>

Un cybercriminel marocain intègre la liste des plus grands fugitifs du FBI

8 novembre 2004 - 09h29
Un cybercriminel marocain intègre la liste des plus grands fugitifs du FBI

La fraude informatique est rarement la spécialité des criminels recherchés par le FBI. C’est le cas d’un dirigeant d’une société, en fuite au Maroc et accusé d’intrusions chez ses concurrents. Estimation des dégâts : au moins 200.000 dollars.

Le bureau fédéral d’investigation (FBI) vient de placer un homme inculpé pour divers crimes informatiques dans sa liste des personnes les plus recherchées. Le FBI publie régulièrement, dans la rubrique “Crime Alert” de son site internet, les avis de recherche des plus grands fugitifs du moment.
Le bureau californien de l’agence fédérale est sur les traces de Saad Echouafni, alias Jay R. Echouafni, un ressortissant marocain résidant aux États-Unis, accusé d’intrusion informatique. L’homme, âgé de 35 ans, aurait pris la fuite au Maroc, selon le FBI.
Le cas de ce dirigeant de la société Orbit Communications, fournisseur d’équipements de télévision par satellite, a été examiné par une Cour de Los Angeles. Elle l’a accusé en août dernier d’avoir engagé des pirates pour lancer intentionnellement des attaques contre ses concurrents. La justice a été saisie à l’issue d’une enquête policière baptisée “Operation Cyberslam”.
L’enquête a été lancée suite à la plainte d’un vendeur de magnétoscopes numériques, dont le site web a été la cible d’attaques par déni de service distribué (DDoS) pendant deux semaines. D’autres entreprises, y compris des organismes publics, en auraient été également victimes. Les dommages causés par ces actes se chiffrent entre 200.000 dollars et plus d’un million de dollars.
Echouafni rejoint la liste des personnes ayant commis un vol à main armée, des poseurs de bombes ou encore des dealers de drogue. Mais aussi Jerrod Lochmiller et Jie Dong, deux hommes recherchés en Californie pour avoir arnaqué des milliers de consommateurs en vendant des produits fantômes sur des sites d’enchères en ligne.

Al Bayane

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Maroc révèle le lieu du crash de l'avion d'Air AlgérieLe Maroc révèle le lieu du crash de l’avion d’Air Algérie
Le Maroc est le premier pays à avoir localisé le lieu du crash de l’avion d’Air Algérie, disparu peu après son décollage de l’aéroport de Ouagadougou,...
Une famille maghrébine sauvagement agressée en FranceUne famille maghrébine sauvagement agressée en France
Une agression raciste dont cette famille d’origine maghrébine à Bourg-Lès-Valence, dans la région lyonnaise, se souviendra pendant très longtemps....
L'Arabie Saoudite durcit les conditions de mariage avec les MarocainesL’Arabie Saoudite durcit les conditions de mariage avec les Marocaines
Toute Marocaine projetant de se marier avec un ressortissant Saoudien doit dorénavant répondre à des nouvelles conditions plus strictes établies...
Un homme d'affaires marocain enlevé à sa descente d'avion à Fès pour une rançonUn homme d’affaires marocain enlevé à sa descente d’avion à Fès pour une rançon
Un homme d’affaires marocain, travaillant dans le domaine de l’immobilier, a été enlevé dans le but de réclamer une rançon. Il a passé de très longues...
Badr Hari : 1 minute de combat et deux KO le même soirBadr Hari : 1 minute de combat et deux KO le même soir
Badr Hari vient de remporter la troisième édition du GFC, qui se tient à Dubaï et environ 200.000 euros qui vont avec. Il a asséné à son premier...
Casablanca, une des villes les plus chères au monde pour les expatriésCasablanca, une des villes les plus chères au monde pour les expatriés
Casablanca figure parmi les villes les plus chères au monde pour les expatriés, dans le classement 2014 de l’indice de qualité de vie "Mercer". La...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014