Canada : une famille marocaine dans la hantise de se retrouver à la rue

12 mars 2023 - 21h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Sous pression de sa propriétaire qui lui demande de libérer son appartement, une mère marocaine vit dans la « peur de se retrouver à la rue » avec son époux handicapé atteint de polio et ses deux enfants. Depuis près de cinq ans, sa demande de logement social n’est toujours pas satisfaite.

En 2011, Naima Naimane, 50 ans, et son conjoint ont quitté le Maroc pour s’installer au Canada. La vie qu’ils mènent à Montréal est loin d’être idéale. La quinquagénaire, son époux handicapé atteint de polio et leurs deux enfants de 10 ans et 12 ans sont sous la menace d’expulsion de leur appartement, un 4 1/2. « Je me réveille la nuit à 2 h du matin pour chercher un appartement. Depuis le mois de novembre, je ne trouve rien, je ne suis même pas capable de visiter d’appartements parce que j’ai des enfants. J’ai peur de me retrouver à la rue », confie au Journal de Montréal Naima, qui vit dans Rosemont-La Petite Patrie.

À lire : Molenbeek : Khadija Chaou ne sera pas expulsée de son logement

En 2019, la propriétaire tente d’expulser cette famille marocaine pour des rénovations majeures. En novembre dernier, elle revient à la charge. Cette fois, elle a, dans une correspondance, informé Naima de son souhait de reprendre son appartement pour y loger son conjoint. En février, la mère de famille porte l’affaire devant le tribunal dont la décision est attendue. « Ça peut prendre entre un mois et trois mois, je n’ai pas le choix de commencer à chercher maintenant si je veux trouver quelque chose au cas où la reprise est acceptée », déplore-t-elle.

À lire :Au Canada, une famille marocaine vit dans la crainte de l’arrivée des bulldozers

Naima ne se serait pas retrouvée dans cette situation si sa demande de logement social qu’elle avait déposée en 2018 avait été acceptée. Pour l’heure, elle continue de chercher un appartement entre 800 $ et 1 000 $ par mois. « Je ne peux pas mettre plus parce que ça représente déjà 50 % de mon revenu. À ce prix-là, il n’y a rien alors je commence à regarder les 4 1/2 et j’élargis mes recherches à d’autres quartiers », dit-elle.

Sujets associés : Immobilier - Canada - MRE

Aller plus loin

Molenbeek : Khadija Chaou ne sera pas expulsée de son logement

La Molenbeekoise d’origine marocaine, Khadija Chaou, sous la menace d’une expulsion, pourra rester avec ses quatre enfants dans son logement social à Molenbeek-Saint-Jean,...

Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Ahmed, un Marocain menacé d’expulsion et Florence, une Française avec qui il s’est marié en janvier 2020 ont enfin retrouvé le sourire après une grève de la faim entamée le 20...

France : une Marocaine sans ressources vit dans un hôtel 5 étoiles

Malika, une Marocaine de 65 ans résidant en France, figure parmi les 59 femmes bénéficiaires de l’opération de solidarité du groupe immobilier Assembly.

Depuis le Maroc, un Italien tente d’expulser les squatteurs de sa propriété

Alors qu’il a mis sa propriété de plusieurs millions d’euros en vente, un Italien est surpris d’apprendre qu’un groupe de personnes l’occupent. Face à l’impossibilité de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bank Of Africa dévoile ses nouvelles offres MRE

À l’occasion de l’opération Marhaba, Bank Of Africa a dévoilé mercredi son offre « de produits et services innovants », visant à se rapprocher davantage de ses clients MRE.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Marhaba 2022 : le gouvernement interpellé sur les souffrances des MRE

La hausse des prix des billets d’avion et les tests PCR compliquent voire constituent un frein au retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc. La députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Imane Lamaoui, appelle le gouvernement à...

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Le dilemme des MRE : vendre leurs biens ou se soumettre à l’échange fiscal

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) appellent à la suspension de l’accord multilatéral sur les échanges de renseignement automatiques des comptes financiers.

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...