Recherche

Actualités : Liberté d’expression

Voici une sélection d'articles en rapport avec le thème : Liberté d’expression
10 juin 2003

Le procès d’Ali Lamrabet en délibéré après une séance houleuse

Le procès en appel du journaliste franco-marocain Ali Lamrabet, condamné à 4 ans de prison pour "outrage à la personne du roi", a été mis en délibéré au 17 juin, mardi à Rabat, au terme d'une séance houleuse marquée par le retrait des avocats de la défense.
6 juin 2003

le procès d’Ali Lamrabet reporté au 10 juin après une séance houleuse

Le procès en appel du journaliste franco-marocain Ali Lamrabet, condamné à 4 ans de prison pour "outrage à la personne du roi", a été reporté au 10 juin au terme d'une journée marquée jeudi par de vifs échanges entre la défense et la cour.
27 mai 2003

Un commerçant ambulant marocain condamné pour "outrage au Roi"

Boujemâa Ouardi, 30 ans, un commerçant ambulant marocain installé à Tata (700km au sud de Rabat) a été condamné à un an de prison ferme pour "outrage à la personne du roi" Mohammed VI après avoir déchiré un calendrier avec un portrait du souverain marocain, rapporte l'hebdomadaire "Le Journal" (francophone, indépendant).
27 mai 2003

le journaliste incarcéré Ali Lamrabet a la nationalité française

Le journaliste Ali Lamrabet, hospitalisé d'urgence à la suite d'une grève de la faim qu'il observe dans la prison où il a été incarcéré le 21 mai, dispose de la double nationalité marocaine et française, a-t-on appris lundi auprès de sa famille.
15 mai 2003

RSF "consternée" par le procès contre le journaliste Ali Lamrabet

L'association de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières (RSF) s'est déclarée "consternée" par le procès contre Ali Lamrabet, directeur de presse poursuivi pour divers délits dont "l'outrage à la personne du roi", dans un communiqué publié mardi à Rabat.
14 mai 2003

Prison et interdiction de ses journaux requis contre Ali Lmrabet

Le 13 mai, à l'issue du procès d'Ali Lmrabet, directeur de publication des hebdomadaires Demain magazine et Douman, et correspondant de Reporters sans frontières au Maroc, le procureur du roi a requis la peine maximale - cinq ans de prison et 100 000 dirhams d'amende (environ 10 000 euros) - et l'interdiction de ses deux publications. Ce réquisitoire intervient alors que le journaliste entame son huitième jour de grève de la faim pour protester, notamment, contre les pressions à l'encontre de son imprimeur.
7 mai 2003

Un journaliste marocain en grève de la faim

Ali Lemrabet, directeur de publication des hebdomadaires Demain magazine et Douman, et correspondant de Reporters sans frontières (RSF) au Maroc, a décidé d'observer, hier, une grève illimitée de la faim pour protester contre les atteintes à la liberté d'expression dont il se dit victime de la part des autorités marocaines.
6 mai 2003

Le rappel à l’ordre de la presse indépendante

Ali Lmrabet, directeur de publication des hebdomadaires Demain magazine et Douman, et correspondant de Reporters sans frontières au Maroc, doit comparaître le 7 mai devant le tribunal de Rabat pour, notamment, " outrage à la personne du roi ".
14 avril 2003

Maroc : Al-Jazira n’a pas été censurée

La chaîne de télévision qatariote Al-Jazira n'a été victime d'aucune censure au Maroc, a assuré samedi à Rabat le ministre marocain de la Communication, Nabil Benabdellah, opposant un "démenti catégorique" à de récentes déclarations de la correspondante de cette chaîne au Maroc.
7 avril 2003

Le Maroc parmi les pays qui ont « nettement réalisé des avancées démocratiques »

Le Maroc, ainsi que Bahrein et Qatar, sont des pays d'Afrique du Nord et du Proche-Orient qui ont « clairement réalisé des avancées démocratiques et des progrès », a déclaré le sous-secrétaire d'Etat adjoint pour la démocratie et les droits de l'Homme, M. Scott Carpenter.
7 avril 2003

Regain d’inquiétude pour la liberté de la presse au Maroc

Divers incidents mettant en cause la liberté de la presse ont suscité de sérieuses inquiétudes, notamment dans les principaux hebdomadaires marocains, quant à l'intention des autorités de s'en prendre à des journaux indépendants sous prétexte qu'ils porteraient atteinte aux "institutions sacrées" du royaume.
5 avril 2003

Acquittements et peines réduites pour le groupe soupçonné de "satanisme"

La cour d'appel de Casablanca a acquitté ou réduit la peine des 14 amateurs de rock marocains, soupçonnés de "satanisme" et condamnés en première instance à des peines de prison pour actes "contraires à la foi musulmane", a constaté vendredi un journaliste de l'AFP.

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Mohammed VI - A Propos - Contact