage à Marrakech dans la deuxième quinzaine du mois de...
Bac au Maroc : meilleure note : 19,45/20 ; les filles meilleures que les garçonsBac au Maroc : meilleure note : 19,45/20 ; les filles meilleures que les garçons
Le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle a annoncé hier, mercredi, les tant attendus résultats du baccalauréat....
Une Marocaine harcelée sexuellement par deux policiers à DubaïUne Marocaine harcelée sexuellement par deux policiers à Dubaï
Deux officiers de la police de Dubaï, aux Emirats Arabes Unis, ont été accusés par une Marocaine en situation irrégulière de lui avoir demandé une...
Un professeur universitaire retraité meurt en SDFUn professeur universitaire retraité meurt en SDF
La police de Casablanca vient de découvrir, dans la rue, le cadavre d’un ancien directeur d’école et ancien professeur universitaire retraité. Il...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014