Recherche

Mais où est donc passé le centre de la DST à Témara ?

18 mai 2011 - 18h12 - Maroc

Le centre de détention secrète de Temara, où auraient eu lieu de nombreuses violations des droits de l’Homme, n’existe pas ! C’est en tout cas ce que prétend le procureur général du Roi près la cour d’appel de Rabat, Moulay El Hassan Eddaki.

Le procureur général du Roi qui s’est rendu mercredi au siège de la Direction générale de surveillance du territoire national (DST) à Témara, a affirmé dans une déclaration à la presse qu’il a ’’visité les différentes dépendances de ce siège constitué de bureaux administratifs et de locaux abritant différentes activités dédiées à la mission de cet établissement, dont des bureaux pour le personnel, des lieux réservés aux archives, une école de formation de cadres ainsi que des locaux sportifs, une cuisine et un réfectoire". Pas de traces donc d’un centre où l’ont torturerait secrètement les prisonniers...

Moulay El Hassan Eddaki, pour donner de la consistance à sa déclaration, a tenu à mettre en avant le rôle joué par ce centre et ’’les investigations minutieuses effectuées dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ayant permis de faire avorter plusieurs actes terroristes qui visaient la stabilité et la sécurité de la patrie et la sécurité des citoyens’’.

Le lieu de ce centre, dont l’existence a toujours été démentie par l’Etat, avait été dévoilé en avril sur internet. Une marche organisée dimanche dernier vers celui-ci avait d’ailleurs été violemment réprimée par les forces de l’ordre. Cette intervention brutale, qui a fait de nombreux blessés, semble pour le moins démesurée pour un centre "qui n’existe pas".

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact