>

Terminal gazier : Tanger Med n’en veut pas !

23 novembre 2007 - 23h59
Terminal gazier : Tanger Med n'en veut pas !

La confusion est totale. Faute d’avoir accordé leurs violons, gouvernement et opérateurs économiques se mélangent les pinceaux. Finalement, où sera réalisé le terminal gazier ? Tanger Med, Jorf Lasfar, Mohammédia ou Kénitra ? Jamais choix d’un site, aussi stratégique, n’avait donné lieu à une telle cacophonie ! A noter que dans ce cafouillage généralisé, les vrais acteurs à l’origine de la réactivation de la stratégie gazière en 2006, ONE, Samir et Akwa, se font plutôt discrets.

A l’origine de cette fausse note, un entre-filet paru dans le volumineux rapport sur le secteur des établissements et entreprises publics (EEP), accompagnant le projet de loi de Finances 2008 dont L’Economiste s’est fait l’écho, sous le titre « Terminal gazier : Quelle cacophonie ! ». Le document note en page 26 : « le programme d’extension du port de Tanger Med inclut également la réalisation d’un terminal GNL… ». En réaction au dossier de L’Economiste, l’Agence spéciale Tanger Med s’est fendu d’un communiqué daté d’hier, mercredi et dans lequel elle infirme cette information : « Le projet final du port de Tanger Med II ne comprendra pas de terminal gazier ».

TMSA rappelle en effet avoir été sollicité en 2006 pour intégrer l’option du port de Tanger Med parmi les sites susceptibles d’accueillir un terminal gazier. La direction de TMSA avait alors commandité des études pour évaluer les économies d’échelle à générer dans une installation portuaire disposant des terminaux à conteneurs et d’une station de stockage de gaz naturel liquéfié (GNL). Les résultats de ces études, qui ont ressorti une incompatibilité de calendrier entre les deux projets conteneurs et GNL, avaient conclu à l’impossibilité de ce mariage. En juillet dernier déjà, en accord avec les autorités de tutelle, TMSA avait le feu vert de consacrer l’extension du complexe portuaire exclusivement à sa vocation fondamentale. Dès lors, les choses semblaient claires. Du moins jusqu’à la publication du rapport sur les EEP.

Comme si la confusion n’était pas assez grande, voilà que la ministre de tutelle, Amina Benkhadra herself, en rajoute. Devant les députés de la Commission des secteurs productifs de la Chambre des représentants, hier mercredi, Benkhadra a porté l’estocade. La ministre déclare que « la 1re étape des études de faisabilité est terminée, mais le choix du site devrait se faire entre Jorf Lasfar et Tanger Med » (voir aussi article page 10). Et la confusion ne s’arrête pas là. Alors que le rapport sur les EEP parle de 6 milliards de DH d’investissement, Benkhadra en avance 9. Il y a vraiment problème.

L’Economiste - Bachir Thiam



Ces articles peuvent vous intéresser
Des Marocains se plaignent de l'appel à la prière à CasablancaDes Marocains se plaignent de l’appel à la prière à Casablanca
Des Marocains se seraient plaints des appels à la prière diffusés par certaines mosquées de Casablanca. La délégation du ministère des Habous et des...
Braquage de Tanger : informations complémentairesBraquage de Tanger : informations complémentaires
Une information parue sur le quotidien Akhbar Al Yaoum le 8 mars dernier et reprise le jour même par Bladi.net, faisait état de l’identification...
"Tcharmile", "phénomène de société ou effet de mode éphémère" ? "Tcharmile", "phénomène de société ou effet de mode éphémère" ?
"Tcharmile", est-ce un nouveau phénomène de société, ou un effet de mode malsain et éphémère, de jeunes marocains en manque de repères ? Plusieurs...
Maroc : un professeur français retrouvé mort à CasablancaMaroc : un professeur français retrouvé mort à Casablanca
Un ressortissant français a été retrouvé mort lundi par la police dans son appartement situé avenue Hassan Seghir, à Casablanca. L’homme, professeur...
Aïcha, Marocaine séquestrée pendant 30 ans par son frère à EssaouiraAïcha, Marocaine séquestrée pendant 30 ans par son frère à Essaouira
Un Marocain a séquestré sa sœur pendant plus de 30 ans au douar Aït Azm, à environ 70 km d’Essaouira. La femme libérée par la gendarmerie royale suite...
Ibtissan Touss, Marocaine tuée et brûlée par la mafia en ItalieIbtissan Touss, Marocaine tuée et brûlée par la mafia en Italie
Ibtissan Touss, une Marocaine de 27 ans, a été retrouvée morte dimanche dans la localité de Cassano Allo Ionio, province de Cosenza, région de...


Les rubriques de Bladi.net

CultureEconomie MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

A proposContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones

Web Statistics