>

RSF tire la sonnette d’alarme dans une lettre à Mohammed VI

6 septembre 2007 - 01h22
RSF tire la sonnette d'alarme dans une lettre à Mohammed VI

Le dirigeant de Reporters sans Frontières a critiqué mercredi à Casablanca le roi Mohammed VI pour la dégradation des libertés de la presse au Maroc. "Le roi porte toute la responsabilité du retour de bâton en matière de liberté de la presse", a affirmé Robert Ménard lors d’une conférence de presse dans la capitale économique marocaine.

Selon cette organisation de défense des journalistes, depuis son arrivée sur le trône en juillet 1999, pas moins de 34 organes de presse ont été censurés et 20 journalistes ont été condamnés à des peines de prison, en vertu du code de la presse, du code pénal ou encore de la loi antiterroriste.

"Je pense que nous avons fait une confusion entre modernisme et démocratie. Le monarque est assurément moderne mais pas démocrate", a-t-il dit.

RSF vient d’adresser un lettre au souverain chérifien pour exprimer sa vive préoccupation. "Aujourd’hui, nous voulons tirer la sonnette d’alarme.
Le Maroc est sur une pente dangereuse. Et vous en portez la responsabilité", affirme M. Ménard, dans sa missive rendue publique mercredi.

Rappelant que le monarque avait affirmé en 2002 qu’il ne pourrait y avoir d’essor et de développement pour l’avènement d’une presse de qualité sans l’exercice de la liberté d’expression, RSF estime que "vos promesses sont restées à l’état de promesses. Les chiffres et les faits attestent que votre engagement d’alors n’a pas été tenu".

"Ces atteintes répétées à la liberté de la presse sont source de stupeur et de consternation : ces condamnations n’honorent ni votre régime ni une justice qui apparaît à la botte des autorités. Vous ne pouvez à la fois expliquer que le Maroc est tourné vers l’avenir et la modernité, et traiter ainsi une presse sans laquelle il serait vain de parler de démocratie", assure Robert Ménard.

Ahmed Benchemsi, directeur du magazine arabophone Nichane et de l’hebdomadaire francophone TelQuel, passe actuellement en procès pour manquement au respect dû au roi, pour un éditorial critiquant les propos de Mohammed VI sur les élections législatives du 7 septembre. Les deux journaux avaient été saisis.

Mustapha Hormat Allah, reporter à l’hebdomadaire Al Watan Al An, avait été condamné à la mi-août, à huit mois de prison ferme pour publication de documents confidentiels concernant la lutte antiterroriste. Le directeur du journal, Abderrahim Ariri, a écopé de six mois avec sursis. Benchemsi et Ariri assistaient à la conférence de presse.

"A ce moment précis de l’histoire de la presse marocaine, tout peut basculer, vers le meilleur comme le pire. Son destin demeure entre vos mains. Vous avez le pouvoir, et, nous osons encore l’espérer, le désir, de protéger cette profession, d’oeuvrer à son émancipation et de l’aider à briser les digues qui entravent son épanouissement", assure M. Ménard dans sa lettre.

Pour RSF, "les journalistes marocains ont largement contribué à l’écriture du chapitre nouveau de l’histoire du royaume que constituent vos années de pouvoir. Vous ne pouvez pas continuer à accepter qu’on les traite avec autant de mépris. Vous devez donc agir", conclut la lettre du secrétaire général.

M. Ménard a indiqué qu’on avait rejeté sa demande de visiter en prison Mustapha Hormat Allah et que ses demandes de rendez-vous auprès de responsables marocains sont restées sans réponse.

AFP



Ces articles peuvent vous intéresser
Un Marocain tué "par erreur" aux Pays-Bas, les meurtriers s'excusent par smsUn Marocain tué "par erreur" aux Pays-Bas, les meurtriers s’excusent par sms
Mohammed Alarasi, un Marocain de 22 ans, aurait été tué par erreur lundi soir dans la ville d’Amersfoort aux Pays-Bas. C’est ce qu’explique un...
Hassan Baghli, Marocain de Belgique, suspecté d'être l'auteur du braquage de TangerHassan Baghli, Marocain de Belgique, suspecté d’être l’auteur du braquage de Tanger
Hassan Baghli, un Marocain de Belgique, est suspecté d’être l’auteur principal du braquage du fourgon de transport de fonds d’Attijariwafa bank, à...
Une affaire de harcèlement sexuel embarrasse la chaîne marocaine 2MUne affaire de harcèlement sexuel embarrasse la chaîne marocaine 2M
Le scandale de harcèlement sexuel dévoilé par plus de sept journalistes stagiaires de 2M continue de faire des remous. La direction de la chaîne de...
Un élu marocain censé être en prison fait des déclarations à la télévisionUn élu marocain censé être en prison fait des déclarations à la télévision
Zoubir Bensaadoun, élu communal de la ville d’Asilah condamné à trois ans de prison ferme pour trafic de drogue, a fait un passage au journal...
Prise pour une droguée, une diabétique marocaine maltraitée par la police, aux Pays-BasPrise pour une droguée, une diabétique marocaine maltraitée par la police, aux Pays-Bas
Yosra Aajir, Néerlandaise d’origine marocaine de 17 ans a été arrêtée récemment par la police dans un magasin de la ville de Haag, aux Pays-Bas, alors...
Un malade mental enchaîné par sa famille pendant des années au MarocUn malade mental enchaîné par sa famille pendant des années au Maroc
Un homme séquestré par sa famille depuis probablement plusieurs années a été découvert par la police à Kelaat Sraghna, dans le sud marocain. Son tort :...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics