Recherche

La représentation politique et institutionnelle des MRE ou la Belle Arlésienne

© Copyright : DR

10 juillet 2012 - 13h24 - Livres sur le Maroc

La représentation politique et institutionnelle des MRE, telle qu’elle est aujourd’hui, a tous les traits de l’Arlésienne d’Alphonse d’Audet et les attributs du leurre d’Alfred Hitchcock.

Annoncée maintes fois, proclamée solennellement, élevée au rang de la Constitution (articles 16-17-18-163) en 2011, longtemps revendiquée par les MRE, elle demeure inatteignable et lointaine. On a beau la chercher au sein du Parlement, du CCME, des CA des Banques ou des Fondations, elle reste introuvable ; c’est une leurre.

La Constitution de juillet 2011 offre au gouvernement actuel une issue honorable et une perspective sérieuse pour déverrouiller et résoudre cette situation inextricable. Il lui suffirait donc, avec un peu d’audace politique, de la saisir, et de respecter ses propres engagements politiques (équité, égalité, justice), pour que s’opère, enfin, ce passage nécessaire et attendu des MRE de simples « vaches à lait » au statut de citoyens. Ce passage serait alors l’une des révolutions « mentales » et évolutions politiques les plus marquantes de cette législature (2011-2016).

Auteur : Mohammed Mraizika

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact