>

Tindouf : le CICR dénonce la barbarie

27 décembre 2003 - 12h43
Tindouf : le CICR dénonce la barbarie

Ils sont 614 prisonniers marocains détenus à Tindouf qui passeront encore une fois le nouvel An dans les geôles des tortionnaires du polisario. Parmi ces détenus, 188 sont en captivité depuis plus de 20 ans. Ces deux chiffres attestent de la cruauté et de la barbarie de ceux qui dirigent les camps polisariens de la honte.

Dans un communiqué rendu public, mercredi à Genève, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a réitéré son appel en faveur de la libération immédiate de tous les prisonniers marocains détenus dans les camps de Tindouf au sud-ouest de l’Algérie. L’organisation humanitaire internationale s’est déclarée très préoccupée par la détérioration de leur état de santé. Ce communiqué dépeint la situation dans laquelle se trouvaient les prisonniers marocains lors de la dernière visite effectuée par une délégation du CICR, du 2 au 6 décembre. Selon le rapport établi par cette délégation de l’organisation internationale, qui comprenait un médecin, ses membres "se sont entretenus individuellement avec 291 des 614 prisonniers toujours en captivité". Cette visite avait pour objectif d’établir un rapport sur l’état de santé des détenus et la situation dans laquelle ils se trouvent.

Au vu des résultats, le CICR sonne l’alarme encore une fois en appelant à leur libération immédiate. "La visite avait pour objectif d’évaluer leurs conditions de captivité et l’évolution de leur état de santé physique et psychique", précise le communiqué, ajoutant qu’"à cette occasion et comme c’est le cas après chaque visite du CICR, des colis contenant des couvertures ainsi que des produits d’hygiène fournis par l’institution ont été distribués aux prisonniers". D’un autre côté, la délégation s’est chargée, comme d’habitude, à recueillir des messages des détenus afin de les faire parvenir à leurs familles au Maroc. Les délégués ont "recueilli auprès des prisonniers 1.900 messages Croix-Rouge destinés aux familles", affirme le communiqué. Rappelons que les messages transmis à travers le CICR sont l’unique moyen de communication entre les prisonniers marocains et leurs familles depuis plusieurs décennies. Ces lettres écrites ne sont envoyées que deux fois par an à l’occasion des deux visites annuelles effectuées par les représentants de l’organisation internationale aux camps de Tindouf.

Après avoir indiqué que les prisonniers ont reçu des médicaments, le communiqué a conclu que "le CICR reste très préoccupé par l’état de santé physique et psychique de ces prisonniers et réitère son appel pour que tous soient libérés sans délai, conformément aux dispositions du Droit international humanitaire". Rappelons que le CICR a effectué, durant l’année 2003, deux visites aux prisonniers marocains se trouvant encore en détention dans les camps du polisario. Durant ces visites, les prisonniers ont bénéficié de soins médicaux, dentaires et ophtalmologiques. L’organisation internationale humanitaire a aussi poursuivi ses efforts en vue de mettre la lumière sur le cas des personnes portées disparues et dont on ignore le sort depuis l’arrêt des hostilités en 1991. Enfin, il est à signaler que, malgré les appels répétés du CICR et de toutes les organisations internationales de défense des droits de l’Homme, les tortionnaires du polisario et leurs acolytes à Alger refusent de mettre fin à cette situation humanitaire dramatique.

Aujourd’hui Le Maroc

-


Ces articles peuvent vous intéresser
Décès de Hicham Fani dit « Tikouta »Décès de Hicham Fani dit « Tikouta »
L’humoriste marocain Tikouta, de son vrai nom Hicham Fani, est décédé ce lundi 26 janvier, des suites d’une longue maladie.
20 ans de prison pour le monstre de Fès20 ans de prison pour le monstre de Fès
"Le monstre de Fès", un ancien émigré marocain en France accusé d’avoir violé plusieurs dizaines femmes, mais aussi des enfants, a été condamné jeudi à...
Vidéo : flot d'insultes d'une professeur envers son élèveVidéo : flot d’insultes d’une professeur envers son élève
Une vidéo publiée sur Youtube, mettant en scène une professeur d’informatique insultant un élève, soulève une forte polémique dans le milieu enseignant,...
France 24 interdite de tournage au MarocFrance 24 interdite de tournage au Maroc
Les autorités marocaines ont interdit ce vendredi le tournage de l’émission de France 24 "Hadith Al Awassime" à Rabat. Le journaliste Jamal Boudouma,...
SwissLeaks : les Marocains de HSBCSwissLeaks : les Marocains de HSBC
Au total, 410 Marocains détenaient des comptes dans la banque suisse HSBC entre 2006 et 2007. Parmi eux, on retrouve Fouad Filali, ex-mari de la...
L'époux de Dounia Boutazout confirme son divorceL’époux de Dounia Boutazout confirme son divorce
Wadie Berrada, désormais ex-époux de la comédienne marocaine Dounia Boutazout, vient de confirmer son divorce avec la célèbre artiste, qui elle,...
Badr Hari « l'alcool est mon seul vice »Badr Hari « l’alcool est mon seul vice »
Un entretien sans concession du champion marocain de kickoboxing, Badr Hari, au journal Al Akhbar. De sa relation supposée avec le mannequin Amber...
Dounia Boutazout dément son divorceDounia Boutazout dément son divorce
L’actrice marocaine Dounia Boutazout a démenti les rumeurs publiées en ce début de semaine par certains sites de presse en ligne annonçant son...
Les Marocains veulent la fin du français à l'écoleLes Marocains veulent la fin du français à l’école
La langue française a de moins en moins la cote chez les Marocains. Vue comme un frein au développement du savoir et de la connaissance, la...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015