>

Adil Rami appelé en équipe de France

20 mars 2008 - 19h53
Adil Rami appelé en équipe de France

Des espaces verts de la mairie de Fréjus aux rectangles verts des pelouses de Ligue 1. On force à peine le trait, mais c’est bien la trajectoire d’Adil Rami, défenseur du Losc, 22 ans, 17 matchs de L1 dans les chaussettes, invité surprise de la liste de Raymond Domenech. « Je n’étais pris dans aucun centre de formation, je n’avais aucune sélection chez les jeunes. J’étais en CFA avec Fréjus, et comme il fallait bien bosser, j’étais employé à la mairie, au smic », raconte le défenseur central.

C’était il y a deux ans, c’était hier. Mais on ne va pas vous la jouer conte de fées. Le gars a du plomb dans la tête, et tout de même un minimum de potentiel pour en être là aujourd’hui. « Je suis juste passé à travers les mailles de l’épuisette. Aujourd’hui, je suis repêché. »

« Je suis pressé d’appeler ma maman »

Il y avait forcément du monde au Domaine de Luchin, jeudi matin, pour l’écouter raconter son parcours, avec son léger zozotement et ses phrases saccadées. Il ne tient pas en place, d’ailleurs. « Vous êtes pressé de partir Adil ? Vous n’aimez pas vous raconter ? », lui demande un journaliste. « Non, pas du tout ! C’est juste que je suis pressé d’appeler ma mère. »

Adil est la coqueluche du vestiaire lillois. « Tout le monde au club a un petit surnom venant d’un dessin animé. Et lui, c’est Shrek. Avouez qu’il lui ressemble », se marre Stefan Lichtsteiner, son coéquipier suisse.

« C’est le genre de blague qui m’énerve »

A force de se faire chambrer par tout le vestiaire des Dogues, Adil Rami a d’ailleurs bien failli ne pas croire à sa sélection. « J’étais dans un bain de récupération, tranquille. Rio Mavuba arrive. Il me dit que je suis pris en équipe de France. Je lui ai dit d’arrêter, que c’est le genre de blague qui m’énerve. » Il fera moins le malin quand il s’agira de serrer la main de Lilian Thuram et Thierry Henry. « C’est pas faux », songe le Lillois, soudainement rattrapé par la réalité.

Le monstre a de la marge

Arrivé dans le Nord au début de la saison 2006-07 en provenance de Fréjus, CFA, il intègre l’équipe pro du Losc comme titulaire à Lille à peine une année plus tard. Depuis, il n’en est plus sorti, sauf entre septembre et novembre, pour une vilaine blessure au genou contractée lors de la première journée contre Lorient (0-0).

« Heureusement que Lille est venu me chercher, je commençais à me demander si je ne devais pas arrêter. Ils m’ont aussi fixé en défense. Parce que j’ai joué attaquant, meneur... Longtemps gardien de but aussi », explique celui qui a refusé plusieurs fois la sélection marocaine. « Les Bleus, j’y croyais. »

« C’est un guerrier »

Et les entraîneurs lillois croyaient en lui. « Il nous a séduit en une semaine d’essai. Ce gars à une telle envie de réussir que souvent, il faut le freiner », explique Pascal Plancque, entraîneur de la réserve lilloise, chargé de polir le joyau pendant toute une saison. Aujourd’hui, c’est Claude Puel qui lui crie sa flamme. « Il va vite, il a une bonne lecture du jeu, une bonne relance, et c’est un guerrier. »

Un monstre d’1m89 pour 82 kilos, dur sur l’homme, qui joue en Ligue 1 comme s’il avait vingt ans de métier dans chaque crampon. « Et c’est bien ce qui me turlupine. Il est bluffant. Tellement bluffant qu’aujourd’hui, personne n’est capable de dire où il va s’arrêter », s’ébahit Pascal Planque. Il fera une étape à Strasbourg, samedi, où Lille va tenter d’assurer son maintien. « J’espère qu’il sera descendu de sa lévitation », sourit Claude Puel, pas peu fier de son Shrek.

Source : 20minutes - Antoine Maes

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
La Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à IsraëlLa Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à Israël
La productrice et réalisatrice marocaine Sanaa Hamri vient de signer, avec plus de 200 stars hollywoodiennes, dont Sylvester Stallone ou encore...
Un Juif Marocain rachète le Carter Hotel de New YorkUn Juif Marocain rachète le Carter Hotel de New York
Joseph Chetrit, juif américain né au Maroc dans les années 60, vient de faire l’acquisition du « Carter Hotel », l’un des plus grands hôtels de New...
Pays-Bas : une Marocaine suspendue pour avoir critiqué IsraëlPays-Bas : une Marocaine suspendue pour avoir critiqué Israël
Il ne fait pas bon de critiquer Israël, surtout quand on est employé par le ministère de la Défense et de la Justice néerlandais. C’est la mésaventure...
Des Algériens fêtent la victoire de l'Algérie en brûlant le drapeau marocainDes Algériens fêtent la victoire de l’Algérie en brûlant le drapeau marocain
Une vidéo montrant des Algériens humiliant le drapeau marocain enflamme les réseaux sociaux. Cet acte loin de tout esprit sportif serait une...
Ramadan au Maroc : samedi à Marrakech, dimanche à Fès ?Ramadan au Maroc : samedi à Marrakech, dimanche à Fès ?
Il ne s’agit pas d’une blague, car d’après les calculs effectués par les chercheurs de l’institut égyptien de recherches astronomiques et géophysiques...
Un Marocain abandonne sa famille sur l'autoroute, fonce et endommage 9 véhiculesUn Marocain abandonne sa famille sur l’autoroute, fonce et endommage 9 véhicules
Alors qu’il était de retour du Maroc après 15 jours de vacances, un homme abandonne sa famille sur une aire de repos de l’autoroute A10, dans la...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014