>

Trafic de drogue : Des saisies record à Tanger et Tétouan

18 juillet 2003 - 09h15
Trafic de drogue : Des saisies record à Tanger et Tétouan

La gendarmerie de Tétouan vient de réussir, mardi, un important coup de filet. Au moins 1,4 tonne de chira a été saisie, à bord d’une embarcation pneumatique, dans la région de Oued Laou à quelques dizaines de km de la ville blanche, annonce la MAP.

La gendarmerie n’a toutefois pu mettre la main sur les convoyeurs de la drogue.
Les trafiquants auraient réussi à prendre la fuite, assure la même source, qui rappelle par ailleurs que la gendarmerie de Tétouan a réussi à saisir en 2002 environ 26 tonnes de chira.
Quantité fort dérisoire comparée centaines de tonnes qui parviennent à trouver leur chemin vers le marché européen chaque année. En attestent largement les saisies annoncées par les services de lutte anti-drogue espagnols. Le même jour, la police de Madrid a saisi deux tonnes de chira en provenance du Nord du Maroc.
La Guardia Civil de Malaga a pu mettre la main samedi sur 5 tonnes, celle d’Almeria un peu plus d’une tonne sans compter des prises de l’ordre de quelques centaines de kg dans différentes villes côtières et au préside occupé de Sebta.
A Tanger, la police annonce régulièrement des prises du même ordre, dont la dernière, d’un volume 600 kg environ, soigneusement cachées dans un double-fond d’un camion TIR. Selon certaines sources, la drogue saisie au port de Tanger appartiendrait à une proche-parente d’un élu local notoire.
Cependant, la saisie la plus spectaculaire a été sans doute celle opérée par la police espagnole à Algesiras vers la fin du mois dernier. Plus de 25 tonnes de chira, rappelons-le, ont été trouvées à l’intérieur d’un camion de transport international routier supposé transporter des produits de mer, en provenance d’une société de conditionnement de poisson sise à Agadir.
Selon l’enquête menée par la police tangéroise, le camion en question était muni d’un « Carnet TIR » procédure douanière internationale qui l’exempte de tout contrôle. Chargé de 25 tonnes de poulpe et de calamar et plombé selon les normes internationales à son départ de la société gadirie, le camion se délestait au fur à mesure qu’il s’approchait de la ville de Tanger de sa charge initiale.
A hauteur de la Forêt diplomatique, indiquent les investigations de la police, le camionneur avait déchargé dans le bois les dernières centaines kg de la marchandise. Entre-temps, deux semi-remorques en provenance de Tétouan et chargés de 25,7 tonnes de chira faisaient leur chemin vers le même bois.
Des manœuvres entreprises à l’aide d’engins de stockage, des clarcks, ont vite permis de charger la drogue dans le camion et procéder de nouveau à son plombage. Au port, le camionneur muni de ce fameux Carnet TIR n’a trouvé aucune difficulté à embarquer pendant un mercredi, jour qui connaît une intense activité d’embarquement de camions TIR.
Apparemment, indiquent des sources de l’enquête, la police en poste pendant ce jour au port d’Algesiras, aurait été copieusement soudoyée, toutefois et pour des raisons malveillantes envers leurs bienfaiteurs, les policiers espagnols ont obligé le camion à passer la nuit au port pour qu’une autre équipe puisse découvrir le pot aux roses. La saisie à été qualifiée de la plus importante depuis 1996, date à laquelle quelque 26 tonnes de chira ont été saisies dans un camion au même port. Les trafiquants, quant à eux, restent toujours en liberté.
Rappelons par ailleurs que, à part cette grande opération, plus d’une trentaine de tonnes de chira a été saisie au cours de la dernière semaine du mois de juin dernier. La police espagnole a pu mettre la main en effet à Valence, selon Europa Press, sur près de 11 tonnes de chira d’une grande pureté et d’une valeur marchande de près de 45 millions euros, destinée à être commercialisée à Madrid et dans la capitale catalane, Barcelone.
A Malaga et durant la même période, les services de lutte anti-drogue ont réussi la saisie la plus importante de ces dernières années. 10 tonnes au total ont été saisies et un Marocain de 53 ans, considéré comme responsable du réseau de trafic de stupéfiants, arrêté.

MAP

-


Ces articles peuvent vous intéresser
Vidéo : Une Roumaine qui parle parfaitement "darija"Vidéo : Une Roumaine qui parle parfaitement "darija"
Au Maroc, il est très courant de voir des Marocains parler français, espagnol ou même anglais, mais saviez que des ressortissants européens peuvent...
N'ayant rien à manger, deux familles marocaines demandent à être emprisonnéesN’ayant rien à manger, deux familles marocaines demandent à être emprisonnées
Deux familles marocaines ont envoyé une lettre au procureur du Roi de la ville de Bouarfa, dans le sud-est du pays, demandant à être emprisonnées à...
Hoda Sanz Nekra condamnée à 18 mois de prison pour volHoda Sanz Nekra condamnée à 18 mois de prison pour vol
L’ancienne candidate du jeu télévisé Star Academy, Hoda Sanz Nekra a été condamnée cette semaine à 18 mois de prison avec sursis pour...
Au revoir Meditel, bonjour OrangeAu revoir Meditel, bonjour Orange
La marque Meditel pourrait disparaitre dès cette année au Maroc au profit de la marque Orange. C’est le souhait de son PDG, Stéphane...
Volé en France, un échographe d'une valeur de 74 000 €, retrouvé au MarocVolé en France, un échographe d’une valeur de 74 000 €, retrouvé au Maroc
Un échographe d’une valeur de 74.000 euros, qui avait été volé à Montpellier, dans le sud de la France, a été retrouvé dans une clinique au...
La course au surarment entre l'Algérie et le Maroc est très préoccupanteLa course au surarment entre l’Algérie et le Maroc est très préoccupante
La course à l’armement entre l’Algérie et le Maroc a pris des proportions préoccupantes ces dernières années. C’est le constat soulevé par le professeur...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014