>

Saïd Rachidi pourrait bien donner des regrets à l’équipe de France

2 août 2008 - 01h12
Saïd Rachidi pourrait bien donner des regrets à l'équipe de France

Les Jeux de Pékin, Saïd Rachidi les aurait volontiers vécus sous le maillot de l’équipe de France. Mais l’histoire fut finalement tout autre. Dans l’esprit des dirigeants français, le petit gars de Lille Moulins, aujourd’hui âgé de vingt-deux ans, était plutôt programmé pour 2012, lui voulait absolument être le n° 1 dès Pékin : la séparation était quasiment inéluctable.

Soutenu par la maire de Lille, Martine Aubry « qui n’a pas attendu que j’obtienne des résultats pour s’intéresser à moi et m’aider », Saïd Rachidi a rapidement su rebondir en intégrant l’équipe nationale de son autre pays, le Maroc, à partir de juin 2006. La ville de Lille lui ayant trouvé un partenariat avec l’entreprise Eiffage, le jeune homme a pu se consacrer à sa passion l’esprit libre et les résultats n’ont pas tardé à suivre avec, en point d’orgue, cette qualification pour les Jeux olympiques, décrochée en fin d’année 2007 aux championnats du monde de Chicago.

« Le Maroc aura dix représentants en boxe à Pékin et j’ai été le premier à gagner ma sélection, se rappelle-t-il. Les autres ont dû attendre les tournois de qualifications. D’ailleurs j’ai même été le premier sportif marocain à avoir son billet pour les JO, toutes disciplines confondues. »

Intégration difficile

Une réussite qui ne lui a pas, pour autant, facilité l’intégration au sein de l’équipe marocaine : « Se faire une place n’a pas été une tâche facile, admet-il. Certains voyaient d’un mauvais oeil mon arrivée. Mais à présent, ça va beaucoup mieux, même s’il a fallu s’adapter à des règles qui ne sont pas les mêmes qu’en équipe de France. Là-bas, c’est beaucoup plus discipliné, mais moins rigoureux administrativement. La boxe, au Maroc, vit un peu dans l’ombre du football et du tennis, mais nous sommes l’un des pays ayant le plus qualifiés aux Jeux et si on ramène quelques médailles, ça aidera peut-être à médiatiser notre discipline. » Le Lillois espère monter sur le podium. Pas seulement pour s’ouvrir quelques portes, même s’il ne dirait pas forcément non à une carrière professionnelle, mais plutôt avec l’espoir d’utiliser sa notoriété pour faire avancer des projets qui lui tiennent à coeur. Et notamment servir la cause des jeunes des quartiers.

« Si j’ai la chance que ça marche pour moi, je compte bien utiliser le peu de pouvoir dont je disposerai pour que cette réussite ne profite pas qu’à moi-même, assure-t-il. J’ai grandi dans le quartier, j’ai fait des conneries, j’aurais pu mal tourner si je n’avais pas eu l’éducation de mes parents et mon sport. » Saïd aimerait que d’autres suivent son exemple, « qu’ils ne pensent pas qu’il n’y a pas d’alternative, qu’ils prennent conscience que pouvoir étudier est une chance, que leur horizon ne se limite pas à leur simple quartier. Il y a beaucoup de choses à faire ».

Mais avant tout ça, Saïd Rachidi doit déjà réussir ses JO et faire en sorte de donner quelques regrets à l’équipe de France.

Source : La voix du nord - David Delporte

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Maroc va construire 1800 km d'autoroutes nouvellesLe Maroc va construire 1800 km d’autoroutes nouvelles
D’ici une quinzaine d’années, le Maroc devrait disposer de 1800 kilomètres d’autoroutes nouvelles. C’est ce qu’a annoncé il y a quelques jours le...
Scandale immobilier à Al Hoceima : les sanctions pleuvent après la colère royaleScandale immobilier à Al Hoceima : les sanctions pleuvent après la colère royale
Il aura fallu une colère royale pour que les ministères de l’Intérieur et des Finances s’intéressent enfin aux plaintes des Marocains résidant à...
Des gratte-ciels et une plage à Marrakech, ça vous dit ?Des gratte-ciels et une plage à Marrakech, ça vous dit ?
Les vacances ne sont pas encore finies et les températures caniculaires sont encore légion au Maroc et surtout à Marrakech, où il a fait aujourd’hui...
Maroc : découvrez comment Wissal, 10 ans, a appris seule l'anglaisMaroc : découvrez comment Wissal, 10 ans, a appris seule l’anglais
Une vidéo coup de cœur de Wissal, jeune Marocaine de Tiznit (sud du pays) issue de l’école publique comme elle le dit fièrement, qui a réussi à...
Sondage : le Roi Mohammed VI, personnalité la plus influente au monde en 2014Sondage : le Roi Mohammed VI, personnalité la plus influente au monde en 2014
Le Roi Mohammed VI a décroché mercredi la médaille d’excellence des personnalités les plus influentes du monde en 2014, à l’issu d’un sondage lancé il...
Un serval donné pour éteint au Maroc photographié dans l'AtlasUn serval donné pour éteint au Maroc photographié dans l’Atlas
Un serval (Leptailurus serval), félidé de taille moyenne, jadis très courant au Maroc, a été aperçu et même photographié, en avril dernier, par un...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014