Recherche

Les saisonnières marocaines humiliées en Espagne

© Copyright : DR

23 juillet 2019 - 17h00 - Société

En quête du mieux-être social, les saisonnières marocaines vivent des situations inhumaines et humiliantes dans les champs de fraises et de fruits rouges en Espagne.

La presse internationale a fait large écho de la situation des saisonnières marocaines en Espagne. The Guardian, El Pais et New York Times abordent sans concession le sujet, rapporte le360.ma.

“Il y a un peu plus d’un an, une jeune mère a confié ses enfants à son mari au Maroc et est allée travailler dans une fraiseraie près de la ville d’Almonte, sur la côte sud-ouest de l’Espagne”, écrit New York Times.

Cette mère de famille, enceinte de son troisième enfant, se retrouve en Espagne parce qu’elle a besoin d’argent. Elle était à mille lieues d’imaginer ce qui l’attendait. Actuellement, elle est bloquée en Espagne et attend son procès. En effet, les neuf autres femmes de la même ferme qu’elle a rejointes ont porté plainte contre plusieurs responsables et chefs d’équipe, pour abus sexuels.

Peu de temps après son arrivée, raconte la saisonnière marocaine, son patron avait commencé à la harceler sexuellement. Elle a subi des pressions de la part de ce dernier qui lui a promis de meilleures conditions de travail en contrepartie de rapports sexuels.

Cette situation a provoqué un profond mal être chez elle. “Je me sens déprimée et j’ai peur de rentrer au pays”, confie-t-elle. En attendant son procès, elle a trouvé refuge auprès des autres femmes dans un lieu tenu secret.

Désormais, elle a choisi ne plus se terrer dans le silence face aux dures conditions de travail et à la culture généralisée du harcèlement sexuel et même du viol à la ferme.
“Je me sentais comme une esclave. Comme un animal. Ils nous ont amené à nous exploiter avant de nous renvoyer. J’aurais aimé me noyer dans la mer avant d’arriver en Espagne”, s’exprime-t-elle dépitée.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact