>

Textile : le Maroc perd du terrain en France

30 avril 2004 - 14h23
Textile : le Maroc perd du terrain en France

En 2003, les Chinois y ont exporté 120 milliards de DH de produits textiles contre seulement 10 milliards pour le Maroc n La part de marché du Maroc est passée de 10 % en 2000 à 8,5 % actuellement.

Décidément, les textiliens marocains ont de quoi broyer du noir ! Quelques semaines après avoir découvert accidentellement, en marge de l’ALE avec les Etats-Unis, que certains petits pays tels Bahreïn et Qatar exportaient nettement plus que le Maroc vers le pays de l’oncle Sam, voilà que les derniers chiffres publiés en France par le Centre textile de conjoncture et d’observation économique (CTCOE) enfoncent le clou.
Ainsi, les statistiques de l’année 2003 consacrent dans le marché français, dont le montant total des importations textiles est de 10,7 milliards d’euros (120 milliards de DH), la montée en puissance de la Chine qui progresse de 8,1 % sur une année glissante et 11,3 % en croissance moyenne annuelle sur les quatre dernières années. Elle consolide ainsi son rang de premier exportateur de vêtements dans l’Hexagone avec 1,61 milliard d’euros (18 milliards de DH) et ce essentiellement au détriment de la Tunisie qui régresse de 8 % à 1,08 milliard d’euros (12 milliards de DH) et du Maroc qui recule de 8,5 % à 898 millions d’euros (10 milliards de DH).
Dans la foulée, les exportateurs marocains de textile se voient non seulement distancés, mais se font supplanter à la troisième position par l’Italie, qui accroît ses réalisations de 6% à 985 millions d’euros (11 milliards de DH). Pire, ils voient leur performance revenir à un niveau inférieur à celui de l’année 2000 où ils ont exporté 915 millions d’euros. La part de marché du Maroc passe ainsi à 8,4 %, après avoir atteint près de 10 % il y a juste trois ans. L’argument de la proximité géographique est ainsi balayé de façon très nette.

La compétitivité mise à mal par la dépréciation du dollar par rapport à l’euro

Mais que peuvent-ils faire devant un rouleau compresseur comme la Chine qui profite de son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce ?
En effet, depuis 2002, elle bénéficie du démantèlement progressif des quotas limitant ses exportations en attendant une libéralisation complète en 2005.
A la décharge des industriels du textile également, l’évolution nettement défavorable du rapport euro-dollar, puisque la compétitivité des produits en provenance d’Asie se trouve artificiellement renforcée face aux pays arrimés à la zone euro comme le Maroc et la Tunisie.
La bataille s’annonce rude, très rude même, si l’on ne veut pas voir nos exportations en France et en Europe en général se rétrécir comme une peau de chagrin dans les années à venir. Le dernier rapport de la Compagnie française d’assurance du commerce extérieur (Coface) tire d’ailleurs la sonnette d’alarme en pointant le manque de préparation du secteur en vue d’affronter la fin de l’« accord multifibres », contrairement à son homologue turc.
De ce problème, les professionnels réunis au sein de l’Amith sont conscients et se préparent activement à passer de la sous-traitance à la co-traitance. En auront-ils le temps ? Il y aura certainement de la casse au cours des années à venir.

M.C. - La Vie économique

-


Ces articles peuvent vous intéresser
Maroc : une fillette humiliée par un professeur (vidéo)Maroc : une fillette humiliée par un professeur (vidéo)
Une semaine après la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant un professeur humiliant une fillette, les politiques s’emparent du...
Le gendarme qui avait maltraité une jeune femme poursuivi pour tortureLe gendarme qui avait maltraité une jeune femme poursuivi pour torture
Moins de deux semaines après la publication d’une vidéo montrant un gendarme insulter une jeune femme de « traînée », le procureur du roi près de la...
Une Marocaine séquestrée pendant 8 ans à l'aide d'un pitbullUne Marocaine séquestrée pendant 8 ans à l’aide d’un pitbull
Une femme séquestrée pendant 8 ans par son mari à Casablanca, vient d’être libérée par la police. Son bourreau de mari l’avait mise sous la surveillance...
Quand le parlement marocain devient un ring de boxeQuand le parlement marocain devient un ring de boxe
Deux heures à peine après le discours du Roi Mohammed VI appelant les élus à donner l’exemple aux Marocains et à privilégier l’intérêt de la nation aux...
Maroc - Algérie : « La politique nous a divisés mais nos racines nous réunissent »Maroc - Algérie : « La politique nous a divisés mais nos racines nous réunissent »
« La politique nous a divisés mais nos racines nous réunissent », tel est le slogan brandi par des supporters algériens du club de Constantine, lors...
Un avion avec une patiente atteinte d'Ebola empêché d'atterrir au MarocUn avion avec une patiente atteinte d’Ebola empêché d’atterrir au Maroc
Le Maroc a refusé catégoriquement l’atterrissage sur son sol d’un avion transportant une patiente norvégienne atteinte du virus...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014