>

Tindouf : le CICR dénonce la barbarie

27 décembre 2003 - 12h43
Tindouf : le CICR dénonce la barbarie

Ils sont 614 prisonniers marocains détenus à Tindouf qui passeront encore une fois le nouvel An dans les geôles des tortionnaires du polisario. Parmi ces détenus, 188 sont en captivité depuis plus de 20 ans. Ces deux chiffres attestent de la cruauté et de la barbarie de ceux qui dirigent les camps polisariens de la honte.

Dans un communiqué rendu public, mercredi à Genève, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a réitéré son appel en faveur de la libération immédiate de tous les prisonniers marocains détenus dans les camps de Tindouf au sud-ouest de l’Algérie. L’organisation humanitaire internationale s’est déclarée très préoccupée par la détérioration de leur état de santé. Ce communiqué dépeint la situation dans laquelle se trouvaient les prisonniers marocains lors de la dernière visite effectuée par une délégation du CICR, du 2 au 6 décembre. Selon le rapport établi par cette délégation de l’organisation internationale, qui comprenait un médecin, ses membres "se sont entretenus individuellement avec 291 des 614 prisonniers toujours en captivité". Cette visite avait pour objectif d’établir un rapport sur l’état de santé des détenus et la situation dans laquelle ils se trouvent.

Au vu des résultats, le CICR sonne l’alarme encore une fois en appelant à leur libération immédiate. "La visite avait pour objectif d’évaluer leurs conditions de captivité et l’évolution de leur état de santé physique et psychique", précise le communiqué, ajoutant qu’"à cette occasion et comme c’est le cas après chaque visite du CICR, des colis contenant des couvertures ainsi que des produits d’hygiène fournis par l’institution ont été distribués aux prisonniers". D’un autre côté, la délégation s’est chargée, comme d’habitude, à recueillir des messages des détenus afin de les faire parvenir à leurs familles au Maroc. Les délégués ont "recueilli auprès des prisonniers 1.900 messages Croix-Rouge destinés aux familles", affirme le communiqué. Rappelons que les messages transmis à travers le CICR sont l’unique moyen de communication entre les prisonniers marocains et leurs familles depuis plusieurs décennies. Ces lettres écrites ne sont envoyées que deux fois par an à l’occasion des deux visites annuelles effectuées par les représentants de l’organisation internationale aux camps de Tindouf.

Après avoir indiqué que les prisonniers ont reçu des médicaments, le communiqué a conclu que "le CICR reste très préoccupé par l’état de santé physique et psychique de ces prisonniers et réitère son appel pour que tous soient libérés sans délai, conformément aux dispositions du Droit international humanitaire". Rappelons que le CICR a effectué, durant l’année 2003, deux visites aux prisonniers marocains se trouvant encore en détention dans les camps du polisario. Durant ces visites, les prisonniers ont bénéficié de soins médicaux, dentaires et ophtalmologiques. L’organisation internationale humanitaire a aussi poursuivi ses efforts en vue de mettre la lumière sur le cas des personnes portées disparues et dont on ignore le sort depuis l’arrêt des hostilités en 1991. Enfin, il est à signaler que, malgré les appels répétés du CICR et de toutes les organisations internationales de défense des droits de l’Homme, les tortionnaires du polisario et leurs acolytes à Alger refusent de mettre fin à cette situation humanitaire dramatique.

Aujourd’hui Le Maroc

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Ramadan au Maroc : samedi à Marrakech, dimanche à Fès ?Ramadan au Maroc : samedi à Marrakech, dimanche à Fès ?
Il ne s’agit pas d’une blague, car d’après les calculs effectués par les chercheurs de l’institut égyptien de recherches astronomiques et géophysiques...
La folle rumeur du décès de Jacques Chirac au MarocLa folle rumeur du décès de Jacques Chirac au Maroc
Quand le site de l’hebdomadaire l’Express annonce la mort de l’ancien président français Jacques Chirac, on ne peut que croire le sérieux de...
Rachida Dati réclame 6000 euros de pension alimentaireRachida Dati réclame 6000 euros de pension alimentaire
L’ancienne ministre de la justice franco-marocaine Rachida Dati réclame 6000 euros de pension alimentaire à Dominique Desseigne, qu’elle désigne...
Retraite au Maroc : à 62 ans à partir de 2015Retraite au Maroc : à 62 ans à partir de 2015
Le gouvernement d’Abdelilah Benkirane vient de soumettre au Conseil économique social et environnemental (CESE) deux projets de loi en vue de...
Maroc : découvrez comment Wissal, 10 ans, a appris seule l'anglaisMaroc : découvrez comment Wissal, 10 ans, a appris seule l’anglais
Une vidéo coup de cœur de Wissal, jeune Marocaine de Tiznit (sud du pays) issue de l’école publique comme elle le dit fièrement, qui a réussi à...
Lynché à mort pour s'être séparé d'une Marocaine Lynché à mort pour s’être séparé d’une Marocaine
Un homme a été lynché à mort lundi, vers 16h45, dans les rues de Bruxelles par plusieurs personnes, probablement de la même famille. Son seul tort :...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014