>

Rita Verdonk, la ministre qui dépleuple les Pays-Bas

30 janvier 2006 - 10h33
Rita Verdonk, la ministre qui dépleuple les Pays-Bas

Rita Verdonk, la ministre néerlandaise de l’Intégration, a proposé, le 23 janvier dernier, un code de conduite qui demande aux étrangers de parler néerlandais dans les lieux publics . Ce faisant, elle a renforcé un malaise qui pousse de plus en plus d’immigrés - et de Néerlandais modérés - à quitter le pays.

Jamais, depuis 1954, les Pays-Bas n’avaient été un pays de si forte émigration. En 2005, 110 250 résidents ont quitté le pays des polders, alors que 91 000 nouveaux immigrants s’y sont installés. Signe particulier de cette nouvelle vague migratoire : la moitié des candidats au départ ne sont pas des Néerlandais. Selon les statistiques officielles, 4000 Turcs, 4000 Antillais et 2600 Marocains sont repartis dans leur pays d’origine en 2004.

« Partir, c’est la grande discussion du moment, confirme Abou Menebhi, à la tête d’Emcemo, l’une des principales associations marocaines d’Amsterdam. Même les jeunes qui sont nés ici et qui ont de bons diplômes n’ont plus que cette idée en tête. » Le chômage, qui frappe 27% des actifs dans la communauté marocaine contre une moyenne nationale de 6,3%, n’explique pas tout. « Dans la vie quotidienne, à la télévision, le climat s’est dégradé, poursuit Abou Menebhi. De nouvelles mesures sont sans cesse annoncées par Rita Verdonk, la ministre de l’Intégration, explicitement dirigées contre les étrangers. »

Depuis sa nomination, en 2003 dans l’actuel gouvernement de centre-droit, Rita Verdonk, 50 ans, a multiplié les tours de vis. Après avoir annoncé l’expulsion de 26 000 déboutés du droit d’asile, cette ancienne directrice de prison, membre du Parti libéral (VVD), s’est employée à freiner l’immigration.

A partir du 1er mars, les demandeurs de visas à longue durée pour les Pays-Bas devront ainsi passer un test payant de langue et de culture néerlandaise dans leur pays d’origine. Tous les étrangers arrivés après 1975 aux Pays-Bas devront se plier, eux aussi, à des examens de « citoyenneté ». Les personnes naturalisées, elles, devront prêter un « serment de solidarité » à leur nouvelle patrie, à partir du 1er octobre 2006, au cours d’une cérémonie officielle de remise de leur passeport. Dernier projet annoncé : un code de conduite à destination des étrangers, leur demandant entre autres de parler néerlandais dans les lieux publics.

« Rita de fer »

Toutes ces mesures ont nourri un sentiment d’exclusion. Un profond ressentiment antimarocain s’est manifesté après le meurtre du cinéaste Théo van Gogh par un jeune islamiste néerlando-marocain, le 2 novembre 2004. Le rejet, cependant, paraît plus durement ressenti dans les communautés noires. Selon une étude publiée en août dernier par le bureau d’études Intelligence Group, de plus en plus d’Antillais (78%) et de Surinamais (53%) âgés de 15 à 35 ans estiment appartenir à la catégorie des « étrangers » plutôt qu’à celle des « Néerlandais ».

De son côté, Rita Verdonk a vu sa politique payer : sa cote de popularité n’a fait qu’augmenter, atteignant 57% d’opinions positives dans les sondages. Surnommée « Rita de fer », la ministre de l’Intégration incarne le glissement à droite qui s’est produit aux Pays-Bas après les attentats du 11 septembre 2001. La ministre a d’ailleurs admis avoir emprunté à la droite populiste, qui gère la ville de Rotterdam, sa nouvelle idée d’un code de conduite pour les étrangers.

Source : 24heures ( Suisse )

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Maroc alerte l'Espagne : 3000 jihadistes sont de retourLe Maroc alerte l’Espagne : 3000 jihadistes sont de retour
Les services de sécurité marocains ont alerté les autorités espagnoles du retour de Syrie et d’Irak de plus de 3000 Marocains. Ces présumés...
Une Marocaine en prison pour avoir publié des photos d'elle nueUne Marocaine en prison pour avoir publié des photos d’elle nue
Une Marocaine, mariée à un homme, Marocain également, mais qui réside en Arabie-Saoudite, vient d’être condamnée à 2 mois de prison ferme. La personne...
Pays-Bas : une Marocaine suspendue pour avoir critiqué IsraëlPays-Bas : une Marocaine suspendue pour avoir critiqué Israël
Il ne fait pas bon de critiquer Israël, surtout quand on est employé par le ministère de la Défense et de la Justice néerlandais. C’est la mésaventure...
Rapport américain : ces Marocaines, forçats du sexe dans le mondeRapport américain : ces Marocaines, forçats du sexe dans le monde
Des milliers de Marocaines seraient des professionnelles de la prostitution ou seraient contraintes à l’exercer dans des pays européens, africains,...
Non, la djellaba de Mme Benkirane était « élégante, belle et choisie avec goût »Non, la djellaba de Mme Benkirane était « élégante, belle et choisie avec goût »
C’est un choix de mauvais goût pour certains, une honte pour d’autres, mais pour Charafat Afilal, la ministre en charge de l’eau, la djellaba choisie...
Souvenez-vous : le Marocain Otman Bakkal, première victime du "cannibale" Luis SuarezSouvenez-vous : le Marocain Otman Bakkal, première victime du "cannibale" Luis Suarez
On s’en souvient peut-être mais, en 2010, le Marocain Otman Bakkal qui évoluait alors au PSV Eindhoven, avait été mordu par l’Uruguayen Luis Suarez....


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014