Recherche

Un jeune belgo-marocain abattu par la police à Charleroi

2 février 2007 - 12h08 - Monde

Un jeune belgo-marocain a été abattu, dimanche soir, par la police de Charleroi au cours d’une course poursuite engagée pour l’arrestation de jeunes en fuite à bord d’une voiture.

La fusillade qui s’est déroulée dans la nuit de dimanche à lundi à Marchienne-au-Pont, et qui a coûté la vie à un voleur en blessant son complice, avait pour origine un vol de voiture. Deux policiers avaient pris en chasse le véhicule repéré. C’est au cours de cette poursuite qu’un des deux policiers a tiré à plusieurs reprises vers la voiture des fuyards, tuant le conducteur et blessant son passager.

Les autorités judiciaires sont provisoirement avares de détails, faute d’avoir encore pu disposer de l’audition des personnes impliquées directement. Selon les éléments actuellement fournis par le parquet de Charleroi, un véhicule de police clairement identifiable, avec bande bleue, circulait dans Charleroi quand ses deux occupants ont aperçu un cabriolet Mercédès dont les deux occupants étaient encagoulés. Les policiers ont alerté le dispatching de la police locale en indiquant le numéro d’immatriculation du véhicule : il leur a été signalé qu’il s’agissait d’une voiture volée la nuit de samedi à dimanche derniers, dans une maison de Gerpinnes. Tout indiquait qu’on y avait également dérobé de l’argent et des armes, dont au moins un fusil de chasse, ce qui rendait potentiellement dangereux les deux occupants de la voiture volée.

La poursuite s’est alors engagée en direction de la route de Mons, à Marchienne-au-Pont. C’est au cours de ce trajet que, dans des circonstances encore mal définies, le policier passager de la voiture poursuivante a tiré une série de coups de feu vers les fuyards. Le cabriolet poursuivi a soudain quitté sa trajectoire, sur le territoire de Marchienne-au-Pont, avant d’aller s’écraser contre une cabine-relais de Belgacom. En s’en approchant, les deux policiers ont constaté que le conducteur était décédé par balles. Son passager était grièvement blessé par balles lui aussi, notamment au poumon. Il a été hospitalisé et n’a pas encore pu être interrogé.

Ils sont tous deux âgés de 23 ans, et ils étaient déjà connus des autorités judiciaires. Les deux policiers qui avaient mené cette poursuite, s’ils sont indemnes, sont en état de choc. Le parquet de Charleroi est descendu sur les lieux en compagnie de la juge Diane Dejardin, à qui l’instruction a été confiée, du chef de rébellion avec armes. Compte tenu du fait que des policiers locaux sont impliqués dans le dossier, c’est la police judiciaire fédérale qui a repris l’enquête.

Belga

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact