>

Tramway à Rabat, le projet prend forme

4 avril 2008 - 23h12
Tramway à Rabat, le projet prend forme

Le tramway de Rabat sera fini dans les temps, c’est-à-dire en 2010. Date qui dotera la ville d’un mode de déplacement moderne, à la silhouette futuriste et apprêté d’équipements de dernière génération. Le tout alliant accessibilité à tous les usagers et respect de l’environnement. Déjà, les travaux de déviations des réseaux d’eau, d’électricité et de télécommunication sont réalisés à 60%.

D’un investissement de 200 millions de DH, ils sont menés respectivement par Redal, Maroc Telecom et Méditel sous la coordination de l’Agence pour l’aménagement de la vallée de Bouregreg (AAVB).

Actuellement, la réalisation de la plateforme de la ligne du futur tramway est en cours. Les rails seront posés sur cette infrastructure en béton d’une largeur de 7 m. Deux lignes sont prévues : la première reliera Tabriket (Salé) à la cité universitaire de Rabat ; la seconde partira de la gare routière de Salé vers le quartier l’Océan tout en longeant la médina. Pour le moment, deux fronts de travaux ont été ouverts, le premier situé au bd Alaouyine à Rabat et le second à Salé au niveau de l’avenue Mohammed V. Au total, l’ouverture de 7 fronts est prévue pour la réalisation des travaux des infrastructures dans un délai de 22 mois.

A noter, le lancement d’un appel d’offres pour la réalisation de 17 stations le long du trajet du tramway. Ces postes vont assurer l’alimentation des rames en énergie en basse tension. Par ailleurs, l’appel d’offres pour le matériel roulant a été adjugé au français Alstom, en novembre dernier. Ce dernier devrait un parc de 22 rames de 60 m chacune.

Pour la réalisation de l’ensemble des travaux d’infrastructure, l’Agence table sur un coût d’investissement de 2,5 milliards de DH. Les responsables de l’Agence ont déjà localisé l’emplacement du futur centre de maintenance ainsi que celui du poste d’exploitation. Ces derniers seront construits à Salé, au niveau de Hay Karima. L’appel d’offres pour la réalisation a été lancé, et le coût d’investissement de ce centre est estimé à 250 millions de DH, y compris les équipements.

Le projet du tramway s’inscrit dans le cadre d’une vision de transport en commun pour faciliter le déplacement des habitants entre les différentes agglomérations de Rabat. Cette vision est basée sur le principe de la complémentarité entre le tramway et les autres modes de transport, en particulier les bus. Cette préoccupation est parmi les causes qui ont retardé jusqu’à présent la désignation du futur gestionnaire des bus à Rabat. « L’analyse des offres présentées par les trois soumissionnaires en lice a montré que ces derniers ont prévu des lignes qui risquent de mettre en péril la rentabilité du tramway », souligne une source proche du dossier au niveau de la wilaya. Cette dernière est en cours de négociations avec les trois candidats : Veolia, Keolis, National Express (maison mère d’Alsa). Il s’agit de mettre en place les conditions favorables pour garantir une complémentarité optimale entre les deux modes de transport pour en permettre aux usagers d’en tirer profit sur le plan de la qualité et du prix. Il faut rappeler que cette préoccupation a été prise en considération lors de la définition du tracé de la ligne du tramway. Ainsi, 8 pôles d’échange avec les bus sont prévus et trois parkings relais seront aménagés au niveau des stations terminus.

Source : L’Economiste - N. E. A.

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
L'armée de l'air marocaine en état d'alerte ? L’armée de l’air marocaine en état d’alerte ?
Les Forces armées royales (FAR) sont en état d’alerte maximale. Celles-ci viennent de déployer des défenses anti-aériennes, dont des lance-missiles...
Kamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocatKamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocat
Un hommage a été rendu mardi à la Maison Blanche à dix immigrants clandestins aux Etats-Unis, en tant que "Champions du changement", un programme...
Une députée marocaine très critiquée pour un geste d'aumône malsainUne députée marocaine très critiquée pour un geste d’aumône malsain
Il faut réfléchir à deux fois avant de publier des photos ou des statuts sur les réseaux sociaux. Latifa Ziouani en fait aujourd’hui les frais....
Des gendarmes marocains pris en flagrant délit de corruptionDes gendarmes marocains pris en flagrant délit de corruption
Quoi qu’on en dise la corruption n’a pas baissé au Maroc. Pour preuve, une nouvelle vidéo publiée sur YouTube mardi montrant deux gendarmes lors d’un...
Ramadan au Maroc : samedi à Marrakech, dimanche à Fès ?Ramadan au Maroc : samedi à Marrakech, dimanche à Fès ?
Il ne s’agit pas d’une blague, car d’après les calculs effectués par les chercheurs de l’institut égyptien de recherches astronomiques et géophysiques...
France : deux Marocaines dans le gouvernement de Manuel VallsFrance : deux Marocaines dans le gouvernement de Manuel Valls
C’est une première. Deux Françaises d’origine marocaine viennent d’intégrer l’équipe du nouveau gouvernement Valls II. Il s’agit de Najat...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014