>

Sex-toys, plaisir (presque) interdit des Marocains

1er février 2012 - 17h07
Sex-toys, plaisir (presque) interdit des Marocains

Hymens artificiels à 150 dirhams, vibromasseurs à 2000 dirhams et poupées grandeur nature à 20.000 dirhams, ou encore des vagins ou des pénis artificiels et des produits érotiques dignes des plus grands sex-shop, sont commercialisés clandestinement au Maroc.

C’est principalement grâce aux Chinois que les Marocains peuvent accéder aujourd’hui aux objets érotiques les plus insolites pour assouvir leurs appétits sexuels secrets. Ces produits interdits à la vente au Maroc, sont introduits dans le pays par contrebande et sont disponibles à Derb Omar, Casablanca, mais aussi à Marrakech ou encore Rabat.

L’hymen artificiel est le best-seller des ventes nous apprend le quotidien "Al Ahdat Al Maghribia", auteur d’une enquête sur ces sex-shops clandestins.

Les sex-shop marocains sont en fait des magasins de prêt-à-porter féminin et de jouets pour enfants qui proposent ces marchandises en fonction de la tête du client, explique un ancien vendeur au quotidien. Ces magasins, qui ne cherchent qu’à aider les gens à assurer une harmonie dans leur vie sexuelle d’après leurs propriétaires, proposent de tout : des vagins et des pénis artificiels, des vibromasseurs ou encore des dessous féminins très sexy.

Les poupées grandeur nature aux formes féminines ont également un grand succès au Maroc. Ces poupées qui bougent et gémissent, sont vendues à partir de 20.000 dirhams. Conçues sur ordinateur, il est difficile de faire la différence entre ces poupées et une vraie femme. Même au toucher l’usager a l’impression de caresser une peau humaine.

Ces poupées n’assouvissent d’ailleurs que les désirs sexuels de leurs propriétaires, qui peuvent les faire fonctionner avec un code secret. D’autres poupées qui reconnaissent elles leurs propriétaires au son de sa voix, ou à sa forme, peuvent atteindre 30.000 dirhams.

Le business des sex-toys fait un ravage dans les milieux huppés marocains, d’après des témoignages recueillis par Bladi.net. Ces poupées qui arrivent principalement de Chine, font parties des objets sexuels les plus vendus au Maroc.

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Zina Daoudia - Aatini saki - le clipZina Daoudia - Aatini saki - le clip
Zina Daoudia fera-t-elle renaître le buzz autour de la chanson polémique Aatini saki (donne-moi mon sac) ? C’est ce qu’elle espère sans doute avec...
La tenue de Hakima Darhmouch fait jaser !La tenue de Hakima Darhmouch fait jaser !
La présentatrice belge d’origine marocaine Hakima Darhmouch est apparue hier, lors du journal du soir de la chaine RTL TVi vêtue d’un veston et...
70 ans, 1800 euros par mois et pourtant il vit dans la rue70 ans, 1800 euros par mois et pourtant il vit dans la rue
Avec une pension de retraite de 1800 euros par mois, Brahim, un homme d’origine marocaine âgé de 70 ans, vit pourtant dans sa voiture depuis plus...
Charlie Hebdo : Charles Pasqua appelle la France à reprendre les relations sécuritaires avec le MarocCharlie Hebdo : Charles Pasqua appelle la France à reprendre les relations sécuritaires avec le Maroc
L’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua a appelé la France à reprendre d’urgence les relations sécuritaires avec le Maroc. Cette réaction fait...
Pour une « chanson osée » Zina Daoudia est attaquée en justicePour une « chanson osée » Zina Daoudia est attaquée en justice
La dernière chanson de Zina Daoudia, très grand succès sur YouTube avec plus de trois millions de vues, n’est pas du goût de certains Marocains, qui...
Scandale : les photos qui ont mené un gendarme en prisonScandale : les photos qui ont mené un gendarme en prison
Les photos d’une jeune femme en tenue de gendarme marocain et décolleté très provocateur, ont mené en prison un élément de la gendarmerie chargé de la...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015